AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pas de chance [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 32
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Pas de chance [libre]   Ven 6 Juin - 0:42

Kitty, allongée sur le sol froid, se redressa en sursaut, les deux mains posées au sol. C’est avec un sentiment d’incompréhension et de crainte que ses yeux balayèrent la salle et le décor qui l’entourait. Mais tout était plongé dans le noir le plus total, si bien qu’elle eue du mal a discerner quoique ce soit, le regard encore un peu flouté par se réveil en sursaut. Sa respiration haletante trahissait très bien ce sentiment d’inquiétude qui envahissait la jeune fille. Où était-elle ? Comment avait-elle atterrie ici ? Un tas de réponses lui tournèrent dans le cerveaux a une vitesse fulgurante. Oui tellement rapide que ce moment d’effroi qui lui avait paru interminable n’avait durer en réalité quelques secondes.

Ce petit délai écouler, ses yeux commencèrent à s’habituer à l’obscurité, si bien que maintenant elle commençait enfin à observer des formes dans cette pénombre. Quelque chose ressemblante à un canapé, des meubles, une table, …. L’institut, le salon… Kitty posa une main sur son front dans un rire complètement nerveux en comprenant ce qui venait de se passer, et le fait qu’elle venait d’avoir un instant de panique pour pas grand-chose.

En fait l’explication était des plus simples, elle s’était couchée comme à son habitude dans sa chambre la veille. Mais voilà dans le nuit, elle a du faire un de ses cauchemars, et cherchant probablement a se défendre dans ces songes, elle avait finit par se dématérialiser réellement. Du coup elle avait traverser son lit, le sol, et ainsi de suite pour finir dans le salon. C’était le genre de choses qui lui arrivait de moins en moins souvent pour être sincère, mais bon, ses pouvoirs faisaient tout de même des siennes, si bien que de temps à autres, une émotion un peu plus forte que les autres, et c’était le dérapage. Etant éveillée elle pouvait espérer contrôler un peu ce phénomène, mais la nuit ça échappait totalement à son contrôle.

Bref voilà la jeune Kitty, assise sur le sol, dans son pyjama bleuté qui n’avait rien d’extraordinaire en réalité, morte de rire, la tête dans ses mains tellement elle se sentait stupide d’avoir paniqué de la sorte pendant quelques secondes. Bien qu’il était compréhensible qu’on puisse avoir un instant d’interrogation quand on ouvre les yeux dans un endroit autre que celui ou on les avaient fermés. Quoiqu’il en soit, elle n’avait probablement jamais autant appréciée le fait que tout le monde dorment en plein milieu de la nuit. Sinon, elle aurai vraiment eu l’air stupide, et aurait été sûrement bien plus paniqué si une silhouette c’était poster devant elle.

Enfin, ce n’était pas tout ça, mais le sol… C’est froid… Du coup, Kitty repris un peu plus son sérieux, en secouant une fois de plus la tête a ce qui venait de se passer, puis finit par se relever. Une fois debout, et la pièce étant toujours dans l’obscurité, Kitty planta ses deux mains devant elle, afin de se diriger sans se prendre malencontreusement les pieds dans quelques choses. Bien évidement, elle aurait pu utiliser son pouvoir, mais son objectif étant d’allumer la lumière, ça risquait d’être compliquer d’appuyer sur un simple interrupteur en étant dématérialisé. Du coup c’est à tâtons qu’elle avança prudemment…

Oui mais voilà, la hauteur des bras se trouvent être bien plus hautes, qu’une simple table basse. Du coup ce fut une catastrophe ou tout s’enchaîna assez rapidement comme un effet domino. Le pied de Kitty tapa contre le coin de la table basse. Sous le coup de la surprise et aussi de la douleur, Kitty bascula en avant, mais se rattrape grâce à un meuble a coté d’elle. Oui, mais sur ce meuble était poser un vase et quand Kitty se rattrapa sur le meuble, le vase tomba a son tour avec le mouvement. Celui-ci se décida a finir sa course sur le sol en s’éclatant sur un des tapis….


« La poisse.... »

Kitty soupira, finalement c’était pas sa journée –ou sa nuit- il faut croire. Elle espérait juste n’avoir réveillée personne. Mais fallait aussi qu’elle repart ses bêtises, du coup, elle se dématérialisé pour passer le vase caser au sol… Bin oauis, elle allait pas non plus risquer de se couper ses petits petons nus. Mais se matérialisa au niveau de la porte d’entrer du salon, pour trouver ce foutu interrupteur qui était censer être sur le mur. Fallait-il encore trouver le mur dans le noir. Du coup, rebelote, Kitty balança ses mains en avant à la recherche du mur, et ses mains tomba sur quelque chose d’étrange, du moins plus ses mains remontait et plus elle compris qu’en réalité c’était une personne qui était en face d’elle….

Voilà Kitty était en train de se maudit intérieurement, prenant note mentalement de penser à se foutre des tartes tellement elle avait déconner sur ce coup là. Une seule chose pouvait maintenant être de bonne augure pour elle, c’est que la personne qui était en face d’elle soit quelqu’un d’autre qu’un prof….


« Je suis désolé.... Je cherche la lumière»

Et le pire dans tout ça, c’est qu’elle savait même pas a qui elle s’adressait, étant donner que la pièce était toujours plongée dans l’obscurité la plus totale, tout ça parce qu’elle avait pas su trouver ce foutu interrupteur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Ian Parker
X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 27
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Contrôle Invisibilité/Visibilité - Génération de champ de force, de protection & d'ondes de choc
Date d'inscription : 01/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Ven 6 Juin - 1:19

[Ian étant à l’institut depuis un bon paquet d’années maintenant, je pars du principe que nos personnages se connaissent ;)]

    La plage, le soleil, le bruit doux et apaisant des vagues, comme une légère mélodie qui vient vous caresser le coin de l’oreille et vous endors petit à petit. Votre corps, allongé confortablement, se prélasse sous les feux éclatants de ce soleil vif qui vient bronzer de plein fouet votre peau. Le ciel bleu vif, à lui seul, formait une autre mer. Tout aussi belle, tellement immense, et semblant inaccessible. Puis, une jeune fille, la chevelure blonde, accompagnée de quelques mèches roses, l’air enfantin, la mine boudeuse et rieuse, la silhouette toute petite, menue, semblant fragile… Et le BOUM soudain qui vint sortir Ian de ses rêves !

    Il fit un bond assez incroyable sur son lit, avec pour simple vêtement, un simple boxer blanc. L’été approchait, la chaleur dans les pièces de l’institut était de plus en plus invivable, autant le dire, même si dehors, il en était tout autre… Bref il se voyait mal dormir avec son gros pyjama qui le protégeait des grelottements hivernaux, sachant qu’une impression d’être dans un four était assez incroyable ! Les professeurs de l’institut pouvaient s’en rassurer, les élèves n’allaient pas mourir de froid !

    Ian fit une grimace et pouffa de haine, avant de se laisser tomber de nouveau dans le lit ! Pourquoi s’était il réveillé ? Son rêve était si parfait ! Jusqu'à ce qu’il réalise de qui, et de quoi il avait rêvé ! Il refit aussi tôt un bond de son lit, debout sur ses pieds encore comateux du réveil particulièrement trash qu’il venait de subir ! Non ! Il ne pouvait pas penser à cette fille même quand il dormait ! Impensable ! Ce genre de coup de cœur ne lui était pas arrivé depuis un bon moment. A chaque fois, comme une première, c’était la surprise, la stupeur, l’inattendue en somme ! Notre brun ténébreux ne s’était pas voilé la face lorsqu’il avait rencontré cette mystérieuse et plus qu’intrigante jeune fille, il s’était douté que quelque chose se passait entre eux, une énergie, un contact, un lien, une accroche particulière qui les avaient liés (à jamais ?), rapprocher sûrement … Mais de là à en rêver ! On pouvait penser qu’il y avait un fossé bien plus grand !

    Bref, marmonnant quelque mots, car quelque peu grincheux, évidemment, monsieur n’avait pas pu se réveiller avec douceur, donc l’humeur n’était pas brillante. Il ne pris pas la peine de se rhabiller et ouvrit la porte de sa chambre, silencieusement, faisant tout de même l’effort de ne pas réveiller le reste de l’institut. Il secoua la tête, pour extirper ses multiples pensées et se concentrer seulement sur ce bruit provenant d’une des pièces de l’étage d’en dessous, ce bruit qui était l’auteur du crime ultime : réveillé un homme profondément endormie !

    Ne sachant à qui, à quoi, il avait à faire, arrivé au bout des escaliers et prêt à les descendre, notre jeune homme entreprit une petit invisibilité manière de ne pas se faire remarquer. Petit à petit, son corps presque nu, devenait invisible. Cette fois ci, cela avait commençait des pieds jusqu'à la tête. Et le voila, cherchant quelque chose, à une heure, sans doute excessivement (trop !) tardive, s’imaginant les pires scénarios possibles.

    Passé l’inspection de la cuisine, la bibliothèque, il entreprit un détour par le salon. Arrivé devant la porte, il mis un pied dans la pièce et aperçu, non sans soulagement, une silhouette qui lui était familière, Kitty ! La jeune fille, debout, les mains en l’air, vint les appuyer sur le torse du jeune homme qui ressentit un petit frisson et redevint visible instantanément. Il prit les deux mains de la jeune fille dans les siennes et lâcha un petit « bouh » moqueur.

    Il lâcha les mains de la jeune femme et trouva la lumière immédiatement. Habitué à venir passé de longues soirées dans cette pièce, ou il s’était déjà endormie un bon nombre de fois.

    Qu’est ce qu’il t’es encore arrivé ?

    Lui demanda t-il un peu plus souriant qu’auparavant, puis il réalisa qu’il était presque à poil devant elle, et la situation commença à le gêner. Son regard passa des yeux de Kitty au bas de son ventre, si bien gêné que son subconscient pris le dessus et Ian fut coup sur coup, visible, invisible, visible, invisible, pendant dix secondes. Provoquant cet effet de télé qui se brouille (xD). Il se calma et redevint encore une fois entièrement visible.

    Heu ....désolé....mais je dormais, donc pour la tenue on repasseras plus tard.

    Il rit légèrement. Il n’était pas vraiment pudique, mais ce genre de situation, tout de même, n’arrivait pas souvent. Et être ainsi « vêtue » devant une jeune fille, se révélait assez gênant …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/ian-parker-alias-cho
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 32
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Ven 6 Juin - 12:48

Alors que ses deux mains étaient posées sur un corps, elle nota mentalement qu'il était temps de les retirer. Mais la situation se trouvant être inabituelle, elle n'en fit rien jusqu'à deux mains prennent les siennes toujours dans l'obscurité. Au "bouh" Prononcé, Kitty eu un léger sursaut qui la dématérialisa, juste le temps pour elle d'avoir les mains libres. Une fois que ça fut le cas, elle se rematérialisa et laissa échapper un petit coup de poing dans l'épaule du jeune homme face à elle. Rien de bien méchant, c'était juste pour signifier qu'elle avait quand même eu une certaine trouille. Qu'elle idée de faire peur aux jeunes filles, surtout quand elles sont plongées dans l'obscurité. Suicidaire comme action !

La lumière fit son apparition soudaine, et Kitty du baisser le regard en se protégeant les yeux de ses mains. Elle n'avait donc toujours pas poser de regard sur la personne qui était devant elle, bien que le son de la voix lui était parfaitement connu. Un son qui se repéta dans une interrogation amusée. Comment qu'est ce qui lui était ENCORE arrivée ? Comme si ce genre de chose lui arrivait souvent. D'un ton un peu gamine -bin que 16 ans après tout- et faussement vexée, gardant toujours une main devant ses yeux pour s'habituer doucement à la lumière en entreprit une réponse.


"Un mauvais rêve, j'ai du me deméatérialisé pen..."

'Pendant en voulant me défendre' Voilà ce qu'aurait du être la fin de sa phrase. Mais si celle ci se trouva couper au dernier moment c'est parce qu'elle s'était enfin habituer à cette nouvelle clarté et qu'elle avait relevé les yeux vers Ian. Mais elle eu du mal à finir surprise par le fait que ce dernier se trouvait être dans un simple sous vetement. Elle détourna le regard un instant en pensant qu'elle devait être maudite ces derniers temps. Elle était incapable de croiser un mec qui soit correctement habillé. Tout avait commencé avec Billy, trois fois qu'elle l'avait croisé, trois c'était lorsqu'il avait un simple caleçon. Et voilà que l'histoire se repetait avec un autre.

"J'dois être maudite"

Annonca t-elle surtout pour elle même. Quoiqu'il en soit, elle reposa son regard sur Ian qui se mettait à 'clignoter' apparaissant et disparasant à la manière d'un clignotant -couleur orange en moins-. Bon, il devait pas non plus être super à l'aise dans cette tenue, ce qui decrocha un sourire à l'adolescente. Elle lui porta un regard interrogateur l'air de se demander quand est ce qu'il allait arreter de clignoter de la sorte. Elle ne savait pas si c'était ce regard qui l'avait calmer - ce qui avait peu de chance d'être la cause- mais Ian se stabilisa de manière plus normal. Sur quoi il s'excusa de la tenue. Cette remarque arracha, à Kitty, un petit rire amusé.

"T'inquiète j'ai l'habitude ses dernier temps"

Hu ?! Elle se rendit compte très rapidement de ce qu'elle venait de dire et que cela pouvait signifier beaucoup de chose. Chose qu'il était hors de question de penser. Elle secoua vivement la tête, sentant des rougeur apparaitre le long de ses joues, surement le résultat d'une certaine gène.

"Heu..." Baffouilla t-elle "C'est pas ce que je voulais dire, enfin si, mais non." Elle se hurlait dessus intérieurement de ne pas se montrer aussi clair qu'elle le voulait "Enfin disons juste que ces derniers temps je commence à être abonnée au fait de croiser un type dans une tenue similaire à la tienne."

Bon les explications étaient peut être pas clair, et elle s'enfonçait peut être un peu si bien que le meilleur moyen restait encore de changer de sujet. Au moins, elle était contente d'avoir garder ses vieux pyjama, pas super sexe, mais au moins elle se sentait pas super mal à l'aise lors d'une dématérialisation imprévu. Quoiqu'il en soit, elle se mise à sourire en regardant le jeune homme au niveau du visage -s'efforcant de ne pas regarder plus bas-

"Et toi, du mal à dormir ?"

[logique. Je trouve ça normal, donc pas de soucis]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Ian Parker
X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 27
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Contrôle Invisibilité/Visibilité - Génération de champ de force, de protection & d'ondes de choc
Date d'inscription : 01/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Sam 7 Juin - 22:05

    Kitty n’eut le temps de finir ses explications, qui se résumèrent à un « mauvais rêve », qu’elle se bloqua, elle aussi, face à la légère tenue de notre brun ténébreux. Ce qui ne manqua pas de faire rougir les deux mutants, quasi en même temps. Car oui, bien sûr, ce genre de situations n’arrivaient pas vraiment quotidiennement… Du moins, c’est ce qu’Ian pensait, jusqu'à ce que Kitty, regard fuyant son corps, dit tout fort qu’elle était maudite. Pourquoi cela ? Avait elle déjà vécue cela à plusieurs reprises ? Pourquoi ? Elle avait le chic de se planter de portes et d’entrer dans les douches des garçons ? Car les douches de l’institut étaient plus ou moins séparées sans vraiment l’être. En fait, c’était plutôt en fonction des envies de l’un et de l’autre, d’aller à telle douche …

    Bref, il arqua un sourcil intrigué, après sa phase « je clignote ». Il eut l’initiative de s’asseoir sur l’un des fauteuils et de prendre un énorme pour cacher son sexe, relativement visible à cause de la couleur blanche du boxer, matière qui en plus, colle de très près le corps. (-___-) ! Tant qu’à faire, quitte à se mettre dans des situations embarrassantes, autant y aller au bout, non ?

    Puis, Ian pouffa de rire quand elle lâcha, avec naturel et insouciance, une petite phrase intrigante et qui pouvait être porteuse de messages troublants et assez gênants …

    "T'inquiète j'ai l'habitude ses dernier temps"

    Ok, Kitty n’était plus une enfant, une adolescente, qui faisait d’ailleurs plus que son âge, mais cette phrase pouvait porter à confusion, et elle aussi, visiblement, se rendit compte du quiproquo qu’elle venait de provoquer. Elle redevint rouge, honteuse, ce qui fit sourire Ian. Depuis qu’il la connaissait, Kitty avait énormément changé. Au début, très introvertie, très timide et légère, aujourd’hui, elle s’affirmait de plus en plus, se faisait plus mature, plus femme, mais la timidité, elle, était toujours là. Un parfum de nostalgie vint alors envahir Ian qui se souvint de fous rires inoubliables partagés avec elle …

    Elle lui expliqua alors que ses derniers temps, elle avait le chic pour voir les mecs très peu habillés, autant dire presque à poil, Ian s’imagina alors la tête de Kitty à chaque fois, qui devait se maudire intérieurement. Tiraillé par l’envie de regarder et par l’envie de s’enfuir par respect et gêne. Remarque, il se mis à sa place l’instant d’une seconde, et il était évident, qu’il réagirait pareil ! On ne sait pas vraiment quoi faire dans ses moments là, ni que dire, et d’ailleurs on part souvent dans du grand n’importe quoi l

    Ian la regarda soudainement d’un air accusateur lorsqu’elle lui demanda s’il avait du mal à dormir. Avait elle oublié qu’elle avait fracassé une lampe ? D’ailleurs, les deux jeunes mutants allaient devoir ramasser les débris, pour ne laisser aucune trace de cet accident, bien que quelqu’un, le lendemain, demanderait sans doute en hurlant, ou est passé cette foutue lampe ! Sans doute un petit secret qu’ils allaient se garder pour eux. Bref, Ian lui répondit d’un ton assez ironique, juste pour s’amuser un peu …

    Non, non, absolument aucun mal à dormir. Dit-il d'un faux air affirmatif ... Ce n’est pas comme si, je venais d’être réveillé par un énorme BOUM, d’une lampe venant s’écraser sur le sol d’un salon ressemblant étrangement à celui-ci …

    Petit rire léger, pour lui faire comprendre qu’il ne lui en voulait pas vraiment. A vrai dire, il n’allait pas lui faire un scandale juste pour quelques minutes de sommeil en moins …bon ok, il aurait pu, mais c’était Kitty, une amie très proche, donc pas de quoi faire son caprice ^^ ! Il revint alors la taquiner sur ce qu’elle avait dit auparavant concernant les garçons et leurs petites tenues …

    Décidemment, t’es dans ta période mateuse …. !

    Il rit de plus belle … Il adorait partager des moments comme ça avec Kitty. Toujours entre deux discussions sérieuses, ils leur arrivaient de partir dans des délires enfantins, ou coquins, provoquant parfois des belles crises de fous rires, histoire de se vider l’esprit, faire un break ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/ian-parker-alias-cho
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 32
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Sam 7 Juin - 23:05

Alors qu'Ian allait s'installé sur un fauteuil, Kitty comprit que sa phrase laissait vraiment sous entendre des choses. Sinon, pourquoi aurait-il pouffé de rire de la sorte. Arff, il allait vraiment faloir qu'elle travail sur sa façon d'annoncer les choses, c'était vraiment pas au point. Mais ne voulant pas s'enfoncer un peu plus, elle préféra ne pas répondre à ce rire. Pourtant un truc du genre 'Mais arrête c'est pas ce que tu crois, j'me suis mal exprimée" lui brûlait les lèvres. Mais après tout, il s'agissait de Ian, alors avait-elle vraiment besoin de se justifier ? Il se connaissait depuis pas mal de temps, avait aussi fait beaucoup de truc ensemble, il devait assez bien la connaitre pour se douter qu'elle s'était mal exprimée. En tout cas il y avait interêt, sinon elle se débrouillerai pour trouver un mutant qui vire les souvenirs pour faire oublier cette malencontreuse phrase. Bien qu'elle ne le ferai réellement jamais, persuader que d'ici peu ils riraient ensemble de cette incident.

N'empêche que ce fut avec un certain soulagement qu'elle le vit savoir et se protéger, se cacher, le... Elle ferma les yeux pour ne pas regarder, se foutant des baffes mentalement. C'était bizare cette façon de réagir, pour ne pas être génée et ne pas géné l'autre on sais pertinement qu'il y a des endroits ou il ne faut pas poser son regard. Pourtant, c'était ce qui semblait attirer le plus les yeux. Alors le fait qu'il se soit assis et qu'il se soit un peu caché était un sacré soulagement. Kitty marqua un léger sourire à sa prochaine pensée. Après tout, ils étaient tous deux arrivés tôt à l'institut. On pouvait presque penser qu'elle avait grandi à ses cotés -et pas mal d'autres élèves- et c'est cela qui la faisait sourire. Quand elle était plus jeune, croiser quelqu'un torse nue ne l'aurai pas génée et maintenant elle s'efforçait de ne pas regarder le corps dénudé de Ian. La prise d'age enlève réellement une certaine insoucience a ce qui nous entoure, même si elle restait encore jeune et pas mal insouciante sur un tas de sujet.

Elle n'avait pas bougé de l'entrée de la porte, n'ayant pas encore trouver la manière dont elle devait réagir. Le tableau avait tout de même été curieux deux minutes plus tot. Plongé dans l'obscurité, elle avait les mains sur le torse d'un garçon habillé d'un simple caleçon. Si quelqu'un était arrivé à ce moment, une mauvais interprétation aurait surement surgit de l'esprit de cette tierce personne. Enfin, les paroles de Ian la sortie de ce genre de penser. Paroles concernant sa nuit, évoquant le carnage qu'elle avait du faire avec la lampe et le fait qu'il fit sortie de ses rèves à cause de cela. Mais le rire qui clotura sa phrase montrait qu'il n'y avait aucun reproche dans tout cela, d'ailleurs elle ne le prit absolument pas dans son sens. Un se mise à sourire en baissant legèrement la tête, une petite moue se dessinant sur son visage suivit d'une légère rougeur.


"Désolé..." Puis relevant la tête dans un air un peu plus malicieux "En même temps, c'est que tu devais pas si bien dormir que cela, ça n'a pas fait tant de bruit." Puis sa mine s'illumina comme si elle avait l'argument du siècle à apporter à sa théorie "Pour preuve, y a que toi que ça à reveillé"

La mine qu'elle afficha en fin de phrase laissait sous entendre une large "Et toc !". Mais elle savait qu'elle n'avait pas besoin de le prononcer pour qu'il soit comprit. Mais Ian, fidèle à lui même n'allait pas laisser une si belle occasion de la taquiner un peu sur ce qu'elle avait dit un peu avant. Elle aurait du s'en douter, c'était pas le genre de phrase à lui sortir. Mais, dans le fond ça l'amusait plus qu'autre chose. Elle mit les mains contre sa taille l'air faussement offansé par la dernière phrase de Ian. Periode mateuse ?! Ah oauis ! Elle plissa légèrement les yeux, laissant échapper un bref "Maiheu" un peu boudeur.

"Non en fait je crois plutôt que ce sont les mecs de l'institut qui sont dans une periode exibisionniste..."

Non maiho, comme si c'était elle qui était à remettre en cause. Elle retenait du mieux qu'elle pouvait le rire qui cherchait à sortir, voulant garder au maximum son sérieux. Mais n'importe qui aurait pu deviner que sa première envie était de rire. Finalement, elle bougea de l'entrée de la porte, et vint du coté d'un deuxième fauteuil situé pas loin de celui sur lequel Ian était assis. Le reste se déroula assez rapidement pour ne pas laisser l'occasion à l'adolescent de se défiler. Kitty attrapa un cousin poser sur le deuxième fauteuil et se jeta en direction de Ian pour lui assener plusieurs petits coups.

"Je vais t'enlever de cette mauvaise image de matteuse que tu as de moi dans la tete... Non maiho..."

Elle frappait comme elle pouvait avec son cousin, bien que la resistance en face se faisait sentir. Plutôt enfantin comme réaction. Mais il était tard, elle avait que 16 ans, alors qui pouvait critiquer ce genre de chose. Un peu d'amusement 'gamin' n'avait jamais fait de mal à personne. Puis après tout il s'agissait de ian, elle aurait pas 'agressée' n'importe qui, fallait pas exagerer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Ian Parker
X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 27
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Contrôle Invisibilité/Visibilité - Génération de champ de force, de protection & d'ondes de choc
Date d'inscription : 01/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Dim 8 Juin - 18:53

    Si l’on en oublie le rituel, en tant que nouveau, de passer par le bureau de Charles Xavier lorsqu’on arrive à l’institut pour s’y inscrire, et donc, la présence de Tornade, sa fille spirituelle, quasiment, tout le temps à ses côtés, Kitty fut la première personne avec qui Ian discuta quelques minutes après son arrivée. A chaque fois qu’il la regardait, il se rappelait ce petit bout de chou, cette fillette, tout juste adolescente, qui avait été si charmante avec lui. Lui parlant timidement, mais voulant tout faire pour qu’il se sente à l’aise, lui donnant quelques tuyaux, qui lui faisait mêmes quelques descriptions, à mourir de rire, sur certaines personnes qui passaient non loin d’eux. Aujourd’hui, il avait devant lui, une jeune fille, qui avait mûrit, grandit, mais qui avait gardé cette douceur et ce coté enfantin qui avaient su combler les appréhensions d’antan d’Ian.

    Ian se mordit la lèvre, l’espace de quelques secondes, lorsqu’il pensa alors qu’elle serait sans doute l’une des personnes les plus difficile, à « quitter » lorsqu’il annoncerait son intention de quitter l’institut, pour quelques temps. Partagé entre l’envie de se frapper et de continuer à poursuivre cette perspective d’avenir, Ian était assez confus face à elle. Elle était comme une petite sœur, une de ses protégés, elle était l’une de ses confidentes, d’ailleurs, c’était l’une des rares à être au courant pour sa bisexualité. Bien qu’il ne s’en cache pas. Ils s’étaient tout dit, depuis leur rencontre. Ian savait qu’elle éprouvait quelques sentiments envers Bobby, alors que l’iceberg lui, était avec Malicia. Il avait été là pour elle lors de cette passe amoureuse particulièrement difficile.

    Elle, en retour, lui apportait toujours du soutient quand il se sentait déprimé, quand les souvenirs de son douloureux passé surgissait. Elle avait toujours la phrase, la mimique pour faire voler en éclats tous ses problèmes. Ce qui était le cas maintenant ! Elle lui cloua le bec en affirmant qui ne devait pas si bien dormir … Elle n’avait pas tort la maligne ! Malicieuse comme pas deux, faisant une petite moue fière, contente d’avoir raison, elle fit décrocher alors un nouveau rire à Ian, qui se sentait de moins en moins fatigué, prêt à affronter une possible nuit blanche … Car quand les deux jeunes mutants commençaient à se parler, ils étaient pire que deux commères ! Capable de faire un débat sur tout et rien, pendant des heures ! Et si Ian avait le malheur de se mettre à fumer, il avait le droit à une description des méfaits de la clope sur l’organisme humain !

    Y’a que moi que ça à réveillé, parce que j’ai l’ouie très développé … Dit il d’un faux air arrogant non sans quelques mimiques assez débiles d’homme de catégorie élève, avant de rire à son tour … Tu m’as démasqué, c’est vrai, en ce moment, j’ai pas le sommeil facile … Ian éclata alors de rire, d’un air moqueur, lorsqu’elle lui affirma que les mecs étaient en période d’exhibitionnisme ! Il tapota alors l’épaule de la jeune fille en signe de refus de sa part d’accepter une telle idée ! Faux ! Et même si c’était vrai, ça t’arrangerais bien hein ?

    Assez rapidement, sans qu’il s’y attende, elle lui assena plusieurs coups de coussins dans la tête, manquant de peu de le faire tomber du fauteuil ! Ian, mort de rire, ne se retenant plus du coup, pouvant même réveiller les autres, et par la même occasion se faire engueuler royalement par les hautes puissances de l’institut, à savoir les profs (xD), ne fit pourtant rien pour s’arrêter ! Il était emporté par ce délire enfantin, qu’il avait l’habitude de partager avec Kitty, il la poussa sur le canapé, et pris à son tour un coussin et lui foutu en plein dans la poire ! Faisant quand même attention à ne pas l’assommer ^^ Et mine de rien, Kitty avait un bon coup droit !

    Non sans une petite douleur, Ian bégaya quelques : Aieuuuhhh, vas y molo ! Puis, boum, une autre giclée. Le canapé bascula alors en arrière, dans un petit bruit sourd, et les voilà, tout les deux affalés au sol, à une heure plus que tardive, à se torde de rire … L’une en pyjama, l’autre en boxer. Bourrés vous pensez ? Non ! Mais on aurait pu le croire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/ian-parker-alias-cho
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 32
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Dim 8 Juin - 20:34

Quelques attitudes n'échappèrent pas à la jeune fille, comme le fait que Ian s'était pendant un court mordu la lèvre. Elle savait, que chez lui, c'était signe que quelque chose le préocupait. Mais, elle se voyait mal lui lancer un regard interrogateur pour lui demander ce qui n'allait pas. Pas maintenant. Elle estimait qu'il y avait un temps pour tout, et dans l'immédiat une question de ce genre n'était pas réellement la bienvenue. Elle espérait juste pouvoir revenir dessus au moment adéquate, sans que ça ai l'impression de venir de nul part. Ian avait souvent été présent pour elle, surtout à la période Bobby, que finalement elle aimait beaucoup mais plus comme avant. Il était avait été temps pour elle de tourner la page, refusant de se mettre entre lui et Malicia. C'était un ami, très bon ami même, mais ça s'arretai là pour le bien de tout le monde. Trop soucieuse des autres. N'empêche que c'est Ian qui avait été présent et qui l'avait aider à ce moment précis de sa vie. Une aide non négligeable, finalement elle ne savait pas comment elle ferait si il venait à partir. Le jeune homme était un sérieux repère pour Kitty, trop souvent de bons conseils -ce qui sur le coup peut légèrement enervé- il ne l'avait jamais laissé tomber. Alors la moindre des choses qu'elle puisse faire c'était de lui rendre la pareille du mieux qu'elle pouvait. Elle n'avait peut être pas toujours la bonne méthode, mais elle essayait vraiment de faire de son mieux pour lui. Et au fil des années, elle avait acquis le fait qu'il fallait savoir attendre pour parler de certaines choses... C'est ce qu'elle allait faire.

Parce que pour le moment, le temps était à la rigolade. Enfin surtout Ian qui éclat d'un joyeux éclat de rire quand elle lui annonça que c'est parce qu'il dormait sommairement qu'il avait été réveillé. Il essaya bien de se justifier en annonça qu'il avait l'ouïe fine, mais non, hors de question que ce raisonnement passe. Bon cela aurait été Logan qui lui aurait balancé ce genre de chose, elle aurait été obliger d'abdiquer en vue de son pouvoir. Mais là, elle secoua la tête en souriant pour bien faire comprendre qu'elle n'y croyait pas une seule seconde. Mais son sourire se transforma assez vite en un léger rire à cause des mimiques faciales de son ami en train de se défendre par des excuses. Mais, un rire qui redevint un simple sourire quand elle apprit qu'il avait du mal à dormir en ce moment. Alors, il y avait bien quelque chose ? Se mordre la lèvre, mal dormir, ... Elle se demanda un instant ce qui pouvait se passer dans sa tête, n'aimant pas le savoir soucieux de quelque chose. Mais le moment n'était pas encore venue de lui demander quoique ce soit. Ne pas brusquer les choses, pas en cet instant ou il riait au éclats. Hors de question de lui faire enlevé cette mine enjouée qu'il avait dans des questions peut être embarrasantes. Elle laissa passer, un léger pincement au coeur mais restant souriante quoiqu'il arrive.

Les coups de cousins étaient donc bien mieux appropriés. Mais il ne se laissa pas faire bien longtemps, puisqu'elle se retrouva poussée sur le canapée. La situation, le rire franc de Ian faisait que Kitty ne plus retenir plus longtemps des éclats de rire en essayant de se protéger des coups qu'il lui rendait. Et voilà les deux 'gamins' essayant de se frapper gentiement chacun leur tour, ou du moins quand ils en avaient l'occasion. Mais à force de se protéger, Kitty en venait à accentuer un peu plus ses mouvements et la voix de Ian la rappela à l'ordre en lui demandant d'y aller plus doucement. Elle s'arreta un court instant, voulant surement s'excuser et reprendre après, mais... Elle n'eue même pas le temps d'ouvrir la bouche qu'elle se retrouvait allongée sur le sol. Le canapée venait de décider qu'il était temps de se debarrasser de tant de mouvement sur son dos. Un bruit sourd s'était fait entendre et l'espace d'une courte seconde Kitty se coupa le souffle
.

"'naise, tu vas reveiller tout l'institut avec tes conneries."

Mais un léger rire s'échappa par la suite. Il n'était pas plus responsable qu'elle, et elle se permettait de lui dire le contraire un léger tont d'affront dans la voix. Elle n'osait même pas imaginer l'apparition d'un prof dans le coin, entre leurs tenues, leurs positions au sol et la complicté actuelle tout aurait été très mal interprété. ce qui avait le don de l'amuser royalement. Elle s'étala complêtement dos au sol, les yeux rivés sur le plafond en souriant un peu bêtement. Heureuse. Il n'y avait pas de doute à avoir, chaque instants avec lui laissait un souvenir particuièrement agréable. Puis ils s'étaient vachement bien trouvé pour les coups foireux dans l'institut -bien que cela restait tout de même dans la mesure de l'acceptable- entre l'un qui pouvait devenir invisble et faire devenir insible par contact, et l'autre qui traversait les mur et faire faire la même chose... Les possibilités étaient franchement grandiose. Son rire se termina dans un large sourire, et elle tourna la tête en direction de Ian.

"Un vrai gamin, pas étonnant que tu sois encore à l'institut."

Bien sur elle ne savait rien de son projet de partir. Elle s'était contenté de lançer ça sur un ton un peu moqueur et amusé, comme elle savait si bien le faire. Jamais de toute façon elle ne se saurait imaginé qu'il puisse avoir envie de partir. Comment aurait-elle pu imaginer ce genre de chose ? Elle devait s'imaginer, egoïstement, qu'il finirait prof dans le coin et qu'il serait toujours plus ou moins dans les parages. Ayant perdu son père et étant loin de sa mère dont elle était très proche, Kitty avait appris à se construire une famille au sein de l'institut. Elle devait savoir au fond d'elle que certains partiraient, mais elle n'avait jamais voulu songer à ce genre de chose. trop innoncente et naïve par moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Ian Parker
X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 27
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Contrôle Invisibilité/Visibilité - Génération de champ de force, de protection & d'ondes de choc
Date d'inscription : 01/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Lun 9 Juin - 12:25

    Avant ce chaos enfantin, et cette chute vertigineuse du canapé, Ian se projeta alors au moment venu, ou ce serait à son tour de quitter l’institut. Définitivement ? Quelques semaines ? Quelques mois ? Quelques années ? Il en avait vue des personnes partirent d’ici, et c’était, toujours, à chaque fois, qui que ce soit, un grand moment de tristesse. Beaucoup de personnes étaient réunis dans le hall pour un dernier aurevoir (un adieu ?) à la personne qui s’en allait tracer son chemin, loin des X-Mens, les remerciant de l’enseignement, de la vie, que cette grande famille avait donné, pendant X années. Et lui, il se voyait, sac au dos, bagage en main, serrant dans ses bras, tour à tour, Jean, Tornade … Kitty… Les larmes aux yeux ? En colère ? Ses pensées s’embrouillèrent et Ian préféra se réfugier dans ce petit jeu plutôt que de penser à ses choses là, bien que tôt ou tard, Pride serait au courant de ce qu’il en était. Elle était l’une de ses meilleures amies ici, il ne lui ferait pas le coup de lui dire au dernier moment. Non, elle le prendrait trop mal. Il savait pertinemment qu’il allait devoir la préparer à cette idée. Cette jeune fille était imprévisible… et c’est ça qu’il aimait chez elle, la surprise, toujours avec elle, des surprises ^^ Comme maintenant …

    Leur petit jeu était à deux doigts de prendre une mauvaise tournure … Ian entendit quelques pas puis vit la lumière du couloir s’allumas. Instinctivement, les yeux grand ouvert, la bouche bée, il met sa main sur la bouche de Kitty, pour lui faire comprendre d’arrêter de parler et de rire. La jeune fille semblas surprise, Ian, du bout du doigt, lui montra alors le couloir qui s’était allumé. Ni une, ni deux, les deux jeunes mutants se relevèrent, n’oubliant pas de remettre le canapé à sa pose initiale, et Ian embarqua alors Kitty contre le mur, la serrant dans ses bras, il éteignit la lumière, ferma les yeux un instant, et petit à petit, lui et Kitty devinrent invisible. De la tête aux pieds … lentement puis soudainement.

    La lumière se ralluma, et Tornade rentra dans la pièce, la mine fatiguée, sans doute réveiller par la chute du canapé, l’air intriguée, inquiète … Tornade était toujours inquiète pour ses élèves, et assurait, tout le temps, leur sécurité et leur bien être. C’était ses enfants, et il ne fallait pas les toucher. Tout le monde savait ici qu’Ororo était une sorte de mère pour tous … Et surtout pour Kitty. Ian et Kitty se fixèrent alors dans les yeux, bien qu’ils soient invisible, ils n’osaient regarder la belle métisse déambulaient dans toute la pièce. Un coussin était à terre, Tornade le remis sur le canapé, soufflant de fatigue. Finalement, après une inspection de quelques minutes, de fond en comble, du salon, Tornade éteignit la lumière et referma la lourde porte derrière elle …

    Ian lâcha alors Kitty, et les deux mutants redevinrent visible quelques secondes après … On pouvait lire sur le visage d’Ian la belle frayeur qu’il venait d’avoir ! Autant dire qu’Ororo avait beau être douce, calme et tout ce que vous voulait, quand on l’énervait, on avait le droit à une belle séance de remise à l’ordre ! Elle pouvait se révéler très droite, stricte, franche et froide ! Surtout quand elle se réveillait subitement ! Car qui que l’on soit, quelque soit notre caractère, réveillé en pleine nuit, les premières minute, on est jamais de bonne humeur …

    Bordel … ce coup là, c’est une de nos plus grandes conneries !

    Ian eut un sourire enfantin sur le visage, de nouveau, manière de détendre l’atmosphère… il vint se rasseoir, d’un pas lent, sur le fauteuil, et cherchant la petite lampe de chevet posé sur un meuble à ses côtés, il alluma, pour les sortir de cette pénombre soudaine, il laissa échappé un petit rire très discret, quasi insonore, de peur maintenant de voir la déesse du temps revenir. Demain, sans doute, les deux jeunes gens devraient éviter de croiser miss météo, surtout si elle leur poserait la fatidique question « avez-vous été réveillé hier soir ? ». Non pas qu’ils soient des piètres menteurs, mais déjà d’un, ils ne supportaient pas cela, et face à Tornade, il était difficile d’inventer une histoire saugrenue …

    Avoue, tu as eu super peur toi aussi ?

    Dit il d’un ton moqueur, pour détendre Kitty, qui aurait sûrement une folle envie de lui asséner des nouveaux coup de coussin après ce qu’il venait de passer … Mais elle était tout autant fautive que lui, et ça, Ian le savait … Et la narguas en lui rappelant que c’est elle qui avait commencé …

    Enfin Kitty, avec tes bêtises on as faillit se faire choper… Il tira légèrement la langue, sur le côté, rit une nouvelle fois, très discrètement, se mettant la main devant la bouche, pour éviter de sortir un rire d’ogre … Puis, les expressions de son visage changèrent du tout au tout, il redevint plus sérieux, son ton de voix plus fin et épris de doute ... Tu sais …

    Bon ça y’est, il ne pouvait pas le lui cacher plus longtemps, les voila maintenant calmés, c’était l’occasion ou jamais. Ian se tendit quelque peu, se frottant ses mains moites les unes contre les autres, remettant le coussin sur son boxer … et se cala confortablement sur le fauteuil …

    J’ai un truc à te dire… ‘fin te demander … t’avouais … rho enfin t’as compris …

    En principe, quand Ian bégayais de la sorte, c’est qu’il éprouvait une certaine anxiété, un stress, une palpitation de son rythme cardiaque, bref, que la situation le dépassait légèrement et qu’il était assez nerveux, et Kitty n’en serait que plus curieuse... Maintenant qu’il avait commencé, il savait qu’avec elle, il lui serait impossible d’aller dormir tant qu’il n’aurait pas terminé, elle ne le lâcherais pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/ian-parker-alias-cho
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 32
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Lun 9 Juin - 14:41

L'ayant cherché sur le fait que c'était un véritable gamin, Kitty s'étendait à avoir une réplique de sa part... Mais non. Au lieu de cela, il ouvrit grand les yeux et plaqua une main sur la bouche de la jeune fille qui avait prit un air interrogateur. Sans pour autant qu'elle cherche à se défendre, si il venait de prendre cette mesure c'est que quelque chose se passait sans qu'elle l'ai vu. Et la raison de ce soudain changement eu vite une explication quand Ian pointa du doigt la couloir. La lumière, une ombre qui se dessinait. La réaction fut quasi immédiate, debout tous les deux ils remirent le canapé et Kitty se sentit embarqué par Ian contre un des murs. La lumière du salon fut éteinte et l'étudiant était contre Ian, sachant pertinement que cette position allait annoncer une activation du pouvoir de son ami. Oh, bien sur, il aurait pu se contenter de lui prendre simplement la main et le tour aurait été joué. Mais le fait d'être dans ses bras avait un coté rassurant, un peu comme un grand frère protecteur. Il semblait l'avoir comprit.

Le soufle coupé, elle n'osa pas faire le moindre mouvement. Quand la lumière du salon s'alluma à nouveau elle sursauta légèrement et posa son regard dans celui de Ian, cherchant un réconfort, une protection ou même un appuie quelconque. Allez savoir pourquoi, elle se sentait juste en securité même si il n'y avait pas de danger pour leur vie. Mais les remontrances de Tornade auraient été à la hauteur de sa réputation. Kitty l'adorait comme une seconde mère, et elle savait très bien qu'il y avait des choses à eviter. Foutre la bagaille à une heure aussi tardive alors que tout le monde dormait, était le genre de chose à éviter. Syoïque comme pas permit, Kitty regardait toujours Ian un air visiblement inquiétait pendant que Tornade faisait son tour d'inspection et replacait le coussin. Le tour de la pièce ne dura pas bien longtemps, mais pourtant cela avait apparu être une éternité pour Kitty qui priait interieurement pour que les pouvoir de Ian soit fiable... Elle n'en doutait pas vraiment, mais la peur faisait envisager tous les dérapages possibles.

La lumière s'eteignit une nouvelle fois, et les deux mutants refirent leurs apparitions. Kitty eue un soupir de soulagement en fermant les yeux un court instant. Ian, avait eu une belle frayeur aussi ce qui se traduisait aussi par le fait qu'il estimait que ce soit une de leurs plus grosses conneries. Kitty retrouva un le sourire, marqué par le soulagement. Elle hocha la tête de manière à montrer son approbation, mais ne répondit rien. Elle suivit simplement Ian qui s'était à nouveau installé sur le canapé en prenant soin d'allumer une lumière moins vive. Kitty s'installa en tailleurs, légèrement tournée vers le mutant et attrapa un coussin qu'elle mit entre ses bras. Quand il demanda si elle avait eu peur, elle haussa les épaules, un air se voulant complêtement détaché.


"Peur ? Piouff, tu veux rire. Au pire, j'aurai traversé le mur et je t'aurais laissé t"expliquer tout seul."

Le sourire visible qu'elle cherchait à retenir montrait bien qu'il n'y avait rien de sérieux dans ce qu'elle venait de dire. Oui, elle 'aussi' avait eu peur. Et voilà qu'il se mettait à lui mettre les choses sur le dos. SES betises, Kitty le regarda d'un air à la fois faussement outrée et innoncent. Limite on pouvait voir l'oréol se dessiner au dessus de sa tête mettant en valeur ce visage un peu enfantin incapable de faire la moindre connerie. Et c'est dans le même esprit qu'elle adopta un timbre de voix approprié.

"MES betises ? Mais, je serais bien incapable de ce genre de chose." Elle pencha légèrement la tête dans un enorme sourire faussement innoncent "Aucune bétise ne peut naitre de mon esprit si pur..."

Elle s'accorda tout de même un rire, mais discret pour ne pas refaire descendre une prochaine personne. Ils avaient eu de la chance, c'était pas dit que cela puisse continuer une fois de plus. Ian adopta finalement une position plus confortable. Le temps semblait être venue à la discusion, à la discusion qui devait bien finir par arriver à un moment ou à un autre. Bref le moment qu'elle avait décidé d'attendre un peu plus tôt. Et les attitudes qui avaient fait penser à Kitty que Ian était soucieux se verifia par les paroles qu'il pronoça. Rien de réellement clair, il cherchait ses mots, lui donnant l'impression de bagayer. La jeune fille arcqua légèrement un sourcil, semblant tout de même un peu inquiete. Elle n'amait pas le voir tracasser par quelque chose, mais était loin d'imaginer l'impact que ça allait avoir sur elle. Sans plus attendre, elle se calla un peu mieux et plus face à lui, gardant sa position en tailleur. Le coussin entre les bras et les coudes appuyés sur ses jambes repliées.

Elle ouvrit la bouche, mais la referma aussi vite. Un tas d'approches s'était bousculées dans sa tête. 'oui, je me doutait bien que quelque chose ne collait pas'... Idée oubliée, ne voulant pas paraitre tout savoir, ce qui pouvait être genant. 'Bin vas y balance l'info'... Trop, heu trop direct et cela impliquerait un ton d'humour qui n'était pas demandé pour le moment. 'A me dire, à me demander, à m'avouer ? Bin decide toi'.... Ca lui ressemblait absolument pas comme genre de réplique qu'elle trouvait trop aggressive. Dans un sourire, ni moqueur, ni amusée. Le simple sourire qu'une amie compréhensive pouvait avoir elle regarda.


"J'ai comprit. Je t'ecoute"

Son visage enfantin avait finalement disparu. Hallucinant de voir qu'elle pouvait se montrer plus grande d'une minute à l'autre. Son sourire ne disparraisait parce que quoiqu'il puisse lui arriver, ou qu'il est pu faire, il était hors de question qu'il baisse dans son estime. Elle n'avait aucune idée de ce qui allait suivre, cachait parfaitement toute appréhension qu'elle pouvait avoir. Dans le fond, une solution serait forcement apporter si il avait le moindre soucis. Si seulement elle avait été télépathe, juste pour se préparer à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Ian Parker
X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 27
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Contrôle Invisibilité/Visibilité - Génération de champ de force, de protection & d'ondes de choc
Date d'inscription : 01/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Mar 10 Juin - 15:01

    La situation se compliquait pour Ian. Lui-même n’était pas sur de ce qu’il voulait, en cet instant précis. Devait il vraiment lui dire ? Avait il envie de lui dire ? Voulait il vraiment partir ? Il lui suffisait de regarder ce visage, cette petite moue, ses mimiques, ses grimaces pour douter. Douter de tout. De son avenir, de ses questionnements, de ses prises de choix. Il n’accepta le fait de la laisser. En même temps, il savait qu’elle ne serait jamais seule, ici, à l’institut, on forme une grande famille. L’un pars, l’autre arrive. Les anciens reviennent de temps en temps, ou définitivement, ou jamais. Va savoir. Mais la perspective de ne plus revoir Kitty le perturbait. Tout autant que celle de devoir dire adieu à l’institut. Ce n’est pas ce qu’il voulait. Alors, que voulait il ? Juste une pause non ?! Donc pas de quoi tirer la sonnette d’alarme ! Mais pourquoi était ce difficile à dire ? Elle était comme une petite sœur pour lui. Voir son grand frère partir n’était sûrement pas chose facile. Ce serait même l’un des pires moments. Cette dernière étreinte qu’Ian s’imaginait déjà … Rho n’importe quoi .. Ce ne serait pas la dernière … Que pensait il ?

    Il sourit, amusé par tout ce qu’elle venait de lui, employant ses plus belles et hilarantes mimiques… Il sourit juste, pensant à ce visage qui allait s’aggraver d’une minute à l’autre. Jetant les mimiques à travers la fenêtre pour des expressions de déceptions, plus sombres.. Ian assumait parfaitement son envie de faire une pause, de s’isoler en quelque sorte. Faire un break, se concentrer sur lui-même, savoir où il en était avec lui-même. Sa vision du monde, des choses. Il voulait être seul, pour faire un bilan oui. N’avoir aucune personne à ses côtés pour le guider vers un chemin qui peut être ne lui correspondait pas. Avoir rencontré Isatys, une confrériste, et s’étant attaché à elle, lui avait permis de se révéler, à lui-même ses interrogations enfouie. Il s’était rendu compte que finalement, il ne partageait ni la vision entière de Magneto, ni celle de Charles. Alors, que faire ? La solution apparaissait évidente, cette fameuse pause envisagée !

    L’esprit bien embrouillé donc, Ian pris une profonde inspiration. Il fixa Kitty, évitant à tout pris de se laisser déconcentrer par ses yeux piquants de leurs petites étincelles naturelle, il pris les deux mains de Kitty dans les siennes, et son ton de voix se fit plus rauque, plus sérieux …

    Quoi qu’il arrive, tu sais que je serais toujours là. Et toi aussi, tu seras toujours là pour moi.

    Il sourit, à nouveau, et préféra maintenant balancer la sauce, en évitant de tourner autour du pot pendant des heures, il ne supportait pas qu’on lui fasse, et savait pertinemment que Kitty n’était pas une grande patiente côté révélations choc.

    D’ici peu, je vais m’installer à New York. Dans un appart’. Je ne serais donc plus ici, à l’institut. Il s’arrêta, laissant le temps à Kitty d’avaler cette première information et reprit : Pourquoi ? Tu vas me demander. Parce que j’en ai besoin Kitty. Je suis à un tournant. Je vais pas faire mon vieillard, mais la trentaine approche, je dois faire mes propres choix, comme je l’ai fais jusqu'à maintenant. Mais tu sais, dé fois, les choses changent, et nos idéaux avec. Je ne sais plus trop ou j’en suis. Ne t’en fais pas, je ne partage pas la vision des confréristes, ne viens pas à penser ça ! Mais j’ai besoin de ce break, et si je dois avoir le soutient de quelqu’un, c’est bien de toi.

    Il serra les mains de Kitty qu’il tenait, pour lui faire comprendre qu’il avait besoin, en quelque sorte, de son approbation, de sa compréhension et de son soutient.

    Je serais toujours X-Men, de cœur, car je dois tout à cet institut, à Tornade, Charles, toi et les autres. Ce ne sera qu’une pause, un break, pour me ressourcer. Je ne m’en irais pas au Sahara ou en Alaska comme le font certains ! Je serais juste à New York, je passerais pour te voir, et tu seras obligé de venir me voir aussi, je te ferais visiter mon manoir d’appartement.

    Sur ses dernières paroles, il laissa échapper un petit rire de soulagement et d'amusement, évidemment, c’était ironique. C’est sur, la différence entre son lieu d’habitation actuel, l’immense battisse qu’était l’institut donc, et son futur, petit appartement, serait déjà un bien jolie choc. Mais après tout, c’est ce qu’il cherchait, ce qu’il voulait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/ian-parker-alias-cho
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 32
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Mar 10 Juin - 16:19

Ian prit les mains de l'adolescente, et celle-ci sentit son dos se redresser par un leger frisson qui n'annonçait rien de bon. 'Quoi qu'il arrive, tu sais que je serais toujours là'. Une envie de se dématérialiser, de disparaitre à un etage inférieur se fit sentir dans l'esprit de Kitty qui craignait la suite des paroles. Commencer de cette manière n'avait rien de rassurant, ni de rejouissant. Finalement, elle n'était plus vraiment sur de vouloir savoir ce qu'il avait à dire. Peur de ce qui allait venir. Elle s'efforça de ne pas montrer la moindre inquiétude, mais son regard la trahissait largement. Il avait beau sourire, elle ne trouvait pas qu'il y avait matière à sourire. Elle n'osait imaginer la suite. Bien sur qu'elle aussi serait toujours pas pour lui, après tout ils logeaient en même endroits, c'est d'ailleurs ce qui avait construit ce lien qui les unissait, non ? Au moindre problème, a n'importe quelle heure, elle n'avait qu'à traverser quelques couloirs et elle pouvait lui parler. Pourquoi est ce que ça changerait, hein ? Non, elle ne voulait plus entendre la suite. Pourtant c'est ce qu'elle fit, parce qu'elle lui devait bien ça.

La suite annonça une crainte qu'elle n'avait jamais voulu s'avouer. Il allait partir de l'institut, prendre un appartement. Elle releva la tête vers lui, les yeux cernés par l'interrogation. Sa bouche forma le mot "Mais ?!" Mais rien ne sortit, Ian continua son explication et apportait ses raisons. Mais Kitty écoutait tout en restant caller sur le fait qu'il allait partir, d'ici peu en plus. C'était quoi d'ici peu ? une semaine, un mois, 6 mois, ... Elle aurait voulu que ce 'd'ici peu' corresponde à une éternité. Elle ne voulait pas qu'il parte. New York ou pas, comment elle ferai si elle avait besoin de lui parler au beau milieu de la nuit ? Comment elle serait si tout va bien pour lui ? Comment elle ferait pour ne pas s'inquiéter de ce qu'il devient si elle ne le voit plus aussi souvent que maintenant ? ... Pouvait-il vraiment partir ? D'une vision purement égoïste elle ne voulait pas entendre les raisons qui le poussait à partir, parce qu'elle ne voulait pas ce faire à cette idée. Mais ce trait de caractère n'étant en rien dominant chez la jeune fille, elle prit finalement en compte ses raisons et tenta de voir cela sous un oeil nouveau.

Elle avait baissé le regard pour ne pas laisser paraitre la tristesse que cette annonce avait fait aperaitre en elle. Il avait besoin de partir, de faire le point, de se retrouver seul. Même si elle avait du mal à le concevoir, elle pouvait le comprendre... Pour lui... Elle resta un moment plongée dans une sorte de mutisme, ne bougeant plus le regard fixé vers le bas, n'ajoutant rien aux paroles de Ian. Elle encaissait seulement ce qu'il était en train de dire. Une foule de paroles qu'elle tentait d'analyser pour répondre favorablement au serrement qu'il avait entreprit sur ses petites mains. Il avait beau assurer qu'il viendrai et qu'elle pourrait allé le voir, la proximité allait tout de même se perdre et cela ne se ferait pas forcement sur l'envie de l'un ou de l'autre mais sur des possibilité de déplacement. Il en avait besoin. Elle se repeta inlassablement cette phrase dans sa petite cervelle de gamine qui avait l'impression une fois de plus de perdre quelqu'un de sa famille. Il avait décidé de rire à la fin de ses paroles ironiques concernant l'appartement qu'il prendrai. L'appartement... rien que cela, ça sonnait bizarement dans l'esprit de la jeune fille. Il en avait besoin... Kitty dessina un sourire sur ses lèvres. Un sourire sincère, mais qui pouvait contraster avec le fond de son regard.


"Tu sais ?" Elle marqua une légère pose afin de trouver ses mots. "Je savais bien que ça allait arriver un jour, et je compte pas te dissuader de cette décision. Si tu estimes que c'est ce que tu as besoin alors vas y, fonce. Je compte pas t'obliger à rester ici, si tu estimes que tu as besoin de t'éloigner. je suis même super fière de toi, pouvoir prendre ce genre de décision pour soit même doit pas être facile. En tout cas, je sais pas si je pourrais y arriver un jour."

Les mots coulèrent sonnant de plus en plus sincérement. Soyons honnête, Ian était un ami, une personne à qui elle tenait beaucoup. Ce qu'il estimait être pour son bien devait alors être fait. Elle se refusait d'être un obstacle à ce genre de décison, elle pouvait pas lui faire cela. Elle souriait toujours et sincérement. Si elle devait se mettre un fondre en larme de manière stupide pour cette annonce, c'est surement pas devant lui qu'elle le ferait et encore moins à lui qu'elle le dirait. Il devait penser qu'il avait toute son approbation, même si quelque part elle souhaitait le voir rester. Une seule chose la chiffonait réellement. Il avait dit un peu plus tôt qu'avec l'age les idéaux changent. Elle n'avait pas de doute là dessus, même si certains ne changeait pas si on regarde tornade ou Scott. D'ailleurs elle avait peut être imaginé, égoïstement que ça serait pareil pour Ian. Enfin quoiqu'il en soit, ses idéaux pouvaient changer, mais jamais -non jamais- elle n'aurait pensé qu'il aurait pu reviser son jugement sur la conférie. Alors pourquoi... Pourquoi se sentait-il obligé de se justifier à ce niveau là ? C'est surement ce point qui l'inquiétait plus qu'autre chose. D'un air un plus sérieux, elle se décida à éclaircir ce point d'ombre dans le discours de son ami.

"Il n'y a qu'une chose que je ne comprend pas, Ian." Elle planta son regard dans le sien "Pourquoi te justifier sur le fait que tu seras toujours un x-men de coeur et que tu n'as pas rejoint les idées de la confrérie ? Parce que jamais je n'aurais pensé cela de toi, mais le fait que tu en parles fait que je me pose un peu plus de question à ce sujet." Elle se mise à sourire "je suis désolée, je cherche pas à jouer les chieuses" Et d'un sincère qui ne laissait pas l'ombre d'un doute "Je crois juste que je m'inquiète un peu."

Mais il était hors de question pour Kitty de finir sur une note aussi défaitiste. Elle décida donc de revenir sur les dernières paroles de Ian. Celles qui disaient qu'elle allait être obligé de venir le voir de temps en temps. Il y avait intéret, c'est pas parce qu'il allait partir qu'elle le laisserait filer comme ça. Il était quand même d'un grand soutient et même si elle le voyait moins souvent, il avait raison sur le fait qu'elle savait qu'elle pouvait compter sur lui. ce qui était tout à fait réciproque d'ailleurs. Elle se mise à sourire, sur un air un peu plus taquin, histoire de finir son discours sur une bonne note.

"Tu m'obligerais à venir te voir ?! Piouff, ça m'etonne même pas, j'suis sur que tu serait même pas te faire à bouffer tout seul. Donc forcement quand tu en aura assez de manger n'importe quoi, c'est moi que tu appeleras..."

De toute façon, elle s'était sentie obligée de finir sur ce genre de phrase. Certainement une façon de nier ce qu'elle venait d'entendre. Elle comprenait, elle acceptait, mais on ne pouvait pas lui demander d'être joyeuse même si elle s'efforcait à l'être pour ne pas faire douter Ian. Cacher ce veritable ressentie n'était pas vraiment une partie de plaisir, mais c'est pour lui qu'elle le faisait. sa decision n'était pas facile, et donc le role de Kitty était de l'envoyer vers ce depart du mieux qu'elle pouvait et même si c'était à contre coeur... Il en avait besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Ian Parker
X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 27
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Contrôle Invisibilité/Visibilité - Génération de champ de force, de protection & d'ondes de choc
Date d'inscription : 01/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Mar 10 Juin - 17:50

    Le cœur serré par les réactions successives de Kitty, Ian sentit une petite boule au ventre monté jusqu'à la gorge. Vous savez celle qui annonce que vous êtes au bord de craquer. Celle qui vous prévient qu’il faut vous ressaisir ou qu’au contraire, vous n’en pouvez plus, qu’il est temps de vous laisser allé. Mine de rien, depuis les récents évènements, qui s’étaient enchaînés à une vitesse folle, Ian s’était posé de nombreuses questions. Bien qui l’ai apporté son soutient à Tornade après les disparitions successives de Jean, Scott puis le professeur, lui aussi, avait été touché. Il ne l’avait montré. Si ce n’est légèrement à Kitty. Un soir où il faisait froid, il n’arrivait pas à dormir, il était allé frapper à la porte de sa chambre, et l’avait trouvé, elle aussi, encore éveillée, n’arrivant pas non plus à dormir. Finalement, ils avaient passé une nuit blanche à discuter de tout et de rien. Ce genre de moments là, de complicité et d’amitié lui manquerait sûrement. Etait il prêt à s’en passer ? Face à elle il doutait plus que jamais.

    Il n’arrivait plus à sourire, il en avait trop sur le cœur pour se le permettre et y parvenir. Même l’attitude Kitty, qui se montrait forte n’arrivait pas à combler cette sensation que la situation lui échappait, qu’il n’était plus sur de ce qu’il disait et ce qu’il faisait, de ce qu’il comptait entreprendre. Si c’était vraiment les bonnes solutions … Il n’arrivait pas à lui mentir et lui cacher ses sentiments. Elle savait tout de lui, de sa bisexualité, de son enfance traumatisante, de la mort de son père par sa faute, tout. Une chose qu’elle ignorait était sa rencontre avec Isatys. Il lui dirait, maintenant, c’était le bon moment.

    Elle baissa le visage, ne le regardant plus dans le blanc des yeux pendant une lignées de minutes qui parurent des heures pour Ian, il n’aimait pas la voir s’enfuir ainsi, il n’aimait pas la voir triste, perdre cette étincelle, ce petit joyaux qu’elle avait en elle et qui brillait de mille feux la plupart du temps. Sa mine éternelle d’enfant, ce petit air coquin et enfantin qu’elle savait cultivait et conservait. Il la laissa parlé, la petite Kitty avait bien grandie. Elle assurait grave pensa t-il alors. Elle se montrait calme, posée, sereine … Elle comprenait et acceptait … Les yeux imbibés de larmes, Ian sourit, fier de compter Kitty parmi ses plus fidèles amis… Oui, notre brun ténébreux était sensible, il faisait rarement tomber le masque d’imperturbable qu’il avait, sauf devant elle, Tornade …

    Il l’a reprit immédiatement, gorge nouée. Un jour elle aussi y arriverait, elle ne s’était pas juste encore projeté assez, elle avait le temps. Ici, Ian était sure qu’elle était en sécurité, aimée et choyée. Il ne se faisait aucun souci pour elle. Kitty irait loin, il le savait et en était sur.

    Ne dis pas ça, un jour peut être, toi aussi, tu feras un petit bout de chemin sans les X-Mens.

    Ian était agréablement surpris, les tragiques disparitions de l’institut, avaient endurcie Kitty qui s’affirmait de plus en plus. Bien sûr, il savait qu’elle était touchée mais ne préférait pas lui montrer. Chose qu’avant elle n’aurait pas fait. Lui, par contre, n’essayait même plus de se retenir, si une larme se mettait à couler, il la laisserait parcourir son brin de chemin, tant pis. Puis elle chercha à comprendre pourquoi il lui avait parlé de la confrérie et de son amour pour les X-Mens. C’est vrai ça, même Ian ne comprenait pas pourquoi il y avait fait allusion. Sans doute une belle référence à Isatys. C’était le moment ou jamais…

    J’ai rencontré Isatys. Une confrériste. Nous avons longuement discuté une après midi, j’étais sortie, pour allé me changer les idées.. Au centre commercial. Nous avons passé toute l’après midi dis toi, à seulement parlé. Nous ne nous sommes pas comporté comme des robots destinés à s’entretuer. Mieux encore, j’ai réalisé à quel point la confrérie était un endroit horrible, ou aucun esprit de solidarité régnait entre eux. Isatys est une personne à part, embarqué dans cette troupe, pas par choix, mais par déduction. Elle ne partage pas vraiment leurs idéaux, ni celle des X-Mens. En ce sens, je me suis sentie proche d’elle, et elle aussi.

    Ca s’est fait … La messe était dites ! Ian savait pertinemment qu’autant les idéaux de Charles et de Magneto ne lui convenaient réellement. Il n’était pas pour l’utopie de Charles, ni pour la Guerre d’Eric … C’est en partant sur ce point là, que son désir de faire un break eut commencé. Comment rester dans un groupe, une famille, si vous n’êtes pas sur la même longueur d’ondes. Bien sûr, il n’était pas non plus en désaccords total avec Charles Xavier, mais cette rencontre l’avait troublé, en plus de son désir déjà naissant, de s’isoler pour se retrouver. Ian sourit amusé par les dernières paroles de Kitty qui réussit à remettre une note de légèreté dans leur discussion qui s’était fait plus grave en quelques minutes.

    Les plats congelés çà existe tu sais … Il soupira et revint au thème principale de la conversation. Je ne sais pas quoi faire, je ne suis même pas sure de ce que je veux. En ce sens là, je me dis qu’il y a un truc qui cloche, et que je devrais faire une pause. Mais est ce que c’est la bonne solution ? En principe c’est toi qui pose les questions, t’as vu … c’est l’inverse là … Il sourit … un léger sourire, furtif, timide … il s’asseyais aux côtés de Kitty, marre d’être séparé par la petite table. Il se mit en tailleur, face à elle. Et la contemplas du regard, laissant ses yeux perçants rentraient en contact avec ceux de Kitty, comme s’il essayait de lire en elle. Une petite moue naturelle se dessinas sur son visage, il la considérait vraiment comme une petite sœur, sa petite perle, pour qui il serait là tout le temps et soutiendrait bec et ongles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/ian-parker-alias-cho
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 32
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Mar 10 Juin - 21:36

La jeune fille s'en voulait terriblement de ne pas être à la hauteur pour son ami. Elle avait beau être calme et souriante, il n'empêche qu'elle avait mit de longues minutes avant de parvenir à cet état. Ca n'avait rien de glorieux. Et ça ne meritait encore moins les yeux humides de Ian à ce moment précis. Lui avait toujours été sans faille pour elle, présent au moindre moment important de sa petite vie ici, elle le soupçonnait même de garder un oeil sur elle sans qu'elle le sache pour autant. Alors il n'y avait pas de quoi admirer la réaction qu'elle avait, parce que ce n'était rien à coté de ce que lui avait pu faire. Oui, elle s'en voulait de ne pas avoir envie de le voir partir. Elle s'en voulait de ne pas avoir accepter cette decision sur le coup. Et de voir un regard cacher quelques larmes lui donnait l'impression de ne pas mériter cette attention. Un regard qu'il n'était pas donner à tout le monde de voir, surtout chez lui. Pourquoi lui faire cette faveur alors qu'elle s'était defilée pendant de longues minutes ?

Il lui assura qu'elle aussi arriverait à prendre son envol si elle le désirait, un jour. L'adolescente se demandait comment il faisait pour avoir une telle foi envers certaines personnes. Elle se croyait incapable de sortir de ce nid formé au sein de l'institut. C'est ici qu'elle avait grandit, ici qu'elle avait créer des attaches alors qu'elle se sentait loin de chez elle, ici qu'elle avait à nouveau ressentit la perte de personnes proches... Non, elle se voyait vraiment pas partir. Beaucoup trop dépaysant pour elle, et puis elle gardait une certaine foi utopique sur l'humanité se qui la rapprochait assez des idées de Xavier. Mais Ian, lui ne semblait pas douter d'elle et de sa capacité à partir. Elle laissa un sourire remerciant se dessiner sur ses lèvres, ne sachant pas quoi ajouter. Non, ne pouvant rien ajouter parce qu'elle devait se contenir. Le fait que Ian croit en elle, le fait de voir ses yeux humides, la ferait obigatoirement partir dans le même état si elle venait à prononcer un simple merci. Elle devait lui rendre les choses faciles.

Quand elle avait apprit que Xavier était mort, elle avait eu l'impression de perdre un membre de sa famille. Pareil pour Jean et pour Scott. Et là, elle avait l'impression que ça recommencait. Bien sur, il allait simplement s'installer à New York, mais Kitty était jeune et pensait sérieusement avoir besoin de "sa famille" à ses côtés. L'annonce était difficile à encaisser. Une larme coula le long de la joue de ce grand frère de coeur, et le visage de Kitty semblait s'efforcer de plus en plus de ne pas faire la même chose. Elle se pinça les lèvres entre elle, et se dégagea une main qui vint essuyer la joue de son ami d'un geste presque protecteur. Le monde à l'envers ? Peut etre bien, mais peu importe.

Il finit par expliquer le fait qu'il avait rencontré une confrériste. Etrangement ca ne semblait pas étonner Kitty, elle s'était finalement douter qu'il devait y avoir une histoire avec eux pour qu'il se justifie de la sorte. Du coup, aucune mimique outrée, etonnée, ou même choquée ne paraissait sur son visage restant souriant et rassurant. Elle n'avait pas lieu de douter des paroles de Ian, pourtant... Une confrériste à part, ne partageant pas les idées de magneto c'était un peu étrange. La jeune fille avait tendance à penser que si on ne montrait pas son goût du meutre, on pouvait difficilement rentrer dans ce cercle qu'est la confrérie. Elle se secoua intérieurement, ayant toute confiance dans le jugement de Ian. Il la savait différente, elle devait donc être différente. Hors de question de penser que c'est ian qui avait changé du tout au tout, et cette soirée le prouvait. Il restait toujours aussi sincère et vrai avec elle, donc pas lieu d'avoir le moindre doute sur ce qu'il venait de dire.


"Te justifie pas sur ce qu'elle est. Tu lui fais confiance, ça me suffit." Elle haussa les épaules avec légereté "Toute façon t'as toujours su faire confiance aux bonnes personnes." Elle se désigna dans un sourire "J'en suis le preuve vivante" Finalement c'est elle qui lui reprit les mains pour montrer un peu plus de serieux de de sincérité "Ca va rien changer si tu penses que cette fille est différente. je vais pas penser que tu tourne mal parce que tu as prit le temps de discutter avec elle. C'est pas parce qu'une foutue logique à dit qu'on devait s'entretuer que tu dois t'y tenir. Il y a des gens bien et moins bien dans les deux camps."

Elle n'en parla pas, mais l'exemple le plus flagrant qu'elle puisse avoir en tête était celui de Pyro. Ce jeune qui était à l'institut, un caractère à la noix mais peut importait il avait sa place ici. Pourtant c'est auprès de Magnéto qu'il avait fini. Alors si les choses étaient possible dans un sens, elle l'étaient forcement dans l'autre. Bon il n'était pas question que cette confrériste rejoigne l'école, elle n'y fit même pas hallusion, mais il était possible que ses idées soient moins cadévériques que celles des autres membres de son groupe. Mais on ne pouvait pas empêcher Kitty de se montrer tout de même inquiéte. Peu disposé à faire confiance à ses gens, elle avait tendance à penser qu'ils pouvaient être prêt à tout pour aboutir à leur fin.

"Je te demande juste de faire attention à toi Ian."

L'enfant marqua un bref sourire amusé quand il parla des plats surgelés. Ouais, mais il tiendrait combien de temps à manger que ça ? Elle garda tout de même cette réflexion pour elle parce que Ian faisait part de ses doutes. Il n'était pas sur de son choix et demandait si cela était la bonne solution. depuis quand il posait les questions ? Kitty se mise à sourire alors qu'il se rapprochait d'avantage pour mettre la petite table à l'écart. C'était le moment le plus difficile de la conversation en réalité. Il doutait, alors elle avait toutes ses chances de le faire changer d'avis, de lui dire de rester. Apre stout rien ne l'empechait de revoir cette fille à l'exterieur et de se forger ses propres opinion sans avoir à quitter les lieux. Il avait toujours apporter pas mal d'attention a ce qu'elle pouvait dire, alors peut être qu'en s'y prenant bien elle pouvait faire pencher la balance en sa faveur... SA faveur... C'était bien ça le probleme. Le but n'était pas de determiner ce qui serait le mieux pour elle. Loin de là.

"Tu sais ?" Sale habitude de commencer ses phrases ainsi, comme si elle detenait la réponse miracle. N'import' nawak ! "Moi, j'crois que c'est plutôt normal que tu doute, le contraire m'aurait surement étonné. Je veux dire par là que tu as passé tellement de temps ici que tu fais presque partit des murs. Alors si tu partait sans le moindre doute c'est que cet endroit te fait maintenant horreur. Le doute permet de savoir que tu restes effectivement un x-men de coeur, t'as juste besoin de faire le point sur d'autres idées. C'est même plutot bien de vouloir voir autre chose pour faire le point et avoir t'as propre idée sur un tas de truc." Le moment fatidique venait d'arriver, elle marqua une pause, prit une inspiration profonde. "C'est surement la meilleure solution pour toi. Si tu veux faire un point, si t'en a besoin fait le et fait tes choix. Ici, tu restera cantonné dans une idée qu'on nous inculque plus ou moins volontairement."

Elle adhérait aux idées de Xavier, c'était une chose de sur de son esprit. Mais, elle restait tout de même une personne censée qui aimait réfléchir. Et si elle avait bien apprit une chose, c'est qu'ici on restait dans une idée fixe peu modulable. C'était fait de façon volontaire, c'était pas non plus un lavage de cerveau, c'était juste une sorte de mode de vie.

"Puis de toute façon ça fait un petit moment que je reve de prendre un abonnement téléphonique en illimité, alors ça me donnera une bonne raison de le faire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Ian Parker
X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 27
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Contrôle Invisibilité/Visibilité - Génération de champ de force, de protection & d'ondes de choc
Date d'inscription : 01/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Mer 18 Juin - 16:02


    A vrai dire, il était loin le temps ou Mister Chock, comme on l’appelait ici, rajoutant le Mister juste par sympathie, cachait ses émotions, se faisait timide, réservé, limite associable. Du moins, ceci n’avait duré que quelques semaines lorsqu’il avait fait son entrée au sein de l’institut. Il eut suffit de quelques conversations avec Tornade, d’une longue discussion, remplie de découverte, avec Kitty, pour que le jeune homme se libère et explose cette carapace dans laquelle il avait eu tendance à s’enfermer trop souvent. On parle bien la de carapace, façon de parler, un renfermement sur soi même. Ce qui dans un sens collé bien avec son pouvoir de génération de champ de protection… visualiser l’image.

    Alors non, il ne jouerait pas au plus fort avec Kitty, elle était l’une des rares à connaître quasiment par cœur la manière dont Ian avait de fonctionnait, d’agir envers les autres. Son comportement, ses failles, et ses secrets. La preuve, elle était seule à connaître l’existence d’Isatys. Jeune confrériste espiègle, sur laquelle Ian avait sensiblement jeté son dévolue … bien qu’il ne se l’avouait pas encore réellement. Donc pourquoi cachait ce qu’il ressentait en ce moment ? Pour rien. Autant laisser couler quelques larmichettes, qui par la même occasion, ôtent toutes attitudes machos du comportement d’Ian. Un coté macho faiblement développé vue que celui-ci n’appréciait pas que l’on écrase la gente féminine, bref …

    S’essuyant une larmichette, tombé à vitesse grand V, le long de son visage mâte, il vint échanger une étreinte amicale avec Kitty, après que celle-ci est rattrapée, en vol, une autre larme du jeune homme… Qui laisser clairement ses émotions naîtrent au grand jour, ne jouant vraiment pas la carte de la superficialité. Un geste purement protecteur, de grand frère à petite sœur spirituelle … de meilleur ami à meilleure amie, de confident à confidente. Bien sûr, le fait de partir, les éloignerait. Ils se verraient moins souvent qu’auparavant. Ils auraient du mal à s’immiscer dans la chambre de l’un et de l’autre pour se raconter les derniers potins, ragots, ou leurs peines de cœurs, leurs doutes, leurs victoires sur leurs mutations respectives, enfin tout le tralala habituel, ce quotidien si précieux qu’ils partageaient depuis plus de cinq ans désormais. Mais si Ian devait passer par là pour faire un bilan, bien que cela lui crève le cœur, il le fallait. Peut être reviendrait il, peut être pas. Il n’en savait rien. Vivant au jour le jour depuis quelques temps, laissant parler son instinct, se forçant à éviter toutes réflexions de plusieurs heures qui ne feraient qu’encombrer un esprit assez perturbé (déjà) par une multitudes d’interrogations diverses.

    Il vint poser ses mains sur les cheveux de Kitty, quelques caresses passé, il clos leur étreinte, et vint la fixer droit dans les yeux, affichant ce sourire heureux qu’il savait lui donné à chaque moment. Les paroles de la jeune fille, teinté d’ironie, d’humour et de second degrés, lui faisaient chaud au cœur. C’est cette petite étincelle, cette vivacité d’esprit qui lui manquerait chez Kitty, mais qu’il retrouverait dés qu’il aurait l’envie de la voir ou de l’appeler. Après tout, la vision ça existe, ce n’est pas pour rien qu’on l’as inventé, faut bien en profiter, pensa t-il suite aux dernières paroles de la jeune fille sur un abonnement téléphonique, idée immédiatement partagé par notre brun ténébreux. Qui s’empresserait, sans doute, dés le lendemain, d’aller acheter un jolie portable, accompagné d’un bel abonnement lui permettait de la joindre dés que possible, dés l’envie se faisant ressentir.

    T’inquiète pas, je ferais attention…

    Il n’avait su lui répondre que ça. Mais cela voulait dire beaucoup de choses pour lui, et par la même occasion, pour elle. Il le savait. La confiance qu’ils se portaient mutuellement était telle, qu’ils n’avaient pas besoin de long discours larmoyants ou soporifiques pour se comprendre. Kitty semblait vraiment se faire violence pour être l’aide, apporter ce soutient, le plus judicieux qu’il soit, pour Ian. Elle utilisait des mots simples, tranchants, et directs. Bien sûr, on sentait clairement qu’elle ne voulait pas qu’il parte, mais elle semblait s’être résolue à cette idée.

    Demain je t’achèterais le portable et l’abonnement en même temps que le mien tiens … (rires) Puis dis pas non parce que j’en ai envie, c’est un p’tit cadeau, et les cadeaux, on les accepte, on refuse pas…Un clin d’œil complice … Tu viendras me voir, c’est sûr, et je viendrais ici aussi, je ferais des passages. Mais on se feras surtout des soirées chez moi, soirées à papoter sur tout et rien, à se matter des dvd’s en mangeant des cochonneries qui nous feront grossir (pouffe de rire) … Merci…

    C’était dit, le petit mot magique qui vous touche lors d’une situation comme celle-ci. Un merci qui voulait tout dire, venant du cœur. Merci d’être là, pour moi, merci de comprendre, d’accepter et de croire en moi, merci pour tout, simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/ian-parker-alias-cho
Kitty Pryde
Elève X-men expérimenté de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 178
Age : 32
Camp + groupe : x-men
Pouvoirs : Traverse la matière
Date d'inscription : 31/05/2008

Mutant life
Métier: etudiante à l'institut
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   Mer 18 Juin - 20:54

Dans le fond, ça avait quelque chose de réconfortant de le voir ainsi, si vrai, si sincère, si... Si lui même. Une larme ou deux -peut être même un tas, quelle différence ?!- s'étaient échappées de son regard si sincère, et alors ? Qu'est ce que ça prouvait ? Beaucoup diront que c'est de l'émotivité ridicule -surtout chez un mec-, d'autre dirons que c'est parcequ'il n'a pas les nerfs assez solides, ... Sans parler des autres plus secs et moins ouvert d'esprit qui diront que ce n'est pas étonnant venant d'un type qui est capable de tomber sous le charme d'un autre homme. Un tas de choses plus ridicules les unes que les autres. Kitty n'avait jamais vu les choses de cette façon. Pour elle ses larmes étaient juste la traduction d'un tas d'émotion toute plus vraies les unes ques les autres. Rien de péjoratif, que du positif. Des larmes de reconnaissance, y a t-il meilleure fierté pour une personne qu'on apprécie enormement ? Des larmes parce qu'il n'a pas envie de quitter certaine chose, peut-on dire que ce soit vraiment un mal car cela prouve qu'il ne regnie pas ce qu'il est ? Oui, les larmes pouvaient être associées à une certaines tristesse, mais quand on y reflechie bien elle apporte surtout un certain réconfort, parce que c'est à ce moment qu'on comprend qu'on est vraiment util et apprécier par la personne qui les verse.

C'est finalement elle qui se sentait stupide de vouloir se contenir, de ne pas vouloir lui montrer la même chose. Ne pas vouloir pleurer devant lui pour ne pas le faire culpabilisé n'était peut être pas vraiment la meilleure chose à faire. Mais étrangement, elle continuait de croire le contraire, préférant facilité son départ. Il avait l'air de bien assez douter pour ne pas avoir à en rajouter. Bizare de voir que c'était lui le renfermé tout au début de son arrivée ici, et que maintenant on tendait vers le contraire. Bien sur, jamais il ne viendrait l'idée à Kitty de cacher quelque chose à Ian, mais ça devanit dans une certaine mesure. Dès qu'il s'agissait de ne pas importuner quelqu'un ou de l'aider, elle se montrait un tout petit plus reservé, pensant bien faire. Un trait qui s'était surtout developpé depuis le jour où on avait l'annoncé la mort du professeur. Sur le coup, le choc avait été terrible. heureusement Ian, Bobby, et tornade avaient été présent. Mais sachant pertinement qu'eux aussi devaient encaisser la nouvelle, elle s'était caché derrière ce qu'elle avait appelé le 'mal du pays'. Bien sur, cette façade avait été facilement rompu surtout par Ian, après tout, il la connaissait très bien... Surement plus qu'elle ne l'imaginait.

Puis vint le moment de l'étreinte douce et chaleureuse, sans équivoque possible entre les deux mutants. Une simple étreinte, suffisant à elle même plutot qu'aux long discours sans le moindre sens. Bien plus était dit dans ce moment que si ils avaient passés la nuit à parler. Elle savait, comprenait, qu'il serait toujours là. Un appartement à New York ne changerait strictement rien, la distance ne suffirait pas. Ils se verraient moins souvent, oui et alors ? Est ce que leur amitié était si fragile que cela pour que ce soit un problème ? Bien evidement lui, les heures de discusions, les fous rires, les conneries, lui manqueraient. Mais elle ne pouvait pas le garder à coté d'elle toute sa vie. Elle comprenait de mieux en mieux, acceptait de la même manière le choix qu'il venait de faire. Est-ce qu'elle réalisait réellement tout ce que cela allait impliquer ? Non, pas vraiment... En fait, elle n'en avait même aucunement conscience. Et pour être sincère, elle ne voulait pas y penser, pas encore, pas maintenant, pas devant lui. Elle lui devait.

Il lui promit de faire attention et elle n'en doutait pas. n'empêche qu'elle ne pourrai pas s'empecher d'être inquiete. Ce qui d'ailleurs la fit doucement rire, amusé par ce fait. S'inquiéter. Il était grand, il avait plus d'experience qu'elle, alors il serait mieux se defendre des choses de la vie qu'elle. Alors pourquoi s'en faire ? Un sentiment traduisant l'attachement qu'elle lui portait, surement. Elle hocha positivement la tête, dans une fausse mine menacante. Un regard amusé, et une bouille général presque comique qui voulait dire "T'as interet sinon... bin sinon... enfin tu verra". Aucun mot n'avait été prononcé, mais elle ne doutait pas que son air puisse vouloir dire autre chose. Elle était foutrement douée dans le domaine des mimiques et des expressions faciales... Surement à cause de son age encore peu elevé.

Ian expliqua finalement qu'il irai lui chercher un portable en même temps qu'il se prendrait un abonnement. Elle ne pu cette fois retenir un rire amusé et joyeux. Elle voulu aussi dire que c'était pas la peine, qu'elle pouvait se debrouillé toute seule pour se prendre un forfait telephonique. Mais elle n'eu rien le temps de dire qu'il enchaina sur le fait que les cadeau ne pouvait être refusé. Kitty afficha une petite moue de gamine vexée, comme si elle n'avait pas eu la reponse qu'elle attendait. Mais ses yeux traduisait son contentement et sa joie. Mais par principe, elle devait bien faire savoir qu'elle était un peu génée qu'il lui prenne tout ça. Toujours avec sa moue faussement vexée, elle decida d'y mettre une condition.


"D'accord mais alors il faut que tu m'emmene le choisir avec toi. Parce que un cadeau n'implique pas le fait que j'ai pas le droit de choisir. J'préfèrerai parce que sinon tu serait capable de me prendre un portable qui ressemble à une machine à lavée rose bonbon. Tu comprends, faudrait pas non plus que je me tape l'affiche avec un truc de ce genre."

Ian connaissait assez bien Kitty pour savoir que les apparences n'était pas vraiment sa préocupation première. De ce fait il y avait peu de chance de se sentir genée avec un téléphone horrible. Sans oublier le fait qu'horrible ou pas, si c'était un cadeau venant de lui, elle ne pourrait pas en avoir honte. bref tout cela avait été lancé sur le ton de l'humour. Mais ce n'était pas non plus innoncent pour autant. Une sortie en ville avec lui, pouvoir delirer sur les horeurs de la technologie téléphonique, les fous rire en général, ... La tentait franchement bien. peut être même qu'inconsciemment c'était une manière de pouvoir passer un peu plus de temps priviligés avec lui avant son départ. Son départ ?! Que ce terme sonnait étrangement dans l'esprit de l'adolescente qui sembla un instant redevenir plus serieuse, un voile d'inquiétude lui traversant le regard sous un sourire qu'elle gardait pour sauver les apparences. Le merci qu'il prononça la fit sourire de manière un peu triste, mais pas non plus complêtement desespérer. Ne voulant pas laisser transparaitre ce genre de choses, elle s'empressa de reprendre.

"Ok pour les dvd, du moment que c'est pas l'histoire de jeunes avec des pouvoirs et qui sont vu par la société comme des heros. Ce genre de truc completement abusif, même pas réaliste ça me fait parler pendant tout le film tellement je trouve à critiquer." La suite était sortie spontanement, comme si c'était inconscient. Son esprit voulait une réponse et son cerveau lui fit prononcé la question sans qu'elle en est le controle. "Qui est au courant de ton depart ?" Depart ?! elle commencait à detester ce mot "Tu as une date en tête ?" Pas sur de vouloir savoir dans le fond, cela prendrai un coté trop concret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas de chance [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de chance [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Système main libre pour auto
» [INFO] Faire un kit main libre voiture pour 20 € ou moins sans Bluetooth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Institut Charles Xavier :: Rez de chaussée :: Salon-
Sauter vers: