AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Heure de pointe [ Free ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sid Neal
Neutre de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Heure de pointe [ Free ]   Ven 11 Juil - 1:25

    La pénombre de la nuit achevait d'envahir les ruelles de New York, et le fog, ce brouillard certes propre à Londres mais tout aussi présent en cette ville se déployait déjà entre les murs, jaillissant en de lourds nuages des bouches d'évacuations implantées dans le goudron du sol, imprégnant l'atmosphère d'une ambiance des plus fantastiques.
    Déchirant l'un de ces voiles étouffant, le corps enveloppé dans son caban noir dont le col relevé lui dissimulait en partie le visage, Sid s'avança dans la ruelle, de son habituelle pas lent, semblant presque félin, les épaules relevées pour se protéger du froid. Serein.
    Soudain, une douleur lui envahit l'esprit, empêchant tout songe de lui traverser le crâne. Son corps entier se crispa, sans que le moindre de ses muscles ne fusse épargné par ce carnage de douleur et de désolation. Une main pressant le mur, l'autre sa poitrine, il fallait qu'il se ressaisisse. Il le devait. Bon sang, qu'est-ce qui arrivait ? Depuis plusieurs semaines maintenant, les crises le prenaient à distances irrégulières, sans que rien ne les laisses présager et, plus inquiétant encore, les douleurs liées se faisaient de plus en plus fortes, comprimant sa poitrine à l'en empêcher de respirer, ou du moins avec de bien grandes difficultés. Et déjà à ses pieds la poussière commençait à se presser, drainée par un flux aérien invisible, semblant danser autour de ses jambes ..
    Puis le sable retomba, et la douleur passa, s'envolant aussi vite et soudainement qu'elle était apparue. Sid prit quelques instants encore à reprendre son souffle, à regagner un pouls normal, avant de reprendre la route, sa vision se refaisant peu à peu nette à mesure que ses pas foulaient le sol, à mesure qu'ils le menaient aux portes du Clurichaun, bar qu'il se plaisait à fréquenter pour une raison bien simple : il y travaillait.
    Oui, aussi étrange que cela puisse paraître, Sid avait beau se trouver à la tête d'une multinationale, il ne trouvait pas de plus grand plaisir que celui qu'il éprouvait au contact de la clientèle du bar du Clurichaun. Loin de lui l'idée de se prendre pour un enfant roi se plaisant à se joindre au commun des mortels, mais il fallait l'admettre, l'aspect pécuniaire mis à part, la caste sociale représentée par les clients de ce bar était de loin bien plus intéressante à côtoyer que les membres hauts placés de sa société.
    Quoi qu'il en soit, Sid se trouvait alors face aux portes du Clurichaun, qu'il poussa pour entrer, et à peine eut-il passa le pas du bar que déjà, un vent chaud et étouffant le frappa de plein fouet. L'ambiance d'un bar au début de la nuit, en sorte. Il rabaissa le col de son caban pour se rafraîchir un peu, puis passa la porte de service pour aller poser son manteau, après quoi il s'en fut derrière le bar et commença à prendre les commandes, préparer les cocktails et servir les alcools aux divers clients, qu'ils soient venus en groupes, qu'ils se soient fixés rendez vous en tête à tête, ou aient atterrit ici seul, par hasard en sorte ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holly McCracken
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Chronokinésiste, contrôle la longévité cellulaire
Date d'inscription : 23/06/2008

Mutant life
Métier: chômeuse
Jauge de pouvoirs:
10/100  (10/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Heure de pointe [ Free ]   Ven 11 Juil - 19:32




    « Leaning over you here, cold and catatonic
    I catch a brief reflection of what
    you could and might have been »


    Wake up and face me, maybe you're better off this way .


    Maintenant, elle savait que sa petite soeur était bien présente dans sa vie, qu’elle devrait s’occuper d’elle comme on s’occupe d’une enfant fragile et sans défense alors que Wednesday était capable de grandes choses… Elle savait également qu'elle n'était pas foncièrement mauvaise, mais elle ne trouvait toujours pas de but à son existence même. Et pour ce soir? Ce soir il lui fallait sortir, prendre l’air. Après que Weddy dorme à poings fermés, Holly était allée discrètement frapper à la porte de Jared mais celui-ci était de toutes évidences déjà de sortie. Encore à se faire courir après par la police ? Certainement... Qu’importe, elle sortirait donc seule.

    En vue de la pluie battante et de ses cheveux déjà trempés, elle trouvé une parade plutôt simple: s'abriter quelque part… Pourquoi pas dans un bar? Après tout, elle ne fréquentait pas ces lieux habituellement mais il y avait bien un début à tout! Oui, se mettre à fréquenter un bar, un début pour une nouvelle vie, et finir par entrer dans le premier qu‘elle aperçut. C'était encore une autre idée... Stupide. Qu'allait-elle bien pouvoir y faire? Elle sentait déjà les regards posés sur elle et à dire vrai, elle ne les appréciait pas spécialement, cette sensation d'être observée comme une chose, non, c'était ça qu'elle n'aimait pas dans les bars, résultat? Elle finit par se réfugier au bar, non loin des serveurs, histoire de se sentir en sécurité au moins un instant.

    Il y avait une chose à propos de son pouvoir qu’Holly savait et que pourtant, elle oubliait à chaque fois : Les soirs d’orages, elle avait des problèmes à canaliser ses pouvoirs… Et voilà qu'elle finit par recevoir un choc pour être projetée au sol et finalement se faire rattraper par le bras d'un homme inconnu! Rouge de honte, elle hocha légèrement la tête pour s’excuser. Ce que tout le monde avait vu ? C’était très simple. Une jeune femme qui venait juste de perdre ses moyens et était tombée… Mais pourtant elle était pas tombée, le temps s’était simplement accéléré l’espace d’un instant…

    McCracken était assez secouée : Alors… Elle ne faisait pas qu’arrêter le temps ?! Cette théorie pouvait être intéressante… Elle se disait que dès le lendemain matin, elle en parlerait à sa sœur pour qu’elle l’aide à se maîtriser.

    Qu’importe, à présent, il lui fallait faire quelque chose… Elle fit un signe à un serveur et lui transmit un petit papier où il était écrit :


« Un Martini, s’il vous plaît ».

_________________
    __

    If I wanna think I'll think in my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/confreristes-f40/hours-maj-t62
Autumn A. Foster
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 28
Camp + groupe : Neutre.
Pouvoirs : Manipulation des peurs - Hallucinations
Date d'inscription : 09/07/2008

Mutant life
Métier: Strip-Teaseuse
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Heure de pointe [ Free ]   Sam 12 Juil - 23:15

    Le temps était lourd, un temps ou l’on aimerait rester chez soi, le problème c’est qu’Autumn n’était pas de chez soi, pas de maison, pas de famille, elle n’avait rien, juste les vêtements qu’elle portait et son petit sac à dos et c’est tout. Elle regarda par la fenêtre, dépitée, si elle mourrait maintenant personne ne viendrait la pleurer, c’était certes triste mais c’était la vérité. Elle tremblota un peu, l’endroit ou elle avait eu élu domicile était une maison abandonnée, oui Autumn changeait souvent d’endroit, elle savait un peu pourquoi, elle avait trop peur que un jour on la découvre et que l’on retrouve son passée psychiatrique déjà lourd, et que l’on la renvoie dans un asile, non elle n’irait plus la bas, plus jamais. Il faisait très froid dans la grande pièce et la veste qu’Autumn portait ne suffisait pas à la réchauffer, elle regarda autour d’elle, il ne restait pratiquement rien de la demeure, à part un vieux fauteuil et une table en bois rongée par les termites, c’était dommage elle devait être belle quand elle était entretenue. Elle tremblota encore, il faisait vraiment trop froid et si elle restait encore la, elle allait rester congeler, elle regarda par la fenêtre, la nuit commençait à tomber, elle en oublier presque les nouvelles restrictions imposées aux mutants, ce satanée couvre-feu, c’était n’importe quoi, pensa Autumn, comment peux-on priver ainsi de liberté plus de la moitié de la population ? Pourtant Autumn se décida quand même à sortir, le froid était trop intense et puis elle avait besoin de se changer les idées, la solitude pesait beaucoup sur les épaules d’Autumn.

    Elle ouvrit la porte, qui grinça et elle la ferma délicatement et puis elle se retourna pour voir si personne ne l’avait vue et se dirigea vers la rue, il n’avait pas une âme qui vive, tant mieux, elle n’aimait pas le monde de toute façon.

    Elle ne savait pas ou aller, et tapota la poche de sa veste, il lui restait un peu d’argent, pas beaucoup mais elle pouvait se débrouiller avec, elle continua à marcher, passant devant plusieurs maisons, elle vit les lumières allumés et jeta un coup d’œil, pas pour faire du voyeurisme biensur mais juste par curiosité, c’était des familles qui vivaient tranquillement leurs vies, au fond Autumn enviait leurs vies, elle rêvait elle d’être normal et d’avoir une famille maintenant mais elle savait que on ne pouvait changer le passée.

    Elle continua sa traversée, la ville était presque sinistre à cette heure-ci, mais Autumn s’en fichait, et puis comme souvent ça lui arrivait elle s’arrêta soudainement devant un endroit ou les lumières étaient allumés, elle leva la tête pour regarder, c’était un bar, bon c’était un endroit ou Autumn ne fréquentait jamais d’ordinaire mais des fois il faut bien changer, non ? Elle toucha la poignée et ouvrit la porte, elle devait ressembler à rien, avec ses longs cheveux noirs, son trait d’eye-liner mal fait, son jeans trouée et sa longue veste, elle était bien consciente mais ne regarda personne et s’installa sur un tabouret, en ne tournant pas la tête vers sa voisine.

    Elle avait encore froid mais espérait qu’au moins la chaleur du bar la réchaufferait un peu. Elle regarda dans la poche de sa veste, combien il lui restait et d’une voix légèrement tremblotante, elle commanda un verre.


    - Euh un coca pour moi. Elle vit alors sa voisine tendre un bout de papier au serveur, Autumn fut un peu intriguée mais ne prit pas trop d'attention à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/attente-f90/autumn-amber-foste
Sid Neal
Neutre de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Heure de pointe [ Free ]   Lun 14 Juil - 15:15

Depuis une bonne heure maintenant, Sid travaillait jusqu'à ce que soudainement, sans raison apparente, la demande se fasse moindre, les clients préférants alors commander directement par le biais des serveuses qu'en se rendant par eux mêmes au bar. Quelle bande de feignasses. Mais après tout, Sid ne s'en énervait pas, bien au contraire même, puisque cela lui permettait de se poser et de s'adonner à son passe temps favori, à savoir observer la foule. Cette foule provenant tous des middle class au maximum, des poor pour les plus malchanceux, mais aucun n'ayant l'apparat d'un nanti, ce qui, il fallait l'admettre, le rassurait assez. Il fallait dire que cela le dépaysait assez, et qu'étrangement ce dépaysement lui était vital. Il observait, donc, ce monde qui l'attirait avec une vigueur si puissante, les jeunes amoureux se réunissant en tête à tête pour un rendez vous galant où l'alcool jouerait le rôle de lubrifiant à la partie de jambe en l'air tant attendue par l'un comme par l'autre, les groupes de supporters réunis autour du poste de télé en hurlant à tue tête des slogans pro-Yankees à s'en détruire tympans et cordes vocales, les bandes d'amis venus décompresser ensemble de leur semaine de travaille acharné au coeur de la grande Pomme en priant chacun dans leurs coins pour que le week end soit long et que la prochaine semaine ne débute que dans bien longtemps .. Depuis qu'il travaillait ici, Sid en avait vu passer tellement qu'il en aurait suffisamment pour écrire un bouquin. Ce genre de bouquin que l'on peut se vanter d'avoir écris tout en omettant de préciser qu'il n'y a que deux ventes, à savoir sa mère et .. soi-même, bien entendu.

Mais le jeune homme fut tiré de sa douce torpeur par le crissement d'un morceau de papier glissant sur le comptoir, tout juste face à lui. Il se redressa et releva le regard sur l'expéditrice de ce message, une jeune femme, belle, peut-être un peu plus jeune que lui, mais pas au point de pouvoir être sa fille, qui le fixait avec un regard mêlant profondeur et pétillement, rendant ce contraste des plus intéressants à contempler, mais l'heure n'était pas aux papillonnages, non, l'heure était au cocktail.
Alors, Sid lu le message ..


- Okay, quel genre de Martini ? Super Dry ? Cold ? Block ? Ginger ?

De toute évidence, pour s'être servie d'un tel message, la jeune fille ne devait pas avoir le don de parole, elle devait être muette. Car certes, les supporters faisaient un vacarme monstre, mais pas au point de ne plus pouvoir s'entendre. Or, Sid ne voulu pas qu'elle se prenne la tête à écrire un nouveau message, et puis, on ne commande pas un Martini à la légère, il faut pour cela connaître un minimum le Martini et ses dérivés, or si la jeune fille avait simplement demandé un Martini, c'est sans doute qu'elle préférait le maintenir pur ..

- Okay, je vois .. Va pour un Martini ..

Et tandis qu'il commençait à se tourner vers l'étagère des alcools, une voix relativement fluette se fit entendre, demandant cette fois-ci directement par l'usage des mots et sons un coca ..
Sid se tourna vers la jeune fille qui venait de commander cette boisson, et ne put que constater que si celle ci était en effet plus jeune que la première, sa beauté l'égalait en tout point, ne serait-ce que par ce regard si particulier qui la rendait plus qu'intrigante, comme envoûtante, en quelque sorte. C'était ça, Sid se trouvait désormais face à deux spécimens d'une parfaite représentation de la beauté féminine dans toute sa splendeur, si bien que malgré les différences frappantes qui les différenciaient l'une de l'autre, elles n'étaient que plus adorables, plus vénérables l'une que l'autre.
Mais Sid préféra adopter une attitude de barman plutôt qu'une attitude de charmeur, c'est pourquoi il ne trouva comme réponse que ..


- Okay, quel genre de Coca ? Lemon ? Light ? Cherry ? Déca ?

Avant de lâcher, après un nouvel instant de silence dû à une réflexion similaire ..

- Okay, je vois .. Va pour un Coca ..

Il se tourna alors enfin vers l'étagère des alcools pour en ôter la bouteille de Martini dont il empli un verre au fond pavé de glace, avant de reposer la bouteille et de venir piocher dans le bac freezé placé sous le comptoir pour en tirer une bouteille de verre de Coca, bouteille qu'il décapsula avant de placer à ses côtés un verre au fond pavé d'une glace d'égal dosage, après quoi il plaça ces deux verres devant chacune des deux filles ..

- Alors, qu'est-ce qui vous amène ici ce soir ?

Ce ne fut qu'alors qu'il se rendit compte de la stupidité de sa question. De toute évidence, aucune des deux jeunes filles ici présente n'était similaire en aucun point à l'un de ces supporters pro-Yankees incapables de vivre en dehors de leur bande de fanatiques, au contraire même, l'une comme l'autre semblait particulièrement en proie à la solitude. Mais après tout, en constatant cela, il se rendit compte que sa question n'était peut-être pas si stupide. Car aussi seul que l'on soit, chacun recherche toujours une épaule sur laquelle se reposer. Et l'une des tâches de son boulot dont Sid raffolait le plus était bien le contact avec la clientèle qui l'amenait bien souvent à constituer, pour une nuit du moins, cette épaule .. Un inconnu à qui l'ont se confierait avant de repartir le coeur plus léger et l'âme en paix, sans pour autant que nos problèmes les plus secrets n'en viennent à être révélés à nos proches .. Sid n'était ni psy, ni héros. Sid était barman, et cela lui convenait ..
Toutefois, il préféra préserver le dialogue en ne négligeant pas ses arrières, c'est pourquoi il ajouta aussitôt à la suite de sa phrase et s'enquit de l'état des jeunes filles qui ne devaient pas être bien habitué à voir un inconnu ainsi s'adresser à elles avec de telles libertés ..


- Vous êtes pas obligés de répondre, hein, si ça vous gêne. Faites le moi savoir par ne serait-ce qu'un geste, et je vous laisserait tranquille pour le reste de la soirée et des siècles à venir ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Holly McCracken
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 26
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Chronokinésiste, contrôle la longévité cellulaire
Date d'inscription : 23/06/2008

Mutant life
Métier: chômeuse
Jauge de pouvoirs:
10/100  (10/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Heure de pointe [ Free ]   Mar 15 Juil - 20:09


    Quels pouvaient en être les points positifs ? Au moins depuis qu'elle dominait le temps, elle n'avait plus peur de se retrouver seule dans la nature, ou même de protéger sa jeune soeur cassecou, Wednesday... Elle se disait que, quoi qu'il arrive, elle pourrait toujours stopper sa montre, prendre ses jambes à son cou, et fuir... Mais n'était-elle bonne qu'à cela ? Mieux valait ne pas trop s'en plaindre, car après tout c'était grâce à ses dons qu'elle avait pu rejoindre la Confrérie et ainsi connu ses confrères... Ils formaient à présent une grande famille à laquelle elle était fière d'apartenir... Elle appréciait leur compagnie et les trouvait tous prodigieux, même son fameux Boss... A force elle s'y était habituée, elle avait trouvé sa prestance et ses pouvoirs fabuleux.

    Tout cela aurait pu rendre sa vie juste rose, mais ce n'était pas exactement le cas. Il lui arrivait par des jours tristes ou juste par fatigue de ne plus se maîtriser, et alors elle ne se contrôlait plus du tout... C'était justement ce qui s'était produit ce soir là. Après être sortie et ayant bêtement peur de l'orage, Holly avait commencé à paniquer... Se laissant alors aller dans un bar où elle se donna malgré elle en spectacle.

    Elle remercia le ciel de ne pas s'être faite remarquée pour ses dons qui détraquaient, et encore moins pour sa maladresse...

    Une jeune femme venait de prendre place à ses côtés... Quelqu'un de normal au premier abord... Vêtue aussi normalement qu'une personne normale pouvait l'être... Si elle n'était pas si gênée, McCracken n'aurait pas pensé au fait que cela pouvait être une anti-mutants... Elle était plutôt au taquet depuis l'annonce de cette surveillance de nuit, à vrai dire...


      - Okay, quel genre de Martini ? Super Dry ? Cold ? Block ? Ginger ?


    Sa respiration se fit plus rapide... Un charmant jeune homme lui demandait quel martini elle voulait et elle n'en avait aucune idée... Non pas qu'elle ne connaissait pas -son père lui ayant déjà appris par coeur chaque nom de bouteille en les buvant une à une durant ses crises d'alcoolique dépressif-, mais voyant qu'elle ne pourrait se décider de si tôt, elle fit un léger signe au dessous de sa gorge pour lui faire comprendre qu'elle ne parlait pas, laissant sous-entendre qu'elle ne savait pas de quoi il parlait...

      - Okay, je vois .. Va pour un Martini ..


    Les joues de la muette prirent rapidement une teinte légèrement pourpre, elle se sentait dans un premier temps intimidée par un barman aussi séduisant et sympathique, et elle se sentait parallèlement idiote de ne pas avoir pu lui répondre simplement, comme n'importe qui l'aurait fait sans même y penser...

      - Euh un coca pour moi.


    Alors que Sid s'apprêtait à la servir, la voix de la jeune femme d'à côté se fit entendre. McCracken leva la tête pour voir enfin son visage. Il s'agissait d'une jeune femme plutôt mince, un beau visage... Elle devait avoir à peine quelques années de plus qu'Holly qui venait de passer la vingtaine.

      - Okay, quel genre de Coca ? Lemon ? Light ? Cherry ? Déca ? [ . . . ] Okay, je vois .. Va pour un Coca ..


    Elle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire léger en direction de ces deux personnes. Ce serveur était un sacré numéro... Mais c'était assez amusant, à vrai dire...Cela lui donnait du charme. Il s'absenta le temps de leur préparer leurs boissons qu'il leur servit en même temps. Holly baissa légèrement la tête en guise de remerciement alors qu'il entamait une conversation... Avec elle ? Non, ce devait être avec la jeune femme d'à côté...

      - Alors, qu'est-ce qui vous amène ici ce soir ? [ . . . ] Vous êtes pas obligés de répondre, hein, si ça vous gêne. Faites le moi savoir par ne serait-ce qu'un geste, et je vous laisserait tranquille pour le reste de la soirée et des siècles à venir ..


    Vous. Il parlait bien aux deux... Les joues déjà violacées de McCracken virèrent soudain au rouge, mais elle se contenta de lui tendre à nouveau un papier...

      « Pas grand chose, merci ça ira... J'attendais quelqu'un mais de toute évidence il n'est pas venu. Je vous dois combien pour la boisson ? »


    Elle avait conscience que discuter avec l'aide d'un morceau de papier n'était guère sympathique, mais elle n'avait pas le choix... Et qu'allait-elle faire à la place... Lui sortir le langage barbare des signes ? Elle ne voulait pas paraître deux fois plus ridicule et il ne comprendrait pas... Prenant une gorgée de son martini elle fixa Autumn : Peut-être avait-elle quelque chose de plus intéressant à raconter ?

_________________
    __

    If I wanna think I'll think in my head
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/confreristes-f40/hours-maj-t62
Autumn A. Foster
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 28
Camp + groupe : Neutre.
Pouvoirs : Manipulation des peurs - Hallucinations
Date d'inscription : 09/07/2008

Mutant life
Métier: Strip-Teaseuse
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Heure de pointe [ Free ]   Ven 18 Juil - 20:55

    Assise à un bar était assez intriguant pour Autumn, c’était même une expérience qu’elle n’avait jamais faite, enfin si, peut être une fois mais c’était il y a tellement longtemps que sa mémoire n’avait que des souvenirs floues, de toute façon les moments ou elle avait était les plus heureuse n’était aujourd’hui que des sensations lointaines que Autumn n’essayait même plus à se rappeler au risque de redevenir mélancolique, si elle essayait au moins un instant la même image revenait ou plutôt le même visage, le visage de la seul personne qui a toujours prit soin d’Autumn, c’était celui de son père, avec sa barbe et son sourire qui faisait tellement rire la petite Autumn, si au moins, ce temps aurait pu durer…

    Trop plongée dans ses souvenirs, Autumn en oubliait presque son verre de coca commandée, et puis le jeune serveur lui posa devant elle, rappelant Autumn à la réalité, elle leva les yeux pour le regarder, le remerciant d’un simple hochement de tête.

    - Alors, qu'est-ce qui vous amène ici ce soir ? [ . . . ] Vous êtes pas obligés de répondre, hein, si ça vous gêne. Faites le moi savoir par ne serait-ce qu'un geste, et je vous laisserait tranquille pour le reste de la soirée et des siècles à venir ..

    Autumn n’avait pas l’habitude qu’on lui parle ainsi, plutôt ouvertement, à l’ordinaire on la fuyait ou elle fuyait les gens, elle hésitait à répondre, elle ne le connaissait pas, ça lui arrangeait quoi de savoir pourquoi elle était ici ? Elle vit alors la jeune fille d’à coté, lui tendre à nouveau un petit papier, il s’adressait donc à tout le monde, Autumn devinait que celle qui assise à coté d’elle devait être muette, c’est vrai que pour une conversation cela rendait les choses un peu plus compliquée. Autumn sentit les regards sur elle, elle devait dire quelque chose, un peu obligée elle laissa son verre de coté, regardant à nouveau le jeune serveur.

    - Je ne sais pas trop, peut être pour me changer les idées au fond…

    Autumn avait encore beaucoup de progrès à faire pour entamer une conversation ou pour avoir un minimum de vie social, il fallait bien commencer quelque part après tout… Mais si les gens ici savaient la vérité sur Autumn, serait ils toujours apte à vouloir faire une conversation avec elle ? Autumn était différente, elle le savait.
    Elle commença à boire un coup, avant de regarder la jeune fille à coté d'elle, elle avait un beau visage trouva Autumn, elle hésita encore quelque secondes, elle n'était pas sure qu'elle était vraiment muette, c'était peut être idiot de la part d'Autumn de croire ça mais bon c'était Autumn de toute façon.
    Autumn connaissait la langue des signes, elle l'avait appris quand elle était encore à l'hopital, seule avec un livre de poche, elle avait peut être tout les défauts du monde mais c'était quel'qun extremement intelligente et qui apprennait le plus souvent trés rapidement, elle regarda à nouveau Holly et lui fit un geste avec ses mains qui devait certainement vouloir dire un sorte de ''bonjour''.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/attente-f90/autumn-amber-foste
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heure de pointe [ Free ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Heure de pointe [ Free ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] Désactiver l'historique des appels (pop-up après appel)
» Les galères de la région Parisienne
» Probleme affichage heure d'arrivée des sms
» Pb d'heure GMT
» Pourquoi la Freebox boude l'heure d'été

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: New York :: Nord :: Bar The Clurichaun-
Sauter vers: