AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour à la normale... [Libre]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ian Parker
X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 28
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Contrôle Invisibilité/Visibilité - Génération de champ de force, de protection & d'ondes de choc
Date d'inscription : 01/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour à la normale... [Libre]   Ven 23 Mai - 15:51


    Depuis son entrée à l’Institut, Ian n’avait jamais cessé de poser cette fameuse question, fatidique, qu’était : « Suis-je à ma place ? ». Quelques années plus tard, à force d’avoir créer des liens, entretenus des relations, aidez de son mieux, cette question, revenait. Peu à peu, comme si pour lui, il avait fait son temps. L’institut lui avait permis de devenir un homme, capable d’assumer ses actes, et de contrôler son pouvoir. D’enseigner aux autres, de par son vécue, aider aux mieux les jeunes, les guider. Ses erreurs n’avaient pas été vaines. Pour cela, il serait éternellement reconnaissant au camp professoral de l’institut et à cette grande famille qu’ils formaient tous autant qu’ils sont.

    Alors pourquoi désirer partir ? Ian était plus mature, l’envie de s’éloigner pour faire un bilan de sa courte existence, de se retrouver seul, quelques mois, quelques semaines … Ou peut être plus. Il ne voulait pas abandonner les X-Mens, il leur serait toujours redevable, mais il ressentait ce besoin de vagabondage, d’isolation. Trouver un emploie, avoir des responsabilités plus communes, vivre sa vie tout simplement. Il n’était pas le premier à faire cela. Bons nombres de mutants s’installer à l’institut pour comprendre et apprendre, une fois que cela était fait, ils reprenaient leurs libertés, ils reprenaient leurs vies en mains, assez fort mentalement et physiquement pour survivre en cas de guerre, en cas de combats entre mutants.

    Voilà ce qu’Ian voulait faire. Il en était sûr. Quitter l’institut. S’installer dans un appart à New York, bien sur, il irait, de temps en temps, rendre une petite visite à l’institut. Cette perspective d’avenir se mettait en place, et Isa, sans le savoir, l’aider encore plus dans sa démarche. Ce besoin d’être neutre. Bien sûr, il ne soutiendra jamais la mauvaise cause, en cas d’attaques confréristes, il sera là, pour soutenir les X-Mens. Il fallait qu’il en parle à Tornade et Charles.

    Bref, une fois cigarette finie, trop rapidement aux yeux du fumeur, il se rapprocha de nouveau d’Isatys, qui venait de piquer une bonne crise de fous rires ! Un fou rire contagieux, vue que même lui se surprit à rire de bon cœur ! Par contre, aux quelques petites phrases lâchées d’Isa, il reprit légèrement son sérieux, sourire aux lèvres toujours tout de même. Il passa une main dans les cheveux d’Isa, pour lui remettre une mèche rebelle qui venait de tomber sur son front, ni vue ni connue, il caressa par la même occasion son visage, qu’il avait l’impression de pouvoir tenir à une main, tant ce petit bout de femme paraissait fragile. Il sourit, encore …

    Tu sais, quoi qu’il arrive. Si je viens à quitter l’institut un jour, je leur serais toujours redevable. Eux ne m’ont jamais abandonnés et jugés. Au contraire, ils m’ont aidés, soutenus, beaucoup appris. Ils ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Tornade, Charles, Logan, ses petits jeunes … C’est comme une deuxième famille. Bientôt, je m’en irais, je les quitterais. J’aurais ma vie et mon monde à moi. Mais jamais je ne finirais comme ses mutants qui se détruisent, eux-mêmes, l’existence et se suffisent à l’état de monstres alors qu’ils ne supportent pas que l’on pense cela d’eux.

    Il décrocha son regard, le plongeas au loin, le vent vint caresser ses cheveux, sa peau légèrement mâte, et bousculer dans tout les sens ses cheveux, qui commençaient à se faire long.

    Un jour, j’espère que tu comprendras. Que tu voudras comprendre. Ouvrir les yeux.

    Il sortit une nouvelle cigarette, l’enchaînement était drôlement rapide. Mais c’était comme ça, on n’arrête pas un gros fumeur soudainement ! Il faut faire les choses progressivement et avec envie et volonté ! Hors, il n’avait ni l’envie ni la volonté nécessaire pour y parvenir ! Une fois mise en bouche, jeté rapidement et attrapé par ses fines et douces lèvres, allumée, première latte tirée, il pris un air de réflexion, et continuas …

    J’estime que Magneto et Charles n’arriveront jamais à s’entendrent. Magneto n’as rien compris. On sais que les humais aiment peu les mutants, mais ce n’est pas en les tuant que nous nous ferons acceptés, et que nous ne serons plus considérés comme des monstres. Alcatraz ne serait jamais arrivé sans l’attaque des confréristes. Tu n’aurais jamais été enfermé s’ils n’avaient pas voulu jouer au plus fort. Charles, quant à lui, pense qu’on peut éviter toute mort pour faire évoluer, c’est faux. La mort est inévitable. Le monde à changé après la seconde guerre mondiale, et ce fut pareil après la première … La mort est souvent le premier stade d’une évolution gigantesque … ‘fin je me comprend.

    Il plongeas ses yeux bleus verts dans ceux d'Isa, c'est fou, vous pouvez vous sentir tellement proche d'une personne que vous venez à peine de rencontrer. Le hasard fait bien les choses, cette phrase prenait un vrai sens aux yeux d'Ian désormais ... son hasard, s'appelait Isa.

    Je n’approuve pas ce que font tes collègues, tuer des innocents, qui ne font rien pour nous emmerder. Si guerre il devrait y avoir, ce serait les mutants, contre l’armée. La, inévitablement, il y aurait des morts. Justifiés, entre parenthèses hein, par cette guerre. Mais gratuitement, comme tu aurais pu le faire avec la femme de ce magasin, non. C’est monstrueux, sans but, c’est être réduit au même point que tous les criminels, pédophiles, violeurs en tout genre. Et tu n’es pas comme ça.

    Il tira quelques lattes supplémentaires, laissant la conversation tombée dans un silence profond, poursuivit quelques secondes plus tard …

    Ma leçon de moral te casse peut être un peu les burnes, mais il vaut mieux que ce soit un nouvel ami que tu ne connais ni d’Adam ni d’Ève, qu’un confrériste qui prendras toujours partis ou un X-Men, qui feras de même. Après tout, la neutralité est ce qui me convient le mieux. Et qui pourrait te suffire aussi, si tu le voulais.


    Ian avait une idée derrière la tête, mais l’exposerait bien plus tard, il comptait évidemment retrouver Isatys un de ses jours, même plus rapidement qu’elle ne pouvait le penser. Et la, il en profiterais pour lui dire ce qu’il pensait, son but et la façon dont il voyait ses projets naîtrent. Qui sais … peut être que …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/ian-parker-alias-cho
Isatys
Modératrice
Confrériste de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 244
Age : 30
Camp + groupe : Confrérie
Pouvoirs : Création d'électricité
Date d'inscription : 15/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour à la normale... [Libre]   Sam 24 Mai - 19:13

[HJ: On devrait essayer de fermer le sujet avant que tu partes, pour ne pas qu'il reste bloqué pendant longtemps]

Ian s'était mis à rire lui aussi, accompagnant Isabel dans son surplus de joie. Après ce qui sembla être une éternité (en tout cas du point de vue d'Isa qui commençait à manquer d'air), les deux se turent et le jeune homme repris un air plus sérieux. Il approcha alors sa main de la mutante et vint replacer une mèche rebelle qui était tombée sur son visage, caressant celui-ci au passage. À nouveau, Isa ressentit un frisson la parcourir, bien malgré elle toutefois. La mutante hésitait encore à trop s'attacher à Ian. Elle ne se connaissait que trop bien : lors de leur prochaine rencontre, elle pourrait très bien lui sauter dans les bras par bonheur ou alors le tuer de sang froid... Même si cette dernière option la révoltait, elle s'en sentait malheureusement capable si les circonstances le voulaient ou si cet ordre lui était lancé du Haut Commandement des Confréristes.

Les paroles que prononça alors Ian rendirent Isabel bouche bée. Venait-il vraiment de lui dire qu'il comptait quitter les X-Men, ou du moins l'Institut ? C'était la dernière chose à laquelle elle se serait attendue et la mutante se contentait de le regarder, trop ahurie pour dire quoi que ce soit. Était-ce elle qui l'avait influencé, ou alors cette idée tranaît-elle dans sa tête depuis un moment ? Elle ne le saurait sans doute jamais... Puis le jeune homme lui parla de mutants qui devenaient presque des monstres et qu'il ne désirait pas devenir l'un d'eux. Détachant alors son regard, il enchaîna en disant à Isabel qu'il espérait qu'elle comprendrait cela, un jour. La mutante resta muette un instant, le temps d'assimiler ces paroles.


« Je... Je crois que je commence à comprendre. Devenir ce que les humains craignent ne fera qu'empirer les choses, et pourtant... »

*Et pourtant il faut absolument détruire le sérum.*

« Pourtant, je ne sais pas si j'aurai la force nécessaire... ou la volonté. Contrairement à toi, il n'y a rien qui m'attend au coin de la rue. Pas d'appartement à New York, pas de travail pour payer ma nourriture, rien... Dès que toute cette histoire sera finie, je quitterai les Confréristes pour essayer de retrouver le peu que j'avais avant la création de cet antidote. Pour moi, il n'y a rien d'autre qui m'attend sinon mon ancienne vie dans le ghetto de Los Angeles... »

*Je n'ai même pas quelqu'un en qui faire confiance... Sauf peut-être toi...*

Ian s'alluma une nouvelle cigarette avant de poursuivre, argumentant sur le fait que ni Charles Xavier ni Magnéto n'apportaient de solution définitive. L'un excluait toutes morts, alors que l'autre en apportait trop. Toutefois, quand Ian mentionna Alcatraz, Isabel ne put faire autrement que de prendre la parole à nouveau.

« Peut-être, mais Alcatraz ne serait jamais arrivée si les humains n'avaient pas essayé de nous contrôler. Ils sont autant coupables que nous dans cette histoire... »

Puis Ian enchaîna, parlant de la façon dont agissaient les autres Confréristes, de la façon dont elle-même agissait. Oui, ils tuaient, mais du point de vue d'Isatys ce n'était pas toujours de façon gratuite. De son côté, elle ne tuait que quand elle en ressentait vraiment le besoin, sinon elle se contentait de mettre KO les personnes visées. Et même quand ces personnes finissaient par mourir, elle n'en ressentait aucune peine. Avant, elle tuait pour survivre. Aujourd'hui elle tuait un peu par vengeance pour les agissements des humains envers elle...

Un nouveau silence s'installa entre eux, alors que Ian, pensif, fumait tranquillement. Ils avaient passé une bonne partie de l'après-midi ensemble et, déjà, le soleil commençait à devenir rougeoyant et à disparaître sous les immenses gratte-ciel de la ville. Comme quoi le temps avançait, avec ou sans eux... Pour Isabel, cette teinte écarlate était comme un appel lui disant qu'elle avait un travail qui l'attendait. Bientôt, les bars ouvriraient leurs portes et, à ce moment, elle devrait se lancer à la recherche de son ami Confrériste... S'il était toujours de ce monde. La veille, cette recherche n'avait rien donné, sinon une prise de bec avec une fille aussi superficielle que désagréable, mais avec un peu de chance elle frapperait dans le mille cette nuit...

D'un air presque nostalgique, Isabel se retourna vers Ian et déposa un nouveau baiser sur la joue avant de le regarder droit dans les yeux. Ce simple regard en disait plus que tout ce qu'elle aurait pu lui dire. La vie devait reprendre son cours. Il était un X-Men et elle était une Confrériste. Leurs chemins allaient se séparer, mais, avec un peu de chance, ils se recroiseraient dans peu de temps dans des circonstances semblables... Isabel tourna à nouveau son regard vers le soleil, qui à présent avait presque complètement disparu derrière un des gratte-ciel. Elle hésitait encore à partir, mais savait qu'elle n'avait pas vraiment le choix...

_________________
I'm Not As Innocent As I Look Like
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/confreristes-f40/isatys-t198.h
Ian Parker
X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Masculin
Nombre de messages : 371
Age : 28
Camp + groupe : X-Men
Pouvoirs : Contrôle Invisibilité/Visibilité - Génération de champ de force, de protection & d'ondes de choc
Date d'inscription : 01/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Retour à la normale... [Libre]   Dim 25 Mai - 2:30


    A chaque regard, à chaque parole, à chaque geste fait, une sensation étrange, enivrante, dérangeante, plaisante, une sensation tellement contrastée semblait envahir ses deux jeunes mutants. Ils jouaient là, à une dangereuse séduction. Ils le savaient, mais n’avaient cessés d’y jouer durant toute une après midi. Le soleil vint d’ailleurs rappeler à l’ordre Isa et Ian qui décrochèrent leurs regards de l’un de l’autre, pour admirer le soleil se coucher petit à petit, faisant briller la place où ils étaient d’une fine lueur rosâtre. On pouvait voir, de là ou ils étaient, les derniers rayons de lumières s’endormirent, rouges/orangés, une magnifique vue, partagé avec un bout de femme qui l’était également.

    Ian profita alors des derniers instants qui lui restait avec cette piquante blonde qui l’avait plus que touchée humainement parlant. Il s’assit et la pris dans ses bras, peu de temps après avoir reçu un autre baiser, qui s’était glissé furtivement, sur la joue d’Ian, lui procurant encore ces étranges sensations, il l’enlaçait d’une manière plus que simplement amicale. Une étreinte douce, pleine de sérénité, juste pour vivre encore un de ses moments qui avait fait vibrer cette journée. Le fait qu’elle commence à comprendre était une bonne chose pour Chock. Pour lui, cela voulait dire qu’il avait eu raison ! Cette fille n’était pas un monstre, cette fille avait juste besoin de se sentir aimé, soutenue, comprise, et non pas d’être réduite au stade de meurtrière inhumaine ! Après tout ce qu’il lui avait révélé sur son passé, la manière dont elle avait réagie et encaissé, ce qu’elle avait également révélée sur sa propre histoire, cette fille en valait la peine ! Elle n’était pas comme les autres ! Il pris le visage d’Isa entre ses deux mains, et plongeas ses yeux bleus azur dans ceux de la jeune mutante, pour lui proposer quelque chose :

    Ici, tu as quelque chose qui te retiens, moi.

    Il pensait réellement ce qu’il venait de lui dire. Il comptait lui expliquer brièvement mais avait une autre idée en tête. Un grand sourire se dessina alors sur son visage, lui donnant une petite touche enfantine, éclaircissant son visage naturellement ténébreux, sa voix était pleine de bon sens, il semblait partant pour un nouveau départ, heureux et plus décidé que jamais !

    Tu es majeure et vaccinée hein ? Rien ne t’empêche de me suivre quand tu te sentiras prête.

    Il lui fit un clin d’œil. Et en conclut douloureusement qu’il était de temps de partir. Regardant une dernière fois le soleil se couchait. Cela devenait douloureux de poser son regard sur Isa en sachant que ce serait pour la dernière fois de la journée …

    Je t’ai assez embêté comme ça pour la journée. Essayons de nous retrouver dans deux semaines, non loin du centre. Le temps pour toi et moi de réfléchir.

    Il se rapprocha d’Isa, proposant sa main pour qu’elle s’y accroche pour se lever, ce qu’elle fit, ils étaient à seulement un ou deux centimètres des lèvres et du visage de l’un de l’autre, la frustration et l’envie semblait se confronter …

    Tes paroles n’auront pas servis à rien, j’espère qu’il en sera de même pour les miennes.

    Ian s’avança légèrement plus pour finalement lui faire un baiser sur le front. Il se recula de quelques pas, s’allumant une dernière cigarette. Il n’avait pas envie de partir, mais il le devait. A l’institut, on se demanderait sûrement ou il était passé, on s’inquiéterait pour lui, et il n’avait pas vraiment envie de provoquer ce genre de réactions chez les jeunes ou chez Tornade !

    Fais attention à toi, ne fais pas de bêtises, et reviens par ici ... On se recroiseras …

    Ca y’est, il lui tournait le dos, les premiers pas furent lents, difficiles, comme s’il portait une lourde charge, il n’osait se retourner pour voir si elle le regardait partir ou si elle s’en allait aussi … Cette rencontre avait permis à Ian d’être sur de ce qu’il entreprenait, de pouvoir et vouloir enfin se lancer et se décider. Cette rencontre avait également ravivé des sentiments chez Ian et pas n’importe lesquelles. Tout cela demandait repos et réflexion. Mais il ne cesserait jamais de penser à Isatys, cette confrériste, il la reverrait, il le fallait, il le voulait ….


[HJ : Tu peux conclure si tu veux, pour ma part, le topic est CLOS. On prévoiras la suite via MP plus tard ;) ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/ian-parker-alias-cho
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à la normale... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour à la normale... [Libre]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Enfin de retour à la maison ! [Libre]
» 05-07-08, Bourg de Thizy, nouvelle (th.libre) ou conte
» Retour au Kosovo, de Gonzalez et Jakupi (Aire Libre - Dupuis)
» retour hydraulique 421
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { Whole World :: New York :: Centre :: Centre Commercial-
Sauter vers: