AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discours d'investiture ... [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
John W. Stryker
Président des Etats-Unis
Anti-mutant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 30
Date d'inscription : 08/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Discours d'investiture ... [libre]   Lun 9 Juin - 23:16

|- Sworn to avenge
Condemn to hell
Tempt not the blade
All fear the Sentinel -|


Début d'après-midi. John William Stryker II, nouvellement élu Président des Etats-Unis dévoile l'ampleur de son projet anti-mutants. Principale ambition de son programme qui avait largement plu aux citoyens Américains.

John Williams Stryker, deuxième du nom s'avança sur l'estrade qui surplombait la salle du Capitol, marchant d'un pas assuré et rapide vers le pupitre où l'y attendait discours et micro. Vêtu d'un costard cravate impeccable, chevelure soignée et moustache bichonnée. A ses côtés se tenait son garde du corps personnel : la mutante X-23, connu dans le social sous le nom de Laura Kinney. Elle aussi, tirée à quatre épingles, bien que son air sauvage venait tout gâcher. Cependant, elle lui était très utile, très serviable, loyale et qui plus est, efficace. Il lui jeta un bref coup d'œil avant de poser son regard sur l'assemblée.

De nombreuses personnes se trouvaient là. Pour la plupart humains, et le reste, surement quelques mutants désireux de connaitre leur sort. Peut-être étaient-ils plus nombreux que Stryker ne voulait le croire. Quoiqu'il en soit, Stryker était monté sur l'estrade dans un tonnerre d'applaudissement, ce à quoi il avait répondu par un sourire et un bref signe de la main. Il posa ses deux mains de chaque côté du pupitre et commença son discours, bien évidemment, par les convenances, merci de m'avoir élu blablablabla.... :

" Chers citoyens, citoyennes, Américains, Américaines. Je voudrais, dans un premier temps, vous remercier de m'avoir élu, de croire en moi, à mon programme qui se veut ambitieux mais certain, de croire à l'Amérique, de croire en l'avenir. Un avenir où plus aucuns citoyens de mon pays se promènera dans la rue avec la peur au ventre de se faire agresser par un mutant !

Ce n'est pas une nouvelle que je vous apprends là. Et vous le savez bien. Les mutants sont partout, tout autour de vous. Ils sont à l'école, avec vos enfants. C'est peut-être l'un de vos collègues de travail, votre patron peut-être même. C'est peut-être la nounou qui garde vos enfants. Avez-vous pensés, ne serait-ce qu'une seconde à cela ? A ce qui pourrait arriver à votre progéniture ?


Stryker ne tenait plus en place. Il avait quitté son pupitre, tenait fermement son micro dans les mains et déambulait sur l'estrade. Les gens murmuraient, l'on pouvait percevoir des " Oui, il n'a pas tort ! " ou encore des " C'est bien vrai!". L'esquisse d'un sourire s'affichait sur son visage. Il y mettait tant de bonne volonté dans ses paroles, et tant d'énergie dans les gestes qui l'accompagnait. On aurait dit un JFK, en plus méchant, mais rien qu'un peu quoi. Bref. Il reprit le fil de son discours.

" N'avez vous donc pas peur que des mutants s'introduisent chez vous pour vous voler ? Des mutants peuvent traverser les murs, d'autres lisent dans vos pensées et les contrôles. S'ils contrôlent vos pensées, ils contrôlent vos gestes, qui sait si les crimes d'humains entre humains ne sont pas commandités par de puissants télépathes ? Nous ne sommes plus sûr de rien, ne soyez plus sûr de rien. Mais vous m'avez élu ! Et tout ceci va changer ! Car cela doit changer ! Je vous le promet !

Stryker posa sa main droite sur sa poitrine et releva légèrement la tête, il resta ainsi pendant quelques secondes avant de rejoindre à nouveau le pupitre. Il observa alors l'assemblée, pour le moment calme, il voyait à travers la foule des visages inquiets, d'autres en colère. Des mutants ? Ou des humains en colèrent contre les mutants ? Pour rassurer la foule (en délire), il prit de nouveau la parole, assurant un ton qui se voulait... rassurant et protecteur.

"Aujourd'hui, je vous en fait le serment, vous n'aurez plus la peur au ventre. Pourquoi ? Parce que les rues de New-York seront désormais en sécurité, vous pourrez vous balader dans Central Park avec vos rejetons sans craindre une quelconque menace surnaturelle. Pour vous montrer l'étendu de mon projet le voici sur un diaporama.

Il fit signe à quelques personnes et celles-ci s'activèrent afin de mettre en place le dispositif demandé. Une toile descendit du plafond et rétro-projecteur fut mit en place, la salle s'assombrit et l'image de l'Institut Charles Xavier pour Jeunes Surdoués apparut sur l'écran.

"Vous savez très bien de quoi il s'agit, n'est-ce pas ? Un Institut pour jeunes surdoués. Mais je crois que Charles Xavier à oublié de préciser "pour mutant". Bien sûr que vous pousser des "oooh, non, pas possible", mais la vérité est là ! Elle est bien vraie, il ne faut plus vous voiler la face. Ce manoir est un nid à mutant ! Vous savez combien de jeunes mutants entourés de professeurs sont ici ? Oh, l'équivalent d'une université. Oui, ça fait pas mal, n'est-ce pas ? Mais ils sont encore plus nombreux dehors. Certains se diront "gentils", mais d'autres sont bien plus "méchants". Mais qu'importe, ils ont quelque chose en commun : le gêne X, le gêne mutant". Il fit alors défiler quelques clichés de l'institut, des vus internes, de la salle des dangers à Cérébro, aux chambres des jeunes mutants et autres. " Une salle d'entrainement.. Utile à quoi, si ce n'est que pour s'entraîner au combat.. contre les humains...
Mais je vous rassure mes chers amis. Cet Institut est désormais sous haute surveillance ! Caméras de surveillance, jour et nuit, 24/24, 7/7 reliés à une base souterraine, face à des pro de l'informatique et de l'électronique. Rien ne peut nous échapper. Un seul geste suspect ou conversation et les auteurs seront arrêtés et interrogés. Un couvre-feu à 18h30 pour tous mutants est également instaurés. Il sera en vigueur dès demain, s'il y'a des mutants dans la salle profitez donc de cette dernière journée de liberté !

Ces dernières paroles provoquèrent une sorte de malaise, et un affolement général. "Des mutants ici ? alors nous ne sommes pas en sécurité monsieur le Président!" Oui, bien sur, qu'ils sont naïfs ces crétins d'humains.

"Bien sur que si vous l'êtes. Si vous regardez au dessus de vos têtes, à l'étage du dessus, qui donne exactement sur cette salle, des militaires armés jusqu'au dent vous protège d'une quelconque attaque de mutant. Ce ou ces derniers seraient immédiatement maitrisés et mit en cellule d'isolement. Par ailleurs ce sont ces mêmes militaires qui seront dans les rues à partir de 18h15, tous mutants trouvés dehors après 18h30 se verra arrêté et emprisonnés. Les cellules des futurs détenus seront adaptés à leurs pouvoirs, bien évidemment, nous ne laisserons rien au hasard.

Stryker prit un ton plus solennel à présent, il avait finit son discours, du moins il avait exposé sa théorie ainsi que ce qu'il comptait faire. S'il y'avait des questions c'était maintenant ou jamais.


" Si vous avez des questions, c'est le moment. Pour les réclamations, protestations et autres, vous verrez ça avec ma secrétaire ici présente Mademoiselle Laura Kinney qui se fera une joie de répondre à vos désirs.

Il afficha alors un sourire satisfait, à moitié carnassier.




|- This is the end
my only friend
the end...-|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xander Hamilton
Modérateur
Neutre de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 30
Camp + groupe : Le mien
Pouvoirs : Hémokinésie
Date d'inscription : 24/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Discours d'investiture ... [libre]   Mar 10 Juin - 1:06

Les pupilles sanguines suivirent les déplacements du nouveau président, comme un aimant. Le petit sourire aux lèvres de Xander auraient glacé le sang de plus d'un humain et d'un mutant. Ce qu'il entendait lui plaisait beaucoup, à peu de choses près le discours qu'il tenait lui-même. Et pourtant il haïssait cet homme, qui lui avait sifflé les présidentielles sous le nez, cet homme qui débarquait de nul part et qui en quelques semaines réussissait à soulever les foules, ses foules!

Si Stryker avait réussit ce tour de main, c'était parce que Xander avait agit dans ce sens depuis des mois, il lui avait mâché le travail, et avait négligé son adversaire. Mais il n'était pas prêt de refaire l'erreur. Désormais il se rendrait le pluys indispensable possible pour cet homme, lui donnerait toutes les raisons de lui faire confiance, il pourrait ainsi facilement le faire disparaître et prendre sa place.
Le pouvoir... La seule chose pour laquelle il était prêt à tout, et même aux pires bassesses.
Poignarder quelqu'un dans le dos, dans son cas, faire s'évaporer son sang ne lui poserait aucun problème, il y prendrait même plaisir, tout ce qu'il désirait, il en mourrait d'envie, là, devant tout le monde, sans que personne ne puisse jamais savoir qu'il était le meurtrier.
Si sur les mutants son pouvoir lui demandait de l'énergie, sur les humains, il pouvait l'utiliser à loisir, sans jamais se fatiguer.

Voilà pourquoi il avait besoin de quelqu'un pour détruire les mutants, car contre eux il était moins efficace, et donc plus vulnérable.
Stryker l'y aiderait, et quand il ne resterait plus un seul mutant sur la surface de la terre, il prendrait la place du président, pour regner, sous un diktat de souffrance et violence sanguinolente...
Il fut de ceux qui applaudirent le discours du président, il se leva même pour démontrer ses convictions.
Puis quand Stryker eut finit de parler, il attendit que quelqu'un se manifeste, il espérait qu'un mutant ait le culot de se défendre, d'oser seulement montrer de l'agressivité.
C'était tellement déléctable de voir ses semblables pris dans un étau qui se resserrait lentement mais surement, prêt à les broyer d'un moment à l'autre.

Quand il vit que personne, ne se levait, il décida de prendre la parole, et alors qu'il se levait, plutôt lentement, et avec un classe inée, il fixa son regard rouge sang sur le président. il avait songé à ce détail, qui ne manquerais pas de lui attirer l'attention des anti-mutants, mais il savait déjà quoi leur répondre. Et puis personne ne pourrais jamais prouvé qu'il était un mutant. Outre ses pupilles, il n'avait aucune allure de mutant, et ses idéaux finiraient de convaincre...

Quand l'attention de la salle se reporta sur lui, il se présenta, avant de poser ses questions.


-Xander Hamilton, député de New York, j'aurais aimé savoir s'il était toujours d'actualité de "soigner" les mutants? En effet, pour le moment vous menacez simplement de les restreindre, mais combien de temps pourrons-nous maintenir ses dangers publiques sous notre surveillance. Il est envisageable que leur esprit belliqueux tente par tous les moyens de tromper votre vigilance et finisse par y arriver.
Aussi j'aurais aimé savoir si un autre antidote était en préparation, quelque chose qui permette d'annihiler totalement la menace mutante?


Anihiler? Un mot fort, qu'il n'avait pas utilisé à la légère, plus il serait détesté des mutants, et donc en danger potentiel, plus il serait dans les petits papiers du président. Le jeu du pouvoir, si simple et pourtant si compliqué...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EX X23
Anti mutant de catégorie 5
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 26
Camp + groupe : Anti-mutants
Pouvoirs : Griffes rétractables, auto-guérison et sens hyper développés
Date d'inscription : 04/06/2008

MessageSujet: Re: Discours d'investiture ... [libre]   Mar 10 Juin - 18:41

Ce n'était pas le genre de la jeune mutante de se montrer à ce genre de mondanité... Il fallait tout de même dire qu‘à présent elle devrait s‘y habituer, car sa présence était requise constamment près de John Stryker, le nouveau président des Etats-Unis. Garde du corps mon gars, on peut dire que ça gère, surtout lorsqu’on a une petite puce qui se balade dans la cervelle : Hey, pratique pour obéir comme un gentil toutou.

Elle prit le temps de prendre un verre lorsqu' un serveur passa, un geste si rapide et parfait qu' il en fut d'ailleurs étonné et la fixa un moment. Elle lui confia un sourire ferme, rien ne laissant passer un côté chaleureux, juste un "merci" polit du bout des lèvres quand ses yeux émeraudes s'étaient déjà reportés sur l' assemblée. Ah ca, ils n' avaient rien d' original, certains étaient vêtus comme des vieux alors qu‘ils avaient l‘air jeune, d'autres ne se distinguaient même pas des serveurs... Un peuple pareil, autant le dire, ça craint. Elle leva les yeux au ciel, de toute évidence désespérée par ce genre de personnes qui n’ont aucune notion du style.

Il était certains que ces personnes contrastaient avec elle, qui était sur son 31. Même elle, qui avait été élevée en captivité, savait un minimum se saper… Cela ne lui déplaisait pas, et à vrai dire, elle adorait. Après tout, quelle jeune fille n’aime pas être coquette ? Elle se tenait là, tout juste assise derrière Stryker qui parlait à la foule en délire. Ses cheveux blonds étaient resplendissants, bien plus que lorsqu’elle était brune. C’était John qui avait voulu la teindre, il disait que ça lui allait mieux au teint, et c’était probablement encore son fantasme avec Marilyn Monroe… Il sympa, dans son genre, après tout c‘est son délire, s’il croit. Bientôt, il lui demanderait de se couper les tiffs, qui sait.

Oula, Mr. President finit son discours… Laura aime pas trop le "Laura Kinney se fera une joie de répondre à vos désirs"… Il a cru quoi, genre elle allait taper la discut’ avec les manifestants. C’était risqué, s’ils aboient trop elle pourrait bien tracer un bel échiquier sur leurs faces… Heureusement qu’elle avait reçu des leçons de self-control, la p’tite sauvage, sinon on donnerait pas cher de la peau des mutos, et des humains non plus d’ailleurs. Elle se lève quand même, par respect pour le boss.

Tiens, y’en a un qui l’ouvre. Député de New-York, rien que ça. Il pose des questions inutiles, sérieux… Encore un qui sert à rien. Qu’est-ce que ça peut lui faire, hein, de savoir si on va se contenter de leur donner une p’tite piqûre au c*l pour les calmer ? Qu’importe, Stryker attend qu’elle réponde, il est fatigué de sa journée au sauna.


"D’ici la fin de l’année prochaine, chaque mutant aura eu une visite médicale obligatoire pour se faire vacciner, et il y aura des rappels tous les 2 mois. D’après une étude déjà faite, après 15 injections, le mutant n’est plus opérationnel."

Plus opérationnel, pour ne pas dire KO. Elle répétait tout ce qu’on lui avait dit de dire, mot à mot, son ton froid, presque glacial, son regard vide … Comme un robot quoi. Puce électro’, quand tu nous tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/autres-f41/it-s-laura-bitch-t3
John W. Stryker
Président des Etats-Unis
Anti-mutant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 30
Date d'inscription : 08/06/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Discours d'investiture ... [libre]   Lun 23 Juin - 14:47

(Ca attire pas les foules xD)

Stryker observa l'assemblée. Il était revenu, derrière son pupitre de Président. Un étrange sourire éclaircissait son visage. Il regardait chaque personne, ici présente, et aucunes d'entre elles ne semblaient vouloir se manifester. Pas une question, ni une contestation. Tout le monde était-il d'accord avec lui ? Il en doutait. Impossible de convaincre autant de personne d'un coup. Alors, plusieurs possibilités s'offrait à John. Soit, c'était un Président hors-pair des plus convainquant, soit un certain maléfice s'était abattu sur l'assemblée. C'était une hypothèse qui le dérangerait au plus haut point. Il jeta un regard sur son "assistante" X-23. Elle était plutôt canon dans son accoutrement, ça la changeait de d'habitude. Et ce, jusqu'à ce qu'une personne se lève enfin dans le public. Une personne aux abords des plus étranges. Ses yeux. Etait-ce le fruit d'une quelconque malformation ? Une mutation ? Un reflet de lumière ? Ce qui était sûr, c'est qu'il n'aspirait pas à la sympathie. Il se présenta après s'être levé parmi la foule, avec une classe imparable. Xander Hamilton, député de New-York. Rien que ça. Stryker n'avait rien à lui envier, c'était lui qui avait été élu Président. Et à cette pensée, son sourire s'accentua. Il hocha légèrement la tête vers Laura. C'était à elle de lui répondre et elle le fit avec un aplomb qui plaisait fortement à John William Stryker. Hamilton avait utilisé le mot "annihiler". Quel mot plaisant à l'oreille n'est-ce pas ? Il esquissa de nouveau un sourire carnassier.

"Je crois que mon assistante à répondu assez clairement à votre question Monsieur Hamilton. Les mutants sont à présent en voix d'extinction. Certes, ca va prendre un certain temps, mais nous y arriverons. Maintenant, j'ai un emploi du temps assez chargé, donc si d'autres questions persistent dans vos esprits, envoyez moi un mail sur mon site : StrykerPrésidentForEver.com. Oui je sais, c'est la classe comme adresse. Un de mes conseillers ou moi-même se fera une joie de répondre. Maintenant, je vous pries de m'excuser.


Stryker, fit un leger signe de la main à son public. Il venait d'écourter sa conférence. Autant le dire tout de suite. Cela n'avait pas suscité grand intérêt. Il aurait voulu quelques efusions de sang, histoire de montrer qui était le nouveau Patron quoi. Il s'approcha de Laura, et posa sa main sur son épaule, avant de l'invité à le suivre dans les coulisses. Derrière le bâtiment, une limousine les attendait afin de les emmener à la Maison Blanche. De là bas, au moins il pourrait parler de son nouveau stratagème à X-23. Il aurait d'ailleurs besoin de son équipe au complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discours d'investiture ... [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discours d'investiture ... [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ça s' est passé un 17 novembre
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Système main libre pour auto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: Washington :: Capitole-
Sauter vers: