AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Blood
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 31
Camp + groupe : X-men
Pouvoirs : Hémokynésie et Boost des capacités physiques
Date d'inscription : 23/05/2008

Mutant life
Métier: Aide à la police
Jauge de pouvoirs:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE   Dim 29 Juin - 22:43

    Contrairement à d'habitude, Isaac ne vanna pas la vieille bonne soeur, et se contenta de préciser qu'ils n'avaient pas trop envie de parler, que le silence leur conviendrait mieux. Ce à quoi la religieuse répondit par une habituelle réponse lourde de sens... Mais certainement pas pour Jake...
    Les regardant comme si elle les jaugeait, la vieille femme, d'un signe de tête, les invita à la suivre.

    Haussant les épaules, Jake ne vit pas de raison de ne pas obéir. Les deux filles furent les premières à emboîter le pas de la religieuse, et Blood les suivit. Passant devant Boom, il lui lâcha, sarcastique :


    "Tu viens ? Elle ne va pas nous manger..."

    Blood et Boom. Les deux B. Se vanner l'un l'autre n'était pas leur passe-temps favori, mais cela leur arrivait néanmoins, rarement, mais cela arrivait...

    Le petit groupe finit par arriver à une vaste salle, et les quatre eurent vraisemblablement la surprise de leur vie : La salle était remplie de lits de camp, dont la plupart étaient occupés par des personnes, toutes mutantes. Certains avaient des particularités physiques spécifiques comme une fourrure sur tout le corps, des écailles sur le visage, ou tout simplement des yeux totalement inhabituels. Tous ne dormaient pas, mais certains, couchés, toussaient, avaient de la fièvre et semblait pris de nausées.

    Il y en avait qui restés prostrés, comme incapables de comprendre ce qui leur arrivaient, d'autres jouaient aux cartes, d'autres mangeait des sandwichs hâtivement préparés par le personnel de l'église, et d'autres priaient. Jake crut même voir un homme au corps de démon en train de réciter une prière sur son lit, tout carressant son chapelet d'un air fébrile...
    Il y en avait même qui pleuraient.

    Une partie de l'église semblait s'être transformé en camp de réfugiés pour les mutants, y comprit ceux souffrant du virus Génésis.


    *Heureusement que cette saloperie ne se transmet que par morsure...*

    C'est alors qu'un prêtre d'une trentaine d'années vint les rejoindre. Il discuta un moment à voix basse avec la religieuse, aux traits asiatiques, avant d'expliquer ce qui en retournait :

    "Bonsoirs, mes enfants. Il y a une règle que vous devez absolument respecter, ici. N'utilisez pas vos pouvoirs. Comme vous avez pu le remarquer, certains ne sont pas dans leur état normal, et pourraient réagir assez violemment.
    Cependant, vous êtes en sécurité, ici. Chaque nuit, nos portes sont ouvertes aux mutants sans abri, afin de les protéger de la fureur du gouvernement...
    Suivez soeur Rosette, elle vous conduira à vos lits."


    Sur ces phrases, il ne leur laissa pas le temps de répondre, et alla s'occuper d'autres mutants malades. Blood laissa échapper, à une voix suffisamment basse pour que seul Boom puisse l'entendre :

    "Je dirais plus jamais de mal des prêtres, moi."

    Mais lorsque, de loin, il vit le prêtre, à l'abri des regards des malades, faire venir à lui des couvertures sans les toucher, Blood comprit alors la raison d'un tel dévouement, même s'il ignorait si la soeur qui les conduisait était également une mutante...

    Pendant un instant, Jake crut que la jolie blonde qui les accompagnait semblait sur le point de fondre en larmes en apercevant une telle misère s'abattre sur le monde des mutants. Leur monde. Blood avait également du mal à contempler ce qu'ils voyaient...

    Suivant docilement la religieuse, le petit groupe fut séparé à plusieurs reprises ; Isaac et Jake furent les derniers à obtenir leur lit, et purent avoir droit à des places relativement proches.


    "Tu crois que Xavier ou Magnéto sont au courant de ça ?"

    C'est alors qu'une autre bonne soeur, assez jeune et plutôt mignonne, malgré les cernes sous ses yeux et les traits tirés par la fatigue, vint leur demander s'ils avaient besoin de quelque chose, à manger, à boire, ou une couverture en plus. Blood, incapable de prononcer un mot de plus, se contenta d'un bref mouvement de tête afin de montrer qu'il n'avait besoin de rien.

    Il avait trop envie de vomir devant ce spectacle...

    Sa colère s'était envolée, visiblement insignifiante devant ce que ses yeux contemplaient. Les mutants, la "race supérieure" comme le disait Magnéto, parqués comme des bêtes, comme une espèce pourchassée et en voie d'extinction...


    *Comment Xavier peut-il encore espérer que la paix entre humains et mutants soit possible quand on voit ça ?*

    Jake s'assit sur son lit, le dos bien droit. Il n'avait pas la moindre envie de dormir. En ce moment, il regrettait, non pas d'avoir quitté la Confrérie, mais de ne pas avoir tué les soldats qui l'avaient attaqué, comme Boom l'avait si bien fait.

    Non... En cet instant, il rêvait de leur faire pire. Mille fois pire. Il voulait les voir dans une telle situation, avec les mutants qui les pourchasseraient à leur tour comme du gibier blessé.

    Rarement une telle haine ne s'était mise à parcourir ainsi ses veines, tel un magma furieux, engloutissant toute forme de raison sur son passage, le changeant en une créature régie uniquement par la colère et la fureur.
    Certes, il détestait Magnéto parce que celui-ci n'hésitait pas à abandonner ou à tuer, voire à sacrifier, les plus faibles des siens, mais son point de vue restait cependant exact.

    "On craint ce que l'on ne peut comprendre", c'est bien cela qu'on dit, non ? Mais alors si ce dicton était si vrai, pourquoi le proverbe "Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'ils te fassent" ne résonnaient pas aux oreilles des Humains, comme une réponse à la terreur qu'ils avaient déclenché ?

    L'Histoire n'était-elle pas pleine de peuples opprimés qui avaient fini par se soulever pour massacrer les tyrans ? Le monde était-il condamné à répéter indéfiniment les erreurs du passé ?

    Incapable de se calmer, Blood se leva, tout en prévenant Isaac :


    "Je vais boire un coup..."

    Il lui fallait se rafraîchir, sans quoi il allait finir par exploser et hurler sa rage comme un dingue. Il alla prendre un peu d'eau, qu'il se mit sur le front, et but de tout son soûl.

    C'est alors que les paroles de sa mère lui revinrent soudainement à l'esprit :


    *Quand les temps sont durs... Il s'agit d'être aussi dur qu'eux...*


Dernière édition par Blood le Lun 30 Juin - 18:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/jake-sword-t265.htm
Isaac Mist
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Age : 28
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Electrokynésie et Booster
Date d'inscription : 03/06/2008

Mutant life
Métier: Voleur ça compte? xD
Jauge de pouvoirs:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE   Lun 30 Juin - 16:46

    Blood lui lança une de ces vannes dont il avait le secret et qui faisait toujours réagir Isaac. Ce dernier lui donna alors un coup de poing dans l’épaule afin de lui montrer qu’il reprenait du poil de la bête sans pourtant chercher à lui faire mal. Un sourie naquit ainsi sur le visage de l’électrokynésiste qui se mit à marcher aux côtés de son ami tout en regardant les différentes peintures exposées sur le mur et représentant différentes scènes religieuses. Isaac ne comprenait toujours pas en quoi croire en une entité supérieure permettait de vivre mieux. Peut-être était-ce un moyen de reporter ses erreurs sur quelqu’un d’autre. Après tout, quand on y pensait, on pouvait se rendre compte qu’énormément de tueurs disaient chercher le pardon. Ils n’étaient vraiment pas prêts d’assumer leurs actes ceux-là!

    En revanche, Boom avait de l’estime pour ces hommes d’église qui cherchaient à aider les personnes dans le besoin. Ils étaient pour la plupart des gens qui ne jugeaient pas et savaient écouter. Pour eux, la vie pouvait s’améliorer une fois que l’on avait apaisé son âme et, dans un sens, ils avaient raison sur un point de vue rationnel. C’était un peu des sortes de psychologues, qui écoutaient les gens inaptes à comprendre leurs propres pensées et actes.

    Alors que le petit groupe arrivait devant une salle immense, le quatuor fut stupéfait de voir tout ces mutants et ces lits de camp. La première réaction qu’eut Isaac fut de penser qu’ils étaient vraisemblablement bien entrés en guerre et que ceci n’était que le début de long et douloureux affrontement. Il avait entendu parler de ce fameux virus qui ne touchait que les mutants et découvrit ainsi les différents symptômes des malades: certains étaient exténués et bien pâles, d’autres avaient la peau qui semblait s’effriter tandis que d’autres étaient recroquevillés sur les lits se plaignant d’horribles douleurs. Le gouvernement était bien loin de séduire les mutants et faisait ainsi grandir le fossé qui séparait les mutants et les simples humains. Pour une fois, la Confrérie semblait avoir raison aux yeux d’une large partie des mutants: ils cherchaient bien à éliminer la « menace mutante ».


    - Bonsoirs, mes enfants. Il y a une règle que vous devez absolument respecter, ici. N'utilisez pas vos pouvoirs. Comme vous avez pu le remarquer, certains ne sont pas dans leur état normal, et pourraient réagir assez violemment. Cependant, vous êtes en sécurité, ici. Chaque nuit, nos portes sont ouvertes aux mutants sans abri, afin de les protéger de la fureur du gouvernement... Suivez soeur Rosette, elle vous conduira à vos lits.

    Le discours du prêtre résonna dans la tête de l’électrokynésiste qui observa les différents mutants présents dans la pièce. Lorsque l’homme d’église les informa que certains mutants pouvaient être violents, Isaac et Blood se murmurèrent:

    - Je dirais plus jamais de mal des prêtres, moi.
    - Mouais, comme si on était normaux…

    Il dit ceci avec une pointe d’ironie, pensant que l’homme d’église était un simple humain rallié à la cause mutante mais il fut surpris de voir le prêtre user de télékinésie comme si de rien n’était, à l’abri des regards. Hum… comment un mutant avait pu devenir prêtre?

    Par la suite, le quatuor suivit cette fameuse sœur Rosette qui leur indiqua des lits. Les deux filles ne semblaient toujours pas prêtes à parler aux jeunes hommes et ne leur adressèrent même pas un regard. Peut-être qu’elles se confieraient plus tard après tout. Une fois qu’ils eurent obtenus leur place, Blood demanda à Isaac si leurs mentors respectifs étaient au courant. Isaac s’assit alors sur le lit, posant ses coudes sur ses genoux, puis son menton sur son poing tout en répondant:


    - C’est possible mais, dans un sens, s’ils avaient été au courant peut-être que ces mutants auraient déjà rallié la Confrérie… ou les X-men. Xavier et Magnéto sont pas du genre à faire beaucoup attention aux rumeurs donc ils doivent être au courant mais ne doivent pas être certains que cela existe.

    Pffiou cela commençait à devenir bien compliqué tout ceci ! Isaac regarda la bonne sœur arriver et lui décrocha un joli sourire Colgate auquel elle ne répondit même pas pour son plus grand désarroi. Elle leur demanda s’ils avaient besoin de quelque chose comme boire, manger ou autre. Blood se contenta de faire un signe de tête et Isaac répondit tout souriant:

    - Ouais j’ai bien envie de quelque chose…

    *Ton numéro de portable ma belle*

    - Vous auriez pas un truc à grignoter?
    - Bien sûr, nous avons des sandwich faits par les bénévoles. Je vais vous en chercher.

    Avant de partir, elle rajouta en esquissant un sourire taquin:

    - Désolé je n’ai pas de portable.

    Sur le coup, Isaac ne sut pas quoi répondre et laissa la jeune femme s’éloigner. Une télépathe?!! Il se dit alors que c’était dans ce genre de conditions pleine de difficultés que l’on comprenait que l’on était pas seul. Visiblement les mutants n’étaient pas aussi éparpillés et rares que cela. Au tout début, la majorité avait eu pour principe: « pour vivre heureux vivons cachés » mais, désormais, ils avaient compris qu’il était temps de se montrer et de faire leur preuve.

    Blood se leva alors, tout pâle et dit à Isaac qu’il allait boire. Hum, l’hémokynésiste semblait ne pas avoir vraiment supporter la vision d’autant de malheur. C’est sur qu’entre les X-men et les Confréristes il y avait bien cette différence. Tandis que les uns cherchaient à croire que l’espoir allaient persister, les autres avaient compris qu’il était peut-être trop tard pour revenir en arrière et que le monde était vraiment en danger.

    Isaac hésite un instant, assis seul sur son lit de camp et finit par rejoindre son vieil ami. Le jeune homme s’était dirigé vers une sorte de salle d’eau où étaient alignés quelques lavabos. Boom arriva, inquiet pour son ami, et regardant le reflet de son ami dans la glace il lui dit quelques mots, sans se douter qu’il reprenait la phrase d’un être cher à Blood:


    Quand les temps sont durs... Il s'agit d'être aussi dur qu'eux...

    Durant son adolescence, Isaac n’avait eu de cesse de répéter cette phrase à son jeune frère afin de mieux apprécier la vie, en passant outre leurs problèmes. Bien qu’il soit désormais loin de sa famille et de son cadet, Isaac gardait ce principe en tête qui lui permettait de ne pas craquer quand les conditions devenaient dures à encaisser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Blood
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 31
Camp + groupe : X-men
Pouvoirs : Hémokynésie et Boost des capacités physiques
Date d'inscription : 23/05/2008

Mutant life
Métier: Aide à la police
Jauge de pouvoirs:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE   Lun 30 Juin - 17:57

    Si la situation n'avait pas été aussi critique, Jake se serait jeté dans la rue pour massacrer tous les humains qu'il croiserait. Mais dans l'état ou il se trouvait, avec le Boost au niveau minimal, il ne parviendrait pas à grand-chose... Il lui fallait se reposer.

    C'est alors qu'il remarqua qu'Isaac venait d'arriver derrière lui. Celui-ci prononça exactement les paroles que la mère de Jake avait l'habitude de prononcer. Regardant son ami, il lui demanda :


    "D'où tu connais cette phrase ? Ma mère n'arrettait jamais de me la dire... Tu l'a connue ?"

    Il ne pensait cependant pas que ce soit le cas. Avant qu'ils ne se rencontrent à la Confrérie, les deux mutants vivaient dans des états diamétralement opposés, et ne s'étaient certainement jamais rencontrés.
    Se tenant au lavabo, Jake semblait sur le point de finir dans les choux, mais, secouant la tête, il se maîtrisa et releva la tête.

    Regardant Boom comme s'il pouvait apporter une réponse, il se mit à parler tout seul, sans espérer qu'on lui réponde, d'ailleurs...


    "Avec Cérébro, Xavier aurait pu les repérer. Pourquoi il n'a rien fait ? Pourquoi Stryker nous fait ça ? Pourquoi... Pourquoi Magnéto n'agit pas ?
    Il voulait sans arrêt une guerre, avant, non ? Alors pourquoi il ne réunit pas tous les mutants de la planète pour lancer une grande offensive sur les humains ?"


    Se prenant la tête entre les mains, Blood essaya de se calmer. Ses pensées étaient comme pris dans un tourbillon au milieu d'un océan. Il ne semblait même plus capable de se concentrer correctement.

    Déglutissant douloureusement, il se mit soudainement à penser que c'était cela que souhaitait Stryker : Que les mutants réagissent et s'en prennent directement au gouvernement. Ainsi, il aurait libre cours pour mettre en place une guerre ouverte contre les mutants !

    Tout mutant, qu'il soit pour ou contre la survie de l'humanité, serait "vacciné", dans le meilleur des cas, voire éradiqué. L'Institut Xavier serait une nouvelle fois pris d'assaut, s'il n'était pas tout simplement dynamité par l'aviation...

    Après, il ne resterait plus que Magnéto pour défendre les mutants, s'il n'avait pas été tué pendant la première offensive. Et que se passerait-il après ? Si tous les mutants étaient éliminés ?

    De toute façon, tant qu'il y aurait des hommes, il y aurait des mutants.
    La paranoïa envahirait alors chaque personnes, tout le monde s'entretuerait pour avoir cru voir un mutant chez son voisin, peut-être même que les ogives nucléaires seraient employées...
    Et au final, il n'y aurait plus personne...


    *Bordel...*

    Jamais Blood n'eut autant envie de pouvoir lire dans l'avenir, afin de vérifier si sa théorie était exacte ou non. Car ce genre de futur ne lui plaisait pas le moins du monde...

    Tandis qu'Isaac le regardait, il finit par se laisser glisser sur le sol, tombant assis par terre, incapable de se remettre d'aplomb.


    "On est foutus... Quoi qu'on fasse, on en reviendra toujours au même point. Ils vont finir par gagner. Un jour ou l'autre, quelle que soit notre tactique. Et nous...
    Nous, on est déja morts..."


    Jamais qui que ce soit n'aurait pu se vanter d'avoir déja vu Blood dans un tel état de déprime. Il se sentait inutile à tout ce qui allait se dérouler. Comme si tout était déja écrit...

    Etaient-ils véritablement destinés à perdre ?

    Qu'allait-il se passer, désormais ? Des soldats qui forceraient les portes de l'église pour flinguer à tout va les mutants qu'ils croisent ? Achever ceux qui souffrent déja de Génésis ? Ou se contenter de bombarder l'église de loin, comme les lâches qu'ils étaient ?

    Tout ce que Blood voulait, c'était remettre les pendules du monde à l'heure. Il se moquait bien que les humains survivent ou non à cette guerre. Tout ce qui lui importait était que les mutants en sortent gagnants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/jake-sword-t265.htm
Isaac Mist
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Age : 28
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Electrokynésie et Booster
Date d'inscription : 03/06/2008

Mutant life
Métier: Voleur ça compte? xD
Jauge de pouvoirs:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE   Lun 30 Juin - 22:59

    - D'où tu connais cette phrase ? Ma mère n'arrêtait jamais de me la dire... Tu l'a connue ?
    - Non, c’est juste une expression que me sortait mon père… les rares fois où il me parlait. C’est devenu une chose qui m’a permit de ne pas me jeter sous un train par moment.

    Jake n’était visiblement pas bien et semblait prêt à s’évanouir mais il secoua sa tête et posa alors diverses questions à Isaac auquel ce dernier ne sut pas quoi lui répondre. Il regarda simplement son ami, ou plutôt le reflet de son ami, et baissa les yeux. C’était sûrement la première fois que Blood voyait Boom baisser le regard, car il avait toujours tendance à fixer les gens dans les yeux sans gêne. Le fait de ne pas savoir quoi répondre à ces questionnement le mettait mal à l’aise et la situation dans cette église n’arrangeait rien.

    Il regarda Jake se laisser glisser sur le sol et l’écouta une nouvelle fois parler de ce futur qui paraissait sans dénouement positif pour les mutants. Isaac se dirigea vers le lavabo situé à côté de celui où avait été se rafraîchir Sword et alluma le robinet d’eau froide. Il laissa couler un instant l’eau, le regard fixant le siphon, et finit par se mettre de l’eau sur le visage pour se rafraîchir. Il garda la tête baissé, les yeux fermés, sans dire un seul mot, les mains posées sur le bord du lavabo et finit par prendre une grande inspiration.

    Isaac finit par se laisser tomber à son tour sur le sol en soupirant. Pourquoi se sentait-il aussi mal en cet instant alors qu’il était d’habitude toujours le gars souriant et plein de vie qui remonte le moral aux autres. C’était un peu comme si les deux mutants avaient été frappé par le malheur en entrant dans cette église. Tout paraissait désormais si noir et si triste que rien ne semblait présager une issue favorable aux mutants.

    Isaac dit alors à Jake, tout en commença à jouer avec ses clefs de voiture:


    - Tu sais, parfois j’ai envie que tout s’arrête… j’aurai bien voulu pouvoir plonger mes mains dans un bac plein d’eau et y déclencher un courant pour m’électrocuter mais, malheureusement cela ne me ferait absolument rien. Quoi que je fasse j’ai l’impression que quelque chose me ramène à ce monde, comme si j’avais quelque chose à y faire.

    Oubliant qu’il se trouvait dans une église, il ne songea pas que ses paroles pouvaient être lourdes de sens quand on y mettait une connotation religieuse. C’était peut-être une façon de dire qu’il croyait au destin… a SON destin.

    Il commença à regarder ses mains, comme s’il attendait que quelque chose y apparaisse: une solution à tout leurs problèmes, qui sait? Un crépitement se fit entendre alors que ses doigts commençaient à être parcourus par un courant électrique bleuté qui passait d’une main à une autre. Il avait beau avoir les mains humides à cause de l’eau qu’il venait de faire couler, il ne sentait absolument rien. D’un côté, il ne savait pas quoi penser: était-ce un signe qu’il n’était pas vivant, ou alors qu’il était tout simplement plus résistant que les autres?

    Trop de questions se chamboulaient dans son esprit, tout comme Blood qui n’était pas dans un meilleur état d’esprit apparemment. Isaac finit pourtant par remettre ses idées en place, sûrement grâce à l’électricité qui parcourait son cerveau et connectait ses neurones à une vitesse fulgurante. Il quitta ainsi son regard vide pour enfin sourire et lança à Blood d’un air déterminé:


    - On est peut-être pas dans une bonne situation ces temps-ci mais c’est pas le moment de se laisser aller.

    Il se releva et, tendant la main vers son ami afin de l’aider à se relever, et rajouta sur un air que Blood connaissait bien, sur un ton qui montrait qu’il avait une idée en tête:

    - Il faut leur montrer qu’on est pas prêt à se laisser faire. Le passé et le futur on s’en fout! Pense au présent Blood! On va leur montrer ce que c’est de traîner des mutants dans la boue.

    Effectivement, les humains traînaient les mutants dans la boue en les considérant comme des malades, des animaux à qui ont voudraient ôter la rage. On les traquait, on les battait , on les insultait… et il était venu le temps qu’ils montrent leur statut d’être vivant et qu’ils montrent leur supériorité sur cette espèce humaine qui les rabaissait sans cesse.

    Isaac savait que son vieil ami n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Il avait beau être fermé envers les autres, cela ne l’empêchait pas de vouloir la liberté autant qu’Isaac le voulait. Les deux B. étaient des mutants qui n’aimaient pas se sentir exclus et humiliés et c’est pourquoi ce choc visuel dans l’église les avait autant bouleverser. Il devait faire à leur tour le grand ménage.

    Hum, à cette heure-ci les soldats devaient être partout en ville. Était-ce un problème? Oh non! Aux yeux d’Isaac c’était une chance de pouvoir frapper dans le tas. Peut-être auraient-ils besoin de masquer leur identité pour ne pas avoir de représailles.


    Il suffisait que Blood donne son avis, ses impressions, ses envies

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Blood
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 31
Camp + groupe : X-men
Pouvoirs : Hémokynésie et Boost des capacités physiques
Date d'inscription : 23/05/2008

Mutant life
Métier: Aide à la police
Jauge de pouvoirs:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE   Mar 1 Juil - 0:13

Isaac se passa un coup d'eau froide sur le visage, histoire de se remettre les idées en place. Chose que Jake trouvait inutile à cause de l'électricité présente en permanence dans son corps, qui lui permettait de résister à bien plus de choses capables de mettre hors-circuit bien des gens, qu'ils soient humains ou mutants.

Jake se mit soudainement à penser à sa famille. Sa mère qui s'était saignée aux quatre veines afin que lui et sa petite soeur puissent suivre des études et ne pas vivre dans une misère comme celle ou elle avait élevé ses enfants. Julia, sa soeur, qui était intimement persuadée, après quelques recherches sur Internet et dans les bibliothèques, que leur famille descendant du clan des Sword, un clan composé des meilleurs voleurs et assassins. Il les aimait tous les deux, et tenait à elles plus qu'à beaucoup de choses. Il repensa également à son oncle, médecin dans un hôpital de New York, même si lui et son neveu n'entretenaient pas de relations basées sur l'amour familial. Disons plutôt qu'ils s'appréciaient et se supportaient mutuellement...

Une pensée triste vint lui glacer les intestins. Ne serait-il pas mieux s'il avait été humain ? Mais alors aurait-il toujours été du côté des mutants, avec l'arrivée de Stryker au pouvoir, s'il n'avait pas connu Jen ?
C'est alors qu'il réalisa qu'Isaac lui parlait et, pour la première fois, il ne semblait pas le moins du monde avoir envie de plaisanter. Il était sérieux, et parlait d'avoir souvent pensé à se suicider, mais que quelque chose semblait le pousser à rester sur Terre, comme s'il avait encore quelque chose à y faire. Etait-il sérieux ? Lui qui ne croyait pas au destin, ni à Dieu ? Pensait-il vraiment ce qu'il disait ?

Blood se contenta de l'écouter, car il ne pouvait rien faire d'autre. La peine, la fureur et la haine se mélangeait comme des matières chimiques à la réunion imprévisible : Il pouvait exploser comme se ratatiner sur lui-même !

Mais Boom avait raison. Ce n'était sûrement pas le moment de se laisser abattre, car s'il s'effondrait en pleurant sur son sort, qui le remplacerait pour le protéger et conserver ses pouvoirs ? S'il était faible au point de ne pas pouvoir utiliser ses dons de la manière dont il était destiné à s'en servir, alors cela signifiait qu'il ne méritait pas d'être un mutant. A ce moment-là, il n'avait qu'à rejoindre les rangs de Stryker...


*JAMAIS !!!!!!*

Cette simple pensée eut comme répercussion de faire exploser son coeur comme un volcan en éruption. Il ignorait si les gagneraient ou perdraient la guerre contre les humains, mais une chose était sûre, lui serait là, et chaque parcelle de son être réclamerait une vengeance par le sang. Si la guerre se déclarait, alors plus d'hésitation, il tuerait tout humain sur son chemin.

- Il faut leur montrer qu’on est pas prêt à se laisser faire. Le passé et le futur on s’en fout! Pense au présent Blood! On va leur montrer ce que c’est de traîner des mutants dans la boue.

Blood saisit la main de son vieil ami, et se releva, quand une petite voix résonna au fin fond de son être :

*Tu vas pas les laisser te traîner dans la boue !*

C'était Julia qui prononçait souvent cette phrase lorsque son frère rentrait à la maison, et qu'il s'était fait tabasser par d'autres plus grands que lui. A cette époque, il n'était pas encore un mutant, mais déja un misanthrope... Sa soeur lui répétait cette phrase jusqu'à ce qu'il se décide à réagir. Et le lendemain, les bourreaux se transformaient en victimes.
Cela aurait pu l'inciter davantage à suivre Boom à l'exterieur pour massacrer tous les anti-mutants, mais se rappellant du visage de sa jeune soeur, il se remit à réflechir :


*D'accord, je suis un mutant. D'accord les humains, quels qu'ils soient, sont des pourritures qui ne méritent que de crever dans les pires souffrances qui soient. Mais il n'empêche qu'il y ades gens biens parmi eux. Et je ne vais pas pouvoir me permettre de massacrer tous ceux que je vois sous peine qu'ils soient Humains. A ce moment-là, je ne vaudrai pas mieux que les Homo Sapiens...*

Sa mère et Julia. Que feraient-elles si elles étaient présentes ? Elles tenteraient de remonter le moral de Blood, ça s'était clair. Mais quels conseils elles lui donneraient ?

Ne pas s'en prendre à ceux qui ne le méritent pas, mais également être sûr de la voie que l'on veut suivre. Jake avait quitté la Confrérie, non pas sur un coup de tête, mais en suivant ce conseil, et désormais, la raison de cette voie lui apparaissait en grand, comme s'il avait soudainement décidé de peindre en noir sur sa vie les raisons qui le poussaient à avancer, tout en gardant la tête relevée.


"Isaac... Non. On est crevés. Tous les deux. Si on y va, oui, on pourra massacrer un tas d'humains, mais on a de grands risques d'en perdre nos pouvoirs, et pour leur donner une raison de renforcer la dureté de leur loi."

Le jeune homme reprit sa respiration, la gorge brûlante, avant de poursuivre :

"Si on y va, on pourra renverser la vapeur. Mais à l'avantage de qui ?
Il faut un plan d'attaque. Si on veut pouvoir réussir notre coup, il faut qu'on soit beaucoup plus nombreux..."


"Tout va bien ?"

Les deux filles qu'ils avaient accompagné venaient de les rejoindre, visiblement prêtes à s'excuser. Manque de chance, Blood n'était pas disposé à les écouter. Il se tourna à nouveau vers Isaac et lui souffla :

"Moi, je vais me coucher. Traite-moi de lâche si tu le veux, mais on ne fera rien pour la race des mutants. Pas ce soir, en tout cas..."

Un léger sourire aux lèvres, il tapota l'épaule de Boom, avant de tourner les talons, esquivant les filles, sans même les regarder, alors que la jolie brune semblait desespérement le regretter.

Avançant parmi les lits, Jake entendit soudainement une voix lui parler. Mais une voix indistincte, comme si elle parlait à travers tant de filtres qu'elle en devenait incompréhensible. C'est alors que Blood remarqua que tout était figé, comme si le temps s'était arrêté. Tous les autres êtres vivants semblaient comme figés dans leur action : Isaac, les deux filles, soeur Rosette...


*Qu'est ce qui se passe ?*

Plus un mouvement, plus un son. Exceptée cette voix intraduisible, qui plus est semblait parlée dans une langue étrangère. Se retournant, Blood remarqua alors, en face de lui, la plus belle chose qu'il ait jamais vu : Un loup au pelage blanc nacré, parcourus de reflets orangés, aux yeux d'or, qui semblait le fixer avec une patience éternelle.

C'était de cet animal que provenait cette voix, sans que ses mâchoires ne remuent, mais Blood en était sûr.


"Qui êtes vous ?"

Le loup ne cilla pas, se contentant de le regarder, imperturbable, avec des yeux qui transperçaient le jeune homme, comme s'il le jaugeait, le consolait, le protégeait et l'agressait en même temps. Cette créature semblait capable d'agir comme bon lui semblait sur Jake. Ce fut alors que, levant la gueule, elle se mit à pousser un hurlement à la lune, tandis qu'une migraine intolérable s'emparait du crâne de l'hémokynésiste, qui eut l'impression de se mettre à hurler, tandis que ses yeux s'emplirent de visions incroyables :

Il vit l'Egypte et ses pyramides, ainsi que la ville du Caire. Mais le plus important était le chemin à travers le désert, qui le conduisit jusqu'à une immense dune de sable, et sous cette dune se trouvait en réalité une autre pyramide, plus ancienne que toutes les précédentes déja connues par le monde réunies ! Mais s'introduisant par un passage secret, la vision continua à emmener Blood au plus profond de cette architecture : un tourbillon de couloirs et de labyrinthes défilèrent, jusqu'à ce qu'il parvienne au coeur même de l'édifice : Une salle mortuaire, ou trônait un gigantesque sarcophage, presque deux fois plus grand que celui du pharaon Khéops en personne !

Et lorsque le couvercle commença à s'entrouvrir, une voix, rauque et puissante, se mit à gronder, mais dans une langue étrangère. Pendant de longues minutes, la voix parla, sans que le jeune mutant ne puisse la comprendre, malheureusement...


*AAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRRRRRRGHHHHH !!!!!!!!*

C'est alors que la vision, ainsi que la douleur, disparurent soudainement, et Jake se retrouva dans la même position avant qu'il n'entende la voix : Tous ceux autour de lui bougeaient, parlaient, Isaac était toujours avec les deux filles, et il n'y avait pas la moindre trace d'un quelconque loup blanc...

Regardant autour de lui comme un petit chien perdu, Jake était désorienté.


*Bon sang, faudra que je demandes à Xavier de m'examiner la cervelle, j'ai l'impression de devenir dingue...*

Retournant jusqu'à son lit de camp, il s'y coucha, mais resta un long moment les yeux grands ouverts, observant le plafond de l'église, incapable d'expliquer ce qui venait de lui arriver...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/jake-sword-t265.htm
Isaac Mist
Confrériste expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Age : 28
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Electrokynésie et Booster
Date d'inscription : 03/06/2008

Mutant life
Métier: Voleur ça compte? xD
Jauge de pouvoirs:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE   Mar 1 Juil - 18:47

    Blood ne semblait pas partager l’enthousiasme de son ami confrériste. Tout d’un coup, Isaac se rappela combien ils étaient opposés en ce qui concernait l’avis de la vengeance. L’électrokynésiste arqua un sourcil mais ne dit rien, visiblement pensif et quelque peu déçu par la réaction de Sword. Ce dernier avait toujours, malgré lui, eut ce côté humanitaire et n’agissait pas souvent sous le coup de la vengeance, du moins pas comme l’aurait fait Isaac. L’hémokynésiste désirait avoir un plan précis pour qu’ils réussissent leur coup mais ces arguments ne furent pas convaincants pour Isaac. Et oui, le jeune mutant était vraiment borné quand il avait une idée en tête!

    Les jeunes femmes firent leur entrée alors que la conversation prenait fin. Blood les ignora alors que Boom leur sourit: un sourire étrange mêlé de tristesse et de désir. Il laissa l’hémokynésiste s’éloigner et rejoindre son lit de camp, le laissant lui tapoter l’épaule. Isaac se posa contre le mur en soupirant alors que la jolie brune lui demandait:


    - Y’a de l’orage dans l’air?

    Un silence suivit cette question qui ne trouva pas de réponse. Isaac se contenta de répondre sans même regarder les jeunes filles:

    - Je crois qu’on ferait mieux d’en parler plus tard. Là c’est assez… délicat.

    Alors qu’il allait tourner les talons et commençait à s’éloigner des jeunes filles, la blonde lui saisit la main, glissant un papier froissé dans sa main. Isaac haussa un sourcil, intrigué et avant même qu’il n’eut ouvert l’objet en question il entendit la jeune femme lui dire:

    - C’est mon numéro… si tu veux qu’on parle.

    Vu comment elle le dévorait des yeux, il semblait visiblement clair qu’ELLE, elle voulait le revoir… pour le plus grand plaisir d’Isaac qui fit comme si de rien n’était et quitta les lieux. Le rôle du garçon impossible à cerner les faisait toute craquer et il le savait. Sans se douter de ce qu’avait pu voir Blood, dans ce qui était peut-être une vision, Isaac alla vers son lit de camp et lança à Jake:

    - Reste ici si tu veux moi j’vais prendre l’air… enfin, j’me casse quoi. Cette ambiance me rend malade, j’en peux plus. Je te ferais signe dans la semaine.

    Isaac énonça cette dernière phrase tout en attrapant son portable, afin de montrer qu’il contacterait Sword en l’appelant. Isaac salua les bonnes sœurs et le prêtre d’un simple signe de tête, n’écoutant même pas leur recommandation et fit le chemin inverse qui leur avait permis d’arriver dans cette pièce. Ainsi, il marcha à nouveau dans des couloirs de pierres, et arriva là où la rosace semblait avoir perdue de ses couleurs car la nuit était belle et bien tombée. Il poussa la grande porte de l’église et sentit le froid parcourir son dos et sa nuque. Hum, les nuits étaient bien fraîches ces temps-ci.

    Un bâillement lui échappa, preuve que Blood avait bien raison quand il disait qu’ils étaient fatigués… tant pis la vengeance se fera plus tard car avec si peu d’énergie, Isaac ne serait bon qu’à faire des petites étincelles. Mais l’électrokynésiste savait qu’il lui faudrait moins de cinq heures pour récupérer son énergie… si ce n’est moins.

    Il quitta les rues de New-York en empruntant des raccourcis qu’il connaissait depuis très longtemps, évitant ainsi la patrouille de nuit: ce ne serait pas vraiment le bon moment pour perdre ses pouvoirs et se faire tabasser.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Blood
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 375
Age : 31
Camp + groupe : X-men
Pouvoirs : Hémokynésie et Boost des capacités physiques
Date d'inscription : 23/05/2008

Mutant life
Métier: Aide à la police
Jauge de pouvoirs:
100/100  (100/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE   Mar 1 Juil - 20:48

Prostré sur son lit, tout en regardant au plafond, Jake réflechissait. Certes, les Humains ne méritaient rien de mieux que de se faire massacrer, et pourchasser comme ils traquaient les mutants. Mais l'hémokynésiste n'allait pas s'attaquer à sa propre famille, tout de même ?
Ce serait la même chose que s'il se dressait soudainement contre les mutants en rejoignant le camp de Stryker : C'était juste une méthode de lâche et de traître.

C'est alors qu'il remarqua qu'Isaac arriva vers lui.

Le mutant lui expliqua qu'il ne pouvait pas supporter de rester ici plus longtemps, et qu'il devait absolument partir d'ici pour prendre l'air. Mais il lui promit de le joindre dans la semaine. Ce à quoi Jake aquiesça.
Boom était son meilleur ami, et cela ne changerait pas. Mais il sentait de plus en plus qu'ils suivaient les traces de Xavier et Magnéto : Des amis contraints de s'affronter pour des avis différents.

Une fois son ami parti, Jake regretta de ne pas l'avoir retenu. Mais bon, après tout, il était assez doué pour se débrouiller tout seul. De plus, il n'était pas du genre à se surestimer, et savait exactement s'il devait attaquer ou se replier...


*Bonne chance, Boom...*

Soudainement, il remarqua la présence du mutant aux airs de démon à ses côtés. Il s'était assis un instant sur le lit qu'aurait dû occuper Isaac, et le regardait d'un air pensif. Jake l'avait vu prier et égrener son chapelet en arrivant. Il se doutait que, s'il n'était pas prêtre, il devait au moins être très croyant.

"Vous allez me dire que j'aurais dû l'empêcher de partir, c'est ça ?"

"Chaque personne en ce monde se doit de suivre une voie qui lui est propre, même si cela finit par la conduire vers des endroits dangereux."

Lorsqu'il se mit à parler, Blood put distinguer un accent allemand très prononcé.

"Désolé, mais... Je suis pas d'humeur à recevoir un sermon. Pas ce soir en tout cas."

"Je le comprend. Beaucoup de gens sont comme vous, à penser que le Seigneur les a abandonné, mais la foi permet à beaucoup d'avancer en gardant la tête haute."

Blood se redressa sur son lit de camp.

"C'est gentil d'essayer de me remonter le moral, mais c'est de preuves dont j'ai besoin. J'ai besoin d'être sûr qu'on pourra changer... Tout ça..."

D'un geste, il désigna le reste de la salle, ses malades, ses réfugiés, tout, quoi...
Cette vision qu'il semblait avoir eu le troublait également : Il n'était pas voyant, ni médium, alors pourquoi ? D'ou venait cette voix ? Qui était ce loup blanc ? Etait-ce le même que celui dont il parlait autrefois avec Kitty ? L'animal possédant des dons si fabuleux, qu'à côté Jean Grey ressemble à une vulgaire humaine ?

Et pourquoi l'Egypte ? Quel était cet endroit ? Le loup voulait-il lui dire quelque chose ?
Il demanda alors au mutant :


"Dites, euh... Monsieur..."

"Kurt Wagner."

"Ouais, si vous voulez... Comment vous faites pour continuer à croire, avec tout ce qui nous arrive ?"

"Je vous l'ai pourtant dit. C'est la foi qui nous permet d'avancer..."

C'est alors que le démon se leva et prit congé, après lui avoir souhaité une bonne nuit ainsi que sa promesse d'ajouter le jeune homme dans ses prières.
Blood lui aurait bien dit que cela n'était pas la peine, mais Kurt était déja reparti.
Le jeune mutant se recoucha et tenta de se rendormir, légèrement rassuré par les paroles du mutant, mais toujours aussi perturbé par cette vision...
Que signifiait-elle ?
Repoussant ses pensées, il se tourna, ferma les yeux et, au bout de quelques minutes, s'endormit profondément...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/jake-sword-t265.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les opposés s'attirent? Vraiment? [PV: Blood] TERMINE
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Défi n°5 "Les opposés s'attirent"
» Les opposés s'attirent~ [Summary09 & GD H.Mitsuki] + BD p.6
» Quand les opposés s'attirent... [pv Basile]
» Bleach 374 - Gray Wolf Red Blood Black Clothing White Bone
» Le sharingan est-il vraiment un deriver du reningan?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: New York :: Nord :: Bar The Clurichaun-
Sauter vers: