AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alex's Loft

Aller en bas 
AuteurMessage
Alex Sullivan
Neutre de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 33
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Le feu
Date d'inscription : 09/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Alex's Loft   Sam 14 Juin - 16:36

Voici le loft d'Alex Sullivan. Prière de frapper si vous ne voulez pas vous faire brûler au troisième degrès. Rare sont les personnes à y être invitées. Encore moins à posséder les clefs.

Spoiler:
 

Ce topic fonctionne comme un rp privé. Merci de m'envoyer un Mp si vous voulez en faire un.

Rp prévu.


Dernière édition par Alex Sullivan le Dim 29 Juin - 12:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel Grey Summers
X-men de catégorie Oméga
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 28
Date d'inscription : 01/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Alex's Loft   Sam 14 Juin - 23:43


Ca ne te dérange pas si je squattes ?



Rachel était debout très tôt ce matin, réveillée dès les premières lueurs du jour, des cauchemars l’avaient hanté toute la nuit, des flashs de Génosha de son passé, des sentinelles. Il ne fallait donc pas qu’elle espère pouvoir se rendormir de si tôt, pas grave, elle allait aller faire un tour sur New York et squatter un tant soit peut chez Alex… Oui, elle allait le réveiller, mais bon pour se faire pardonner, elle avait la solution, des croissants ! Rien de tel pour arriver sans prévenir et ne pas se faire traiter de tous les noms d’oiseau possible et inimaginable… Genre ‘bordel Ray, t’aurais pas pu arriver un peu plus tard ?’ ‘J’ai des croissants ! ‘ ‘Tu sais que je t’adore toi ?’ Bon plan nope ? Mais bon , elle devait encore prendre une douche se préparer, prendre une voiture, aller chercher les croissants et pour finir par aller chez Alex. Bon programme… Elle se leva de son lit, se dirigeant encore endormie, vers la salle de bain… Elle repensait encore à tout cas les rêves l’ayant transporté à nouveau dans sa réalité à elle, lorsqu’on l’avait retrouvée près du cadavre de Charles, le massacre de sa famille, les paroles de sa grand-mère maternelle avant de mourir. Jamais elle ne pourrait oublier un passé comme le sien. Ray laissa ses tatouages réapparaître, elle se regarda un instant dans le miroir, à quoi ressemblait elle ? A un chien comme il avait été voulu, les traces d’un passé trop lourd... Oui, il fallait qu’elle voit Alex, il lui changerait les idées. La jeune mutante se glissa dans la douche et ferma un instant les yeux, essayant de faire le vide.

Elle se hâta ensuite de s’habiller, un jean simple taille basse et un débardeur blanc en V, une touche e maquillage de quoi souligner la couleur verte de ses yeux et elle était prête… Enfin, en temps réel, cela prends beaucoup plus de temps, puisqu’elle doit choisir ses vêtements se changer deux trois fois pour trouver ce qui va ensemble… Elle se dirigea ensuite dans le garage de l’institut ayant pris soin bien évidement de fermer la porte de sa chambre derrière elle. Il n’y avait pas un chat dans les couloirs de l’institut, il faut dire qu’à l’heure qu’il était ce n’était pas vraiment inattendu. Une fois au garage, elle choisit une voiture mais au moment ou elle allait mettre le pied sur l’embrayage, elle remarqua quelque chose. Elle avait oublié les clefs de l’appart d’Alex dans sa chambre, et m*rde obligée de faire demi-tour. Elle monta les marches 4 à 4, attrapa les clefs sur on bureau puis direction le garage à nouveau. Mais là, elle n’était pas toute seule… Scott était déjà debout, une des seules personnes avec Jean avec qui elle ne préférait pas se retrouver en tête à tête de peur de craquer. Lorsqu’il la vit Scott lui fit un sourire en lançant un :


« Bonjour Ray tu vas bien ? T’es déjà debout ? »

« Salut Scott un peu plus et un papa sortait, fort heureusement elle s’était contrôlée merci ! Oui, ca va et toi ? Juste un cauchemar je me suis donc dis que j’allais apporter les croissants à un ami qui habite sur New York… »

La discussion dura quelques minutes jusqu’à ce que la jeune mutante prétexta qu’on l’attendait, bordel ce que ca pouvait lui faire mal d’appeler son père par son prénom… Et sen était de même pour Jean, ce qui était encore plus ardu puisque sa mère étant télépathe, elle aurait pu se douter de quelque chose, mais à chaque fois qu’elle était en sa présence, Rachel bloquait ses pensées. La jeune femme savait bien qu’un jour, tout se saurait, mais elle sentait que ses parents, ainsi que les autres X me n’étaient pas prêts à cette révélation ‘ hey tu sais quoi je suis ta fille venue d’une autre dimension… Cool non ? ‘ surtout que l’épisode d’Alcatraz n’était pas si loin… Peut être un jour en parlerait elle à Jean, peut être que tout se saurait plus tôt que prévu qui sait, mais pour l’instant, Ray faisait tout pour garder cela pour elle. Sauf Alex était au courant, en même temps elle lui avait raconté sa vie et lui la sienne, à vrai dire elle avait totalement confiance en lui… Bientôt Central Park, non loin de la il y avait une boulangerie française ou ils faisaient les meilleurs croissants de toute la ville, il y avait toujours un monde fou d’ailleurs. Bon, le prix des viennoiseries étaient élevé mais on ne se refuse jamais un croissant de temps à autre. La musique à fond dans la voiture, Ray se gara le temps d’aller chercher ce dont elle avait besoin. Un assortiment de divers gâteaux miam, surtout qu’elle n’avait pas même pris le temps d’aller boire un café en partant de l’institut, pas grave de toute façon elle s’invitait chez Alex pour le petit dej’.

Elle arriva bientôt devant chez lui, elle descendit de voiture, et hop direction le loft de l’un de ses meilleurs amis. Elle prit le courrier pour lui, sachant pertinemment que le facteur était des plus matinaux et finit par entrer bientôt grâce à sa clef (bien entendu) chez lui. Tiens étrange, il n’était pas encore levé… Pas grave, elle allait préparer le petit déjeuner, l’odeur du café devrait surement le réveiller … Hop direction le cœur de la maison, la cuisine ! Merci la télékinésie, la jeune femme s’en servi pour allumer la cafetière et dresser la table et tout fut bientôt prêt. Soudain du bruit venant de la chambre du jeune homme, ce dernier finit bientôt par arriver encore endormi dans la cuisine, l’avait il entendu arriver ? Ray lui sauta presque dessus en souriant avant de lui faire un bisou sur la joue.


« Hey ! Hello Alex bien dormi ? Dis ca te tente un petit déj ? Je me suis dis que ca te ferait du bien de prendre un peu de bon temps, et j’avais envie d’être avec toi. Donc je me suis levée à la première heure, j’ai été chercher ce qu’il me fallait et voilà. »


Ray avait bien entendu omis de dire que si elle s’était levée s’était encore à cause de ses foutus cauchemars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Sullivan
Neutre de catégorie 3
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 33
Camp + groupe : Neutre
Pouvoirs : Le feu
Date d'inscription : 09/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Alex's Loft   Dim 29 Juin - 15:05

New York. Une fine pluie s’abattait une nouvelle fois sur la ville. Il était assez tard. 23h45. Tard ? Tout simplement que la ville n’était pas autorisée pour les mutants à cette heure tardive de la soirée. Des patrouilles circulaient dans les rues à la recherche de mutants éventuels. Depuis que Stryker était passé président des Etats Unis. Des centaines de réformes à l’égard des mutants avaient été pris et avaient été appliqués. Le couvre feu avait été l’une de ces réformes. La patrouille continuait de circuler dans les ruelles. Les agents à la solde du gouvernement repérèrent deux personnes se faufilant le long des murs. Ils les prirent en filature jusqu’à ce qu’ils arrivent dans une petite ruelle de telle sorte que ces « personnes » soient bloquées. Ne pouvant pas sortir. La patrouille s’arrêta dans la ruelle, allumant les pleins phares de telle sorte que les mutants soient aveuglés. Il s’agissait bel et bien de mutant. Seuls des mutants pouvaient se faufiler ainsi dans le noir, essayant de ne pas se faire repérer par les patrouilles circulant dans la rue.

Des portières s’ouvrirent. Des rangers faucha le sol. Deux hommes sortirent du véhicule. Les matraques à la main. Des armes contre les mutants attachés à leur ceinture. Les deux hommes avancèrent lentement sous le regard aveuglé, et apeuré, des deux mutants qui se collaient contre le mur. Ces deux derniers ne devaient pas être âgés. Une quinzaine d’années peut être. Les deux patrouilleurs se mirent devant la voiture. Une impression de peur et danger grandissant s’imposa chez les deux jeunes mutants. Les deux hommes fixaient les deux adolescents comme des hyènes fixeraient une proie blessée. Prêt à l’achever. Les deux adolescents ne décernaient pas les visages des deux patrouilleurs. Ce qui ne faisait qu’accuenter la peur déjà grandissante dans les yeux des adolescents. L’un des deux patrouilleurs s’avança vers eux.

« Par le président Stryker, vous n’avez aucune autorisation à être ici espèce de monstre ! » s’exclama-t-il.

« C’est bien dommage tout ça … car vous voyez, je n’ai pas voté pour ce crétin ! » lança une voix au loin.

Les deux hommes se retournèrent pour voir un troisième homme s’avançant doucement vers eux. Les deux patrouilleurs reculèrent doucement mais prudemment. Ils n’arrivaient pas à cerner l’homme qui cachait son visage derrière une capuche qui s’abaissait jusqu’à la moitié du visage. L’un des patrouilleurs s’approcha de l’homme en question, tentant de le dévisager. Il fit un pas en arrière. En effet, il n’avait jamais vu cela. Il regarda son collègue. Ce dernier prit sa matraque et commença à s’approcher de l’homme en question. Il vit de la fumée s’échapper de la capuche. L’homme leva la matraque pour asséner un coup violent à cet homme inconnu mais ce dernier attrapa la matraque par sa main. Une main ? Il s’agissait en effet d’une main, mais une main squelettique au sens littérale du terme. Un squelette en feu. Cette homme ou cette chose retira la matraque sous le regard médusé du patrouilleur. L’homme retira son capuchon et montra, à tous, son véritable visage. Celui d’un squelette en feu.

Prit de panique, les deux hommes remontèrent dans leurs voiture et s’en allèrent. Cette chose tourna la tête pour les voir partir. Il se retourna vers les adolescents, il fit quelques pas et sous les regards ahuris des deux adolescents, cette chose prit une forme humaine. Il s’agissait d’Alex Sullivan. Il leur fit signe de s’en aller. Ce qu’ils firent sans se faire prier. Alex remit sa capuche sur sa tête et retourna chez lui. Il se déshabilla et après une douche, il se glissa dans son lit.

Quelques heures passèrent avant qu’Alex ne soit réveillé par une odeur de café qui provenait de la cuisine. Pourtant, ce dernier était persuadé d’avoir verrouillé la porte derrière lui. Il se leva (vêtu d’un simple pantalon de pyjama) et se dirigea en direction de la cuisine avec un pas méfiant. Lorsqu’il atteignit la cuisine, il vit sa « cambrioleuse » du matin. Un sourire s’inscrivit sur le visage du jeune homme. Il s’agissait de Rachel Grey Summers, une jeune femme au passé lourd que l’un et l’autre connaissait. La jeune femme le vit et lui sauta quasiment dessus avant de lui faire un bisou sur la joue.

« Salut Rachel. Peu dormi mais bien. Une question. Ça t’arrive souvent de venir chez un homme alors qu’il est encore dans son lit. Heureusement que je portais quelque chose. Je suis pour le petit déjeuner que sa royale Rachel a bien voulu faire. »

Alex fit un clin d’œil à la jeune femme avant d’aller s’asseoir à la table. Le café était fumant, il en prit une gorgée avant de reporter son regard sur son amie. Il la connaissait bien. Il savait que quelque chose n’allait pas.

« Ce n’est pas que je vais me plaindre de ce petit déjeuner ni du fait que tu souhaites être avec moi aujourd’hui, au contraire. Je ne dis jamais non pour être avec une jolie demoiselle, au passage, tu as vu, les compliments fusent ce matin. Un conseil, profites en ma grande ! Mais je te connais bien, alors on va éviter de tourner autour du pot. Qu’est ce qui se passe Rachel ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alex's Loft   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alex's Loft
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MALEEV Alex
» Carreau Rodolphe (pas Alex)
» Interviex d'Alex Hermant sur MétéoBelgique
» Siegfried de Alex Alice
» Le ptit dernier d'Alex Clark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: New York :: Nord :: Habitations-
Sauter vers: