AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mackenzie \

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Mackenzie    Mer 7 Mai - 10:56



    > Nom(s) et Prénoms: Wesminster Mackenzie
    > Nom de code: pas vraiment un nom de code mais ses "amis" aiment bien l'appeler "Big Mac", "Gros Tas", Gras Double" ou encore "Fat Ass".
    > Age: 17 ans
    > Camp: (Si vous inventez un personnage il devra être confrériste : C'est notre priorité.) Bah d'accord ^^ confrériste !! :D
    > Personnage inventé ou des adaptations: totalement inventé.


|YOUR CHARACTER|


    > Caractère: (4 lignes minimum)

    Mackenzie (enfin on l'appelle souvent "Mac" ça fait plus court) est un garçon sage, sans problème, toujours poli et toujours serviable avec ses concitoyens. Oui je dis "concitoyens" car ses parents se font un point d'honneur à ce qu'il respecte l'éthique et les principes de chaque Wesminster qui se sont succédés depuis leur arrivée en Amérique. L'avant dernier en date est donc sénateur de l'Illinois et cherche à se faire réélire pour un second mandat... Voici donc pourquoi Mac doit être irréprochable ! Une bonne figure à suivre ! Un étudiant hors norme ! Et avec le sourire, s'il vous plaît !

    C'est à peu près le visage qu'il arbore chaque fois qu'un journaliste vient le prendre en photo avec sa famille. Un grand et beau sourire -un poil crispé quand même- respirant la joie de vivre, l'adolescent modèle et sans souci qui se préoccupe de son pays et de ses petits camarades.
    Mais, autant vous dire que ceci est plus qu'une couverture... Tandis que cette dernière semble davantage seoir à sa jeune soeur Brittany.

    Mackenzie est ce que l'on pourrait appeler une "catastrophe ambulante", du moins de son point de vue. Il n'a pas confiance en lui, a une très basse estime de lui-même, se trouve médiocre, bon-à-rien et ridicule. Il a compensé ses peines et ses chagrins dans les pâtisseries, les hamburgers et les sodas et depuis il a doublé de volume... C'est ici son grand drame car il n'en est pas heureux. De plus, il a une petite tendance a rejeté ses fautes sur le dos des autres... Sa mère a toujours tenu à ce qu'il soit en forme, qu'il mange à sa fin et a peut-être trop abusé en encourageant ses débordements... il considère donc qu'il n'est pas entièrement responsable de ce désastre.

    Triste la plupart du temps et définitivement mal dans sa peau, il est d'une nature solitaire, un poil revêche pour ne pas dire agressif envers ceux qui l'entourent. Il se mure dans son silence, préférant jouer sur Internet, discuter sur des chats ou personne ne le verra... c'est ce qui le met à l'aise. Puis, emprunter de fausses identités est quelque chose d'amusant aussi. Il peut être tantôt Chris, footballeur pro de son université. Chuck tombeur de nana d'à peine 16 ans. Et plein d'autres personnes encore...
    Il vit dans un monde secret où personne ne pénètre et où il peut assouvir ses désirs les plus impérieux, dont celui d'être respecté et admiré par d'autres.

    Si Mackenzie n'était pas gros et la risée de ses petits camarades, il serait comme il est sur les forums... un garçon doté d'un sens de l'humour assez particulier mais qui plaît, cynique, amusé de tout, un peu railleur sur les bords -il faut bien s'octroyer cela une fois de temps en temps...-, sûr de lui et peut-être même arrogant. Mais il est coincé dans ce corps et ne demeure plus qu'une petite chose toute effacée, toute penaude, toute tranquille qui n'ose ouvrir la bouche de peur de se prendre une claque ou une réflexion.

    Et pourtant il peut plaire, il le sait. Et pourtant il a des capacités que ses tortionnaires ne soupçonnent même pas.

    Il est intelligent, il est vif, il est brillant...

    Il s'agit maintenant de s'en offrir les opportunités...

    > Apparence: (4 lignes minimum)

    En plus d'être assez... enveloppé (105 kilos) Mac est plutôt grand (1m87). Une bonne grosse masse que l'on n'aimerait guère voir se mettre en colère un jour ou l'autre. Les plus petits d'entre eux l'adorent comme d'autres le craignent... Il suffit d'ailleurs qu'il fasse "boo" pour que la moitié d'entre eux détalent comme des lapins.
    Il n'a jamais connu d'autres changements morphologiques. D'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours été comme ça et peine encore à croire qu'en regardant les clichés de sa famille et de lui-même 12 ans plus tôt il soit encore aussi mince...

    Tout en lui est massif, aussi bien ses épaules que son buste, en passant par ses bras, ses jambes, ses mains, son cou. Son visage carré, enfoui sous ses traits empâtés (mais qui s'evertuent à être doux) peut faire frémir lorsqu'il est en colère ou rire lorsqu'il n'est déformé par aucune émotion particulière... on se moque souvent de lui et de sa "tête de veau". Il a pourtant de très jolis yeux clairs et un magnifique sourire -mais comment le savoir vu qu'il n'en fait jamais-, sa bouche pleine et légèrement grossie par l'enfance ne sait arborer qu'une moue boudeuse aux traits fermés et durs. Sa mère dit souvent que, lorsqu'il apparaît si sérieux, il ressemble à son père.

    Autrefois il portait une coupe des plus réglementaires, un peu militaire, en brosse. Les courbes et arrondis de son visage n'en était que plus flagrant et depuis il masque ses inconvénients avec de longs et épais cheveux blonds, adoucissant davantage sa physionomie... ce qui lui vaut souvent le surnom de "tapette".
    Alors, pour éviter d'en subir les frais, il s'est fait pousser un bouc qu'il entretient chaque jour avec la plus grande attention.


    > Pouvoirs: (2 pouvoirs maximum pour des personnages inventés avec un lien logique entre eux)

    Métamorphie : Mac peut se changer en ce qu'il désire, mais c'est cependant limité aux êtres humains. Il suffit qu'il imagine une personne -existante ou non- pour la devenir presqu'aussitôt. Seulement comme ce pouvoir se réfère aux souvenirs qu'il a en mémoire il lui est très difficile de devenir une personne de chair et de sang sans en oublier certains détails (des yeux bleus à la place d'yeux bruns etc...). Il faut avouer que c'est un pouvoir qu'il ne maîtrise pas encore très bien...


    > Avatar choisi (Les dessins et autres images numériques sont interdits pour rester dans le contexte. Et les dimensions obligatoires sont 200*400)
Elden Henson.


|HIS/HER LIFE|



Dernière édition par Mackenzie Wesminster III le Jeu 8 Mai - 16:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Domino
Elève X-men confirmé de catégorie 4
avatar

Féminin
Nombre de messages : 24
Age : 30
Pouvoirs : attire la chance, oriente la réalité en sa faveur
Date d'inscription : 06/05/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Mackenzie \   Mer 7 Mai - 11:11

ouais un gros !!

non je dit ça pour mon autre compte, Virus ...

bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Mer 7 Mai - 14:14

Hello !!

J'ai vu ta fiche pour Virus et j'addoooooreee 40394 !! Enfin un personnage pas stéréotypé, hors du commun même !!! :D

Tout cas on pourrait même fonder la B.A : les Bibendums Anonymes ^^. Je pense que ça serait une bonne idée :D !

Allez à une très prochaine ! Et dans l'attente impatiente de jouer avec toi !!

Encore merci pour ton accueil 946498 !


Mac
Revenir en haut Aller en bas
EX Caithlyn Williams
Neutre de catégorie 3
avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 28
Camp + groupe : Neutre}
Pouvoirs : Persuasion}
Date d'inscription : 29/04/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: Mackenzie \   Mer 7 Mai - 20:00

Bienvenue parmis nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/acceptation-de-vos-personnages
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Mer 7 Mai - 21:14

Merci Caitlyn :D !!!!

Allez, plus qu'un bout de chemin, et je serai parmi vous !!! Yepppeeee !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Mer 7 Mai - 21:22

Oh mais c'est le vilain Lenny ! Bienvenue à toi Porky 946498
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Mer 7 Mai - 21:27

Willkommen
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Jeu 8 Mai - 1:12

Merci à vous tous !!!! :D

Oh !! Un fan de Stephen Dorff (et de Deacon Frost en plus ^^) et de Frank Iero :D !! Géniiiiaaalll !!

Sur un autre fofo j'ai pris Gerard Way pour ma part, hihi ^^ !

En tout cas, ça fait chaud au coeur de voir des membres aussi adorables :D !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Jeu 8 Mai - 4:16

Waf ! J'me rend juste compte que j't'ai pas souhaité la bienvenue !

Alors sois le bienvenu, et fais nous savoir quand tu auras fini ta fiche ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Jeu 8 Mai - 12:13

Bienvenue=)
Revenir en haut Aller en bas
Cerebro
Fondateur & Designer

avatar

Féminin
Nombre de messages : 471
Age : 26
Date d'inscription : 26/04/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
1000/1000  (1000/1000)
Relations:

MessageSujet: Re: Mackenzie \   Jeu 8 Mai - 13:40

    Welcome !

    > Encore un personnage original ^^

    > Même si tu souhaitais prendre Gerard Way à nouveau il est réservé pour un ami (Qui d'ailleurs devrait penser à poster sa fiche puisqu'il est inscrit depuis le début 72718 )

_________________



Compte Administrateur,
anciennement Docteur Grey.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Jeu 8 Mai - 16:15

Merci encore pour votre accueil :D ! C'est trop, trop, trop gggeennnttttiillllll !!! Yaaaaahhhh suis tout content :D !!!

Sinon Jean, no soucy pour Gerard Way ! J'aime pas trop reprendre d'autres acteurs ou chanteurs déjà utilisés pour l'un de mes persos de toute manière ;) !

Mais c'est forcément une personne très bien s'il aime MY Chem :P !!!

Bon mon message étant initialement trop long, je me permets de poster la suite ici...

***

[list]> Histoire: (12 lignes minimum. Attention : Vous devez prendre en compte l'antidote trouvé, l'affrontement soit disant final ainsi que le gouvernement qui fait toujours pression.)

Mackenzie Wesminster III est le fils de Mackenzie Wesminster II et le petit fils de Mackenzie Wesminster I... jusqu'ici rien d'anormal ou d'illogique. Sa mère, représentante du mouvement puritain de sa paroisse à Castlebridge, a épousé son père alors que ce dernier faisait ses débuts en politique dans le parti républicain instoré par son père en 1929. De cette union est né leur premier enfant : un petit garçon aux yeux grands et bleus qui s'engagerait bientôt sur les traces de ses ainés car c'était là le seul et unique but de la famille : perpétrer cette tradition.

Mac grandit donc dans le respect des lois, qu'elles soient humaines ou divines. Son éducation fut exemplaire et sa mère mit un point d'honneur à ce qu'il soit le plus poli et le plus soaciable qui soit. Il n'était pas un garçon difficile, plutôt docile même et sa petite enfance ne fut donc pas un calvaire pour ses parents. Samantha Wesminster, qui était fière de pavoiser en compagnie de son petit garçon, le couvait même un peu trop, si bien que l'enfant commençait à présenter quelques signes de caprices et d'intolérences vis-à-vis de ce qu'on lui refusait ou des obligations qu'il se voyait attribuées. Il manifestait parfois des élans de rejets et de colère mais Samantha pardonnait, considérant qu'il n'y avait pas plu beau trésor au monde.

Son père était déjà un peu plus strict ainsi que son grand-père. Mackenzie n'était pas du genre à mener les autres par le bout du nezmais, par sa candeur ou par quelques élans capricieux, il savait rapidement obtenir ce qu'il souhaitait. Ces stratagèmes ne marchaient guère avec les deux hommes, piliers de la maison, qui savaient le remettre rapidement à sa place. D'ailleurs il se souvient encore que, lorsqu'il était petit, son père lui intimait l'ordre de ne pas pleurer, ni de faire la grimace mais d'au contraire être toujours aimable et complaisant... ce que le petit garçon faisait, sans y mettre pourtant de la bonne volonté.

Il avait quatre ans lorsque sa mère accoucha d'un deuxième enfant. Plus précieuse que tout car elle était petite et que c'était une fille elle lui accorda tout son temps et laissa son jeune fils un peu plus à l'écart... du moins c'est l'impression qu'il ressentit. En tant que mâle de la famille, son éducation revenait à ses ainés du même sexe, et son père semblait prendre ce travail vraiment à coeur... bon gré, mal gré Mackenzie subissait, suivait...

Il y avait une chose en laquelle il aimait encore croire. Il gardait la sensation que sa mère ne voulait plus de lui et était plus occupée avec Brittany et peut-être même plus comblée qu'elle ne l'était avec lui. Ainsi lorsqu'elle lui demandait de faire quelque chose, lorsqu'elle, s'intéressait à lui il ne poouvait s'empêcher d'accepter et ce dans le but que cela lui fasse plaisir. Samantha avait été élevée dans une famille pieuse ou l'on respectait les engagements familiaux comme religieux : son fils devrait devenir un homme grand et fort, en bonne santé. Elle le nourrissait autant qu'elle le pouvait et prenait vraiment plaisir à le voir déguster une glace ou un gâteau qu'il avait tant désiré. Il suffisait de voir son air réjoui accroché au visage pour se dire qu'il était au paradis. Et quelle plus belle preuve d'amour qu'un enfant heureux ?

Sans pour autant le savoir et tandis qu'elle cédait à ses appétits de plus en plus voraces, Madame Wesminster était en train de mettre à mort le potentiel et la réputation de son propre fils.
Il devint très vite potelé, ce qui était encore charmant à son âge. Mais, tout en grandissant et en passant de la petite enfance à l'enfance, Mackenzie devenait plutôt "enrobé" pour ne pas dire vraiment gras. Mais, à cette époque, il s'en moquait. Cela réjouissait sa maman et c'était tout ce qui importait.

Son premier jour d'école... une chose dont il se souviendrait toute sa vie. Son père était fier à l'idée de l'emmener dans cette prestigieuse école primaire. Toute la ville y avait d'ailleurs droit : "le fils du maire rentre à l'école primaire Jefferson". Chacun attendait donc ce que le fils prodige ferait comme miracle... à 6 ans cela risquait d'être du grand spectacle !

Et Mac fut à la hauteur de ce que les journalistes et la presse à scandale attendait de lui. Il "tomba", c'est-à-dire qu'il ne sut pas s'adapter convenablement dès le premier jour, demeurant seul et intimidé. Pire que cela les enfants remarquant son poids et son allure "différentes" n'hésitèrent pas à se moquer de lui, et il n'eut d'autres réponses à ses railleries que de courir pleurer tout son saoul aux toilettes.

Son père était inquiet, son grand-père très préoccupé et sa mère chagrinée. Comment défendrait-il l'honneur de la famille face à la presse, au peuple s'il n'arrivait même pas à surmonter les brimades de la jeunesse ?
Cependant il ne fut pas grondé. L'on estimait que ce qu'il avait enduré ce premier jour était déjà un bonne leçon qu'il ne serait pas prêt d'oublier. A présent il n'avait plus le droit à l'erreur...

Mais l'échec se présenta encore et encore. Et les inquiétudes de la famille augmentèrent ainsi que la terreur de leur fils de retourner à l'école. Il disait que, là-bas, des "grands" avaient promis de "s'occuper de lui" et de le faire "rôtir à la broche comme un goret". Samantha qui ne supportait pas l'idée que l'on puisse s'en prendre à SON fils prévint le directeur afin qu'il prenne les mesures nécessaires...
Les retombées furent catastrophiques. Lorsque les tyrans s'en prenant à son fils reçurent la correction qu'ils méritaient ils s'en prirent automatiquement à leur souffre-douleur. Un cercle vicieux s'installa : les garçons le menaçèrent de venir en parler à la presse et de dévoiler à quel point il était "couard" et "trop sensible" si jamais il venait encore à se plaindre encore une fois... Chacun garderait ainsi le silence de manière à ce que son calvaire ne soient connus ni des uns ni des autres, et ce pour la réputation de chacun.

Ses années de primaires furent aussi longues qu'elles furent pénibles, mais Mac ne revenaient jamais avec des preuves flagrantes de ses humiliations et des molestations qu'il avait reçu. A cela ses tortionnaires étaient très attentifs et bien qu'ils partirent pour entrer au collège à la fin de sa première année, d'autres élèves suivirent le jeu et entretinrent ce climat de peur et d'angoisse... Personne ne voulait que ce petit "lâche" de Mackenzie soit aussi éminent et formidable que sa famille et les journalistes voulaient le laisser croire. Ce fut presque devenu une tradition de lui chercher querelles tandis que le rabaisser avait fini par devenir comme un code d'honneur entre eux...

La même année où son père se présentait au poste de sénateur il entrait en sixième, toujours dans le même institut qui réunissait ainsi primaire, collège et lycée afin de suivre au mieux leurs élèves -où futures grands et grandes représentantes de notre monde moderne, si vous préférez. Mac s'était résigné à son état de bouc émissaire. Sans pour autant dire qu'il s'en lassait désormais, il avait appris à en faire son pain quotidien et à ne plus s'en offusquer. Il était presque comme ses enfants qui croient que c'est normal d'être battus... C'était sa routine.

La campagne menée par son père était florissante et la famille faisait de son mieux afin que tout se déroule à la perfection et dans les moindres détails. Les émissions et débats télévisés s'enchaînaient tandis que les photographes et reporters suivait Mackenzie II et sa petite famille partout où ils allaient. C'était important pour le père de Mac d'être vu entouré des siens car il prônait l'équilibre familial et le retour aux traditions de leur pays. Des valeurs sûres selon lui...

Mac n'avait pas le droit à l'erreur. Plus que toute autre chose, en cette période, il se devait d'être irréprochable. Sa mère lui disait souvent que c'était comme "faire semblant" et il considérait ainsi qu'il jouait un rôle au cinéma, comme celui du "gentil petit gros poupon de la bonne famille américaine et soignée". Brittany, encore une fois, était plus doué que lui à ce jeu. Dur de ne pas faire la tête devant les objectifs lorsque l'on sait qu'à quatre heures pile une bande de têtes brûles de votre collège vous attend pour vous faire la peau... tout simplement parce que vous avez malencontreusement marché sur le pied de leur leader...

Cette année fut donc pleines en rebondissements pour les uns comme pour les autres. Son père devint sénateur, Mackenzie perdit ses deux dents de devant suite à une bagarre (il prétexta être tombé dans les escaliers) et il rejoignit un groupe de "lecture" qui s'appelait les "Penseur de la Vérité" : des garçons de son âge ou de deux ou trois ans de plus qui cherchaient à faire éclater la justice et la vérité, vertus essentielles, au travers de textes inspirés. Ils furent les premiers à se servir de Mac et à se moquer de lui sous couvert de leurs bonnes paroles et de leur hypocrisie... Le jeune homme ressent encore cela, à l'heure actuelle, comme une très profonde et très douloureuse trahison. Car comment faire confiance aux autres si, même ceux qui apparaissent comme étant vos amis, sont en réalité pire que vos ennemis ?

Ce fut d'ailleurs la seule fois où il se sentit vraiment proche des autres, comme appartenant à un groupe... Le reste du temps il le passa seul, isolé, afin de cacher le "monstre énorme et hideux" qu'on voyait en lui.
Son adolescence fut plutôt rude entre les exigences de son père et les railleries quotidiennes de ses camarades... Mackenzie avait beaucoup trop de responsabilités sur les épaules !

D'un côté on lui demandait de s'afficher clairement en compagnie de sa famille et, de l'autre, il cherchait à disparaître aux yeux de tous. Il en était particulièrement contrarié, frustré car en opposition avec lui-même et ce qu'il recherchait. Naturellement, inutile de préciser que ses autres camarades lui en faisaient voir des vertes et des pas mûres ! mais il y avait toujours ce "pacte" : tu ne dis rien de ce qu'on te fait et on ne raconte pas que tu es tout le contraire de ce que véhicule ta famille, les médias...

Par ailleurs la "question mutante" se fait de plus en plus épineuse surtout lorsque le sénateur Kelly cherche à lancer le débât en prétendant que les mutants effrayent la population, qu'ils sont dangereux si bien qu'il faut les enrayer... Le sénateur Wesminster, de son côté, réplique et abonde dans son sens, disant qu'il ne permettrait jamais à ce genre de personnes de fréquenter les mêmes établissements que ceux de ses enfants et de ses concitoyens.

Dans la même année et tandis qu'il apprend la disparition de Kelly, il tente d'instorer une loi visant à ce qu'uaun mutant ne soit accepté dans aucune école de l'Etat de l'Illinois. La terreur s'installera bientôt à Castlebridge, là où il a basé son fief, usant de stratagèmes politiques comme médiatiques afin que les mutants soient définitivement rejetés de leur communauté. Les Wesminster voient en eux comme une abomination et la mère de Mackenzie est persuadée que c'ets le Mal qui est en eux ! Il est alors défendu à leurs deux enfants d'avoir des amis de la sorte... ce qui ne dérange pas Mac étant donné qu'il se considère comme seul au monde.

Mais ce n'est que 5 à 6 mois plus tard qu'il découvrira l'atroce vérité... ou plutôt une étonnante et agréable surprise !


Dernière édition par Mackenzie Wesminster III le Ven 9 Mai - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cerebro
Fondateur & Designer

avatar

Féminin
Nombre de messages : 471
Age : 26
Date d'inscription : 26/04/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
1000/1000  (1000/1000)
Relations:

MessageSujet: Re: Mackenzie \   Jeu 8 Mai - 16:26

Si ta fiche n'est pas finie...

Mackenzie Wesminster III a écrit:
> Histoire: (12 lignes minimum. Attention : Vous devez prendre en compte l'antidote trouvé, l'affrontement soit disant final ainsi que le gouvernement qui fait toujours pression.)

Toi même tu as écrit ce qui te manque ^^

_________________



Compte Administrateur,
anciennement Docteur Grey.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Jeu 8 Mai - 17:49

Looolll alors je dois être bête ou alors totalement à la masse mais je ne comprends pas ton dernier message 119756 !

EDIT : et voila ^^ suite de la fiche !!


***



Mackenzie savait que son physique était loin d'être avantageux mais une fille lui plaisait plus que toutes les autres dans sa classe. Elle s'appelait Miranda Amarillo Diaz et était la fille d'un diplomate Espagnol. Simple, digne et l'une des rares à ne pas faire de plaisanteries de mauvais goût à son égard. Il la considérait comme intemporelle, lointaine, au-dessus de tout et particulièrement des autres étudiantes trop occupées à changer de copain tous les week-ends et à se demander comment elles allaient s'habiller pour la prochaine boom de de leur "meilleure coppiiiiinnnne". Bref...

Miranda parlait assez bien l'anglais mais avec un léger accent hibérique ce qui lui donnait une charme envoûtant, tout particulier auquel Mac cèda bien vite. Elle savait qui il était et savait aussi ce qu'on lui faisait endurer mais n'hésitait jamais à être aimable et polie envers lui. Voici la deuxième chose qui le rendit encore plus fou d'elle, si bien qu'il avait souvent l'air étourdi, ailleurs, pensant à toute autre chose... Sa mère s'en inquiétait un peu mais Brittany -qui avait découvert le pot aux roses- n'avait de cesse de le singer en le pointant du doigt, du genre "il est amoureuuhhh ! Il est amoureuuuuhhh !!". Intuile d'admettre que cela l'exaspérait.

Il attendit plusieurs mois avant de vraiment se lancer et faire sa déclaration. Il sentait quelque part qu'il pouvait lui faire confiance et en avait d'ailleurs l'envie. Parfois certains sentiments sont plus forts que d'autres apprioris...
Ce qui le décida vraiment fut le devoir de science qu'ils avaient à faire ensemble et auquel ils obtinrent une très bonne note. Ce jour-là Miranda lui avait dit qu'ils faisaient tous deux une "bonne équipe".

Mackenzie prenant cela comme une avance décida ainsi de lui confier son amour... mais au moment de réellement se prononcer, il entendit la jeune fille répondre à ses amies plutôt intriguées de la voir en sa compagnie : "oui, il est sympa c'est vrai. Mais bon c 'est pas mon genre de mec... puis bon il est...".
Il avait très bien compris. Pour elle il était laid et il était gros et elle ne reviendrait pas sur sa décision. Déçu il ne lui adressa pas la parole quand cette dernière vint le voir quelques minutes plus tôt et préféra partir.
Lorsqu'il rentra chez lui il était tard. Ses parents s'inquiétaient énormément mais il n'y fit aucune attention et courut s'enfermer dans la salle de bain. Une fois arrivé là-bas il se déshabilla entièrement, devenu fou de rage, et contemplant ainsi son propre corps des larmes dans les yeux...

Il était impuissant face à cette situation. Il l'aimait et ne pouvait pas lui plaire. Jamais il ne s'était senti plus rejeté, plus délaissé, plus mal aimé qu'à cet instant précis...
Ce n'est qu'en relevant la tête face au miroir qu'il découvrit une étrange apparition... Ses yeux étaient devenus d'un brun très foncé tandis que ses sourcils s'arrondissaient en deux arcades fines et parfaitement épilées. Son visage perdait, lui aussi, peu à peu de sa grosseur tandis que sa morphologie était elle-même en train de changer. Horrifié face à ce qui se produisait sous ses yeux, le jeune homme attrapa ses vêtements qu'il s'empressa d'enfiler et vint à se rafraîchir le visage.

Mais le reflet qu'il découvrit une nouvelle fois dans la glace ne fut pas le sien... mais bien celui d'une jeune fille brune et mince aux grands yeux sombres -jeune fille qu'il aimait et qui n'avait cessé d'hanter son esprit durant des mois entiers. Sans le savoir Mac avait réussi à maîtriser son pouvoir pour la première fois.
Il poussa un cri somme toute assez... masculin (en effet il avait gardé sa propre voix) et lorsque sa mère essaya de pénétrer la salle de bain, il en bloqua la porte, hurlant qu'on le laisse tranquille. Et sa voix, quant à elle, commençait à changer...

Mackenzie essaya de se calmer et de reprendre son sang froid, peinant à regarder le reflet qu'il avait en face de lui, cherchant à comprendre s'il n'avait pas mangé quelque chose qui avait eu une mauvaise influence sur son organisme... Devenir fou était encore la réponse la plus plausible !
Il essaya de se concentrer, de reprendre courage, et de ne plus penser qu'à lui seul... il parvint à reprendre son identité aussi vite qu'il l'avait perdue.

Ce soir-là il se coucha avec une drôle d'apréhension. Au fond de lui quelque chose lui disait que c'était trop "réel" pour seulement être un effet de son imagination tandis qu'une autre partie lui hurlait de ne pas céder à ses sottises. Car, si c'était vraiment ce qu'il croyait, il pouvait s'attendre à des répercutions bien pires que de simplement perdre sa réputation d'enfant modèle.

Le lendemain il essaya à nouveau, même heure et même endroit, pensant que cela avait de l'influence sur ce "pouvoir". Il se concentra et pensa à une personne de son lycée qu'il réussit à imiter traits pour traits, à cette seule exception qu'il ne se souvenait plus vraiment du détail de son nez. Il garda le sien, tel quel... Il se fit plus aventureux et alla chercher une carte de collection d'un de ses baseballeurs préférés. Il réussit à le devenir, même si sa voix peineit encore un peu à en être l'exacte réplique.

Mackenzie comprenait et c'est ce qui lui faisait très peur. Peu à peu il se rendait compte qu'il était ce contre quoi son père militait et se battait chaque jour, qu'il faudrait à jamais qu'il cache cette "différence" afin que personne ne découvre qu'il était "l'un des leurs". Cela faisait un secret en plus, et un secret bien lourd...
La fin de l'année approchait et son passage en classe supérieure se joua d emanière très serrée. Depuis qu'il avait été rejeté par Miranda et qu'il s'était "découvert" Mac n'était plus vraiment le même... il passa néanmoins en première sans recevoir les habituelles félicitations.

Comme de bien entendu sa famille s'en préoccupa et il fut amené à consulter conq psychologues et psychiatres différents pour déterminer ce qui n'allait pas en lui. Sa mère était très préoccupée tandis que son père vivait mal le fait que son fils puisse être un "bon-à-rien". Si les journalistes l'apprenaient, cela serait la fin de tout ce qu'il avait entrepri.
Mackenzie continua d'être suivi mais restait muet comme une tombe... Pour lui ce n'était qu'un moyen de passer le temps...

Il fit sa rentrée des classes en Septembre tandis que la menace mutante était de plus en plus omniprésente. Son père avait réussi à ce que certains d'entre eux soient contrôlés par des médecins scolaires et beaucoup avaient été renvoyés, banni à jamais de leurs écoles... L'on considérait que c'était un "sacré coup de filet" et la presse n'arrêtait pas d'en parler...

Dehors, loin de l'enceinte protectrice de son établissement, les batailles entre mutants et humains faisaient rage. Certains groupuscules s'étaient formés autant chez les adultes que chez les adolescents. Ce fut une véritable chasse au sorcière durant l'hiver de sa seizième année. Chaque jour était un risque pris pour Mackenzie qui, sans pour autant maîtriser pleinement le flux de son imagination, pouvait changer d'apparence sans même s'en rendre compte... De plus, il avait remarqué que depuis quelques temps Miranda était de plus en plus anxieuse.

Bien qu'ils ne se parlaient plus depuis quelques temps ce fut elle qui alla se confier à lui la première. Elle lui disait avoir peur et elle espérait qu'elle l'écouterait car elle savait qu'il n'était pas comme les émissions et le parti de son père voulaient qu'il soit. Touché et peut-être encore un peu sensible à ses charmes Mackenzie prit le temps d'entendre son histoire.
Depuis deux ans elle avait appris qu'elle était une mutante elle aussi. Elle le cachait à son père, à toute sa famille pour les mêmes raison que lui et avait trop peur qu'on ne découvre tôt ou tard son secret. Ainsi elle demandait sa protection en tant qu'ami sincère... Mais la tentative échoua, et ce lamentablement.

Mackenzie crut qu'elle le baratinait afin de l'attendrir et que c'était une façon indirecte de lui dire qu'elle l'aimait (oui, compliqué ce garçon ^^). Il prit ainsi les devants, poussé par son instinct, et l'embrassa. Outrée d'un tel relâchement la jeune fille le gifla et disparut aussi vite. Les mots qu'elle eut à son égard lui parvinrent comme une gifle en plein visage : Mac était comme les autres, insensible et trop occupé par ses propres désirs, il ne comprenait rien et ne valait pas mieux que ceux qui le molestaient.


Dernière édition par Mackenzie Wesminster III le Ven 9 Mai - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Ven 9 Mai - 1:27

Désolé pour le double post mais voici la suite et la fin ^^ !


***



L'erreur était irréparable, et comme il est dans ses spécialités de partir toujours perdant, Mackenzie oublia jusqu'au dernier espoir de la revoir...
L'attente ne fut cependant pas trop longue... Le lendemain avait lieu la prise de sang habituelle et déterminante aibsi que la fameuse "liste des mutants" dressée par son établissement. Sa classe y était et devait s'y présenter séance tenante. Parmis eux cinq mutants furent trouvés dont lui et Miranda.
La rumeur circula très vite, comme une trainée de poudre. Le fils du sénateur qui entamait, en plus de cela, sa dernière année de mandat était un mutant, ce que son parti condamnait plus que tout, ceux qui étaient à l'origine de ses méthodes de détections des "infectés".

Et, tandis que les noms des différents mutants étaient cités haut et fort dans la salle du réfectoire et que la police commençaient à en emener certains d'entre eux Miranda et une autre de ses amies commençèrent à lui échapper et ce avant même que le nom de Mackenzie de soit cité.
Les deux jeunes filles trouvèrent barrage dans les forces de l'ordre mais aussi chez un groupuscule d'étudiants extrémistes, anti-mutants, qui n'hésitèrent pas à s'armer solidement afin de ne pas les laisser passer. Joe Franklin était leur leader et un fervent défenseur de la cause du parti des Wesminster...

Ils commençèrent à attaquer Miranda et son amie puis une émeute éclata. La police ne fut pas en mesure de la contrôlée et fut ainsi très rapidement débordée. Comme tout ce qui sort du lot à Castlebridge cet événement attira les médias et les journalistes les plus fouineurs avides de sensationnel. A présent on répliquait coup-par-coup...
Mackenzie Wesminster, perdu dans cette cohue, cherchait desespérément Miranda. Cette dernière était au prise avec quatre garçons qui tentaient de la traîner vers la sortie pour lui faire passer un sale quart d'heure. La jeune femme n'osait se défendre ni même seulement crier. Ses quatre agresseurs furent bientôt rejoins par Joe Franklin et Mac comprit très vite qu'ils n'étaient plus là pour plaisanter. Se frayant un chemin il sortit à leur suite.

Tout est encore confus dans sa mémoire, comme un vieux film détraqué. Il se voit essayer de se battre pour tirer Miranda de leurs griffes, y parvenir pour échouer aussitôt et être roué de coups... L'élément sans doute le plus déclencheur de sa colère et de sa future descente en Enfer fut lorsque l'un d'entre eux explosa le nez de la demoiselle. Mackenzie choisit alors de prendre l'identité d'un d'entre eux et de préférence le plus costaud afin de mieux savoir protéger son amie... Il créa, en parallèle, une sorte de confusion qui fit que Joe et les siens stoppèrent toute attaque. Ils purent s'enfuir par cette brèche, se frayant un passage parmi la foule, évitant le plus possible les affrontements entre mutants, humains, force de l'ordre dans cette école qui était devenue le véritable repaire du chaos. Ils coururent aussi vite qu'ils purent...

Mais ils étaient suivi et, tandis qu'ils ralentissaient l'allure, les phares d'un pick-up les surprirent et le véhicule se lança droit à leur poursuite. Il était sur le point de les rattraper lorsque Miranda fit usage de son pouvoir pour la première fois créant ainsi un champ magnétique de protection qui arrêta la voiture piur un temps seulement. A l'intérieur leurs agresseurs appuyèrent sur l'accélérateur et la jeune femme était déjà fort affaiblie... le champ ne résista pas et elle fut heurtée de plein fouet. Par réflexe Mackenzie n'eut que le temps de reculer...

Les jeunes gens s'enfuirent, laissant ainsi les deux mutants seuls. Miranda était gravement blessée et peineit à respirer tandis que son ami lui promettait d ela sauver, de l'emmener à l'hôpital le plus vite possible. Mais Miranda succomba avant même qu'il ne tente quoique ce soit...
Mac ne revint pas chez lui. La débacle que cette rébéllion avait causée, sa disparition précipitèrent bien vite les engagements du sénateur dans le vide, ne lui assurant pas une réélection les yeux fermés...

Quelques mois plus tard après qu'il se soit enfui une vidéo était diffusée sur les chaînes de télévision américaines. Mac semblait affaibli, aux abois, comme s'il revenait sain et sauf d'une longue et pénible guerre. Il n'était pas rasé et ses cheveux avaient poussé si bien qu'il était méconnaissable. Il disait à la population américaine qu'il était temps pour lui de prendre ses responsabilités, d'agir pour les "siens" et qu'une jeune femme était morte par sa faute, qu'il ne pouvait plus en être ainsi...

Ce furent les dernières nouvelles que sa famille eut de lui...

L'affrontement final eut lieux mais l'on ne peut pas dire qu'il y ait vraiment pris part. Il restait seul à vagabonder, à méditer, observant de loin les différents acteurs de cette scène sanglante et horrifiante comme s'il était en plein cauchemar. Se savoir plus différent encore le rendait malade et les persécutions subies par les siens lui donnaient envie de vomir. Quelque part il n'avait pas envie de se dire qu'il appartenait à la même race qu'eux...

Il arriva à Boston quelques jours après son dix-septième anniversaire et décida d'y trouver refuge. Résigné à son état de clochard, il courrait les rues à la recherche de nourriture ou d'un toit où dormir pour la nuit... Ses capacités se développaient de plus en plus et de jour en jour le disculpant de tous les crimes qu'il pouvait commettre...

Jusqu'à ce qu'il ne soit finalement attrapé par une escouade de voisins d'un quartier de banlieue où il résidait depuis quelques temps. A force de voler ils avaient fini par apprendre sa manière d'agir et par l'arrêter. Il fut placé entre les mains de la police et de la loi mais, au moment d'être jugé, il reçut une visite assez particulière. Son propre père était ici afin d ele faire libérer pour le ramener chez lui et aussi vers le "Droit Chemin".

Mac n'avait d'autres choix : soit la prison -et sachant qu'il était mutant c'était le condamner à une morte certaine- soit retourner à la maison avec son lot quotidien de tâches et d'obligations mais surtout toute une identité et une réputation à reconstruire. Son père lui assura qu'il serait bien traité, qu'il était prêt à le comprendre... mais c'était sans compter la folie qui le guettait et le mal qui le rongeait de l'intérieur depuis qu'il n'était plus en fonction et qu'un autre président avait repris sa place au sein du parti.

Le jeune mutant redécouvrit donc un foyer où il faisait bon vivre, où sa soeur et sa mère l'attendaient les bras ouverts et où son père était prêt à se mettre à l'élaboration d'une nouvelle campagne avec son fils une fois que ce dernier serait remis de ses émotions.
Mais avant toute chose il fallait qu'il accepte un compromis : prendre l'antidote et ne plus être un mutant pour revenir enfin près des siens et que tout recommence comme avant le désastre. En effet une famille avec des principes aussi solides contre les mutants ne pouvait se permettre d'en compter un parmi eux.

Mackenzie en comprit vite le stratagème et dut se résigner à admettre la vérité : sa propre famille ne l'aimait pas plus pour ce qu'il était mais bien pour ce qu'il représentait. Tout était une question d'image de marque, et c'est ce qui comptait le plus. Ses peines, ses craintes, ses malaises pouvaient tout aussi bien être mis au placard !

L'étau se resserrait et il devait faire un choix. Il fut tout de suite fait et il s'enfuit de chez lui, disparaissant à nouveau pour retourner à Boston et ce dans l'intention de se faire le plus discret possible. Il changeait ainsi régulièrement d'endroit comme d'apparence, ne s'attachant qu'à très peu de personnes, restant plus que jamais solitaire...
Jusqu'à ce qu'un jour il ne soit accosté par un groupe de personnages assez particuliers... pour ne pas dire étranges.
Ils disaient qu'ils le suivaient à la trace, et ce depuis plus d'une semaine, et qu'il serait ainsi intéressant qu'il se joigne à leur petite "communauté". Ils paraissaient d'ailleurs en savoir beaucoup sur lui-même et disaient qu'un tel pouvoir de morphisme les intéressait assez, qu'il trouverait dans leur organisation comme une nouvelle famille, un toit convenable et bien sûr un statut autre que celui qu'il avait à présent...

Mackenzie choisit de les suivre, observant du coin de l'oeil le gigantesque mutant aux yeux de fauve et au sourire de tigre. Peu rassuré il espérait que, là-bas, il trouverait réconfort et réponse à ses questions...


> Relations: (Famille, côté coeur, amis, ennemis...)
[/list] Mac a coupé les ponts avec sa famille. Mais les promesses du mutant concernant la Confrérie lui font croire en un plus bel avenir et en un lieu où il se sentira chez lui. Il a donc l'impression d'être proches de ces personnes qui lui ont tendu la main et se moque de savoir à quel camps elles appartiennent ou non... Ils sont, pour les moments, les seuls êtres capables de lui offrir protection, de le comprendre et de l'apprécier vraiment.


|BEHIND THE SCREEN|



    > Age: 20 ans.
    > Comment avez-vous connu le forum? (Si un membre vous l'a fait connaître précisez son pseudo.) par un top site ;).
    > Multicompte ? non ^^.
    > Code de la charte: Ok by Malicia
Revenir en haut Aller en bas
Hannah Hardenbrook
Fondatrice
Agent de terrain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 445
Age : 28
Camp + groupe : Anti-mutant
Pouvoirs : ADN félin & sang curatif
Date d'inscription : 27/04/2008

Mutant life
Métier: Agent de terrain
Jauge de pouvoirs:
5/100  (5/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Mackenzie \   Ven 9 Mai - 1:55

Bienvenue !

Excellente fiche, perso original bref tout est OK ^^ Tu es validé en tant qu'apprenti confrériste de catégorie 3.

> N'hésite pas à parler du forum autour de toi, on manque de persos des adaptations

> Avant de commencer le rp, jetes un coup d'oeil aux topics libres ^^

Bon jeu Big Mac ! 1674

_________________



ABSENTE : 26/07 - Fin août.

Tu veux une glace a la menthe Invité?

The past will catch you up as you run faster...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/marie-d-ancanto-aka-
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Ven 9 Mai - 8:14

Bienvenue parmis nous un rp avec toi me plairait bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mackenzie \   Ven 9 Mai - 9:48

Aaaaahhh cool merciiiiiiii !!!! C'est franchement torp gentil de m'avoir accepté, je suis super content !!! C'est une super bonne surprise :D !!!

Promis, je parlerai du forum autour de moi, vous pouvez y compter !! Et je vais aller voir les autres topics avant de commencer !

A Sakura : un RP avec toi me plairait également ;) je t'envoie cela par MP ;) !


A très bientôt et encore un grand, grand merci !!!


Mac
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mackenzie \   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mackenzie \
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOBLESSE OBLIGE (Tome 1) LE DUC MIS A NU de Sally MacKenzie
» [Sally MacKenzie] Noblesse Oblige, Tome 5 : Le Baron Mis à Nu
» Miss Mackenzie d'Anthony Trollope
» Mackenzie Shannon Pears ? Débrouille-toi pour qu’ils ne t’oublient pas. (DISTRICT 4)
» Présentation Mackenzie Blue [District 11] FINI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ X-Men : The Cure :: { No where :: Lost Memories :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: