AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm not living without you { Jean

Aller en bas 
AuteurMessage
Cyclope
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Féminin
Nombre de messages : 118
Age : 28
Date d'inscription : 28/04/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: I'm not living without you { Jean   Dim 4 Mai - 22:13

Un léger sourire apparut de nouveau au visage du mutant en sentant le frisson de sa fiancée, il trouvait plutôt attendrissant ce petit mouvement involontaire de son corps. Il plongea ses yeux noisettes dans les siens, d'un beau émeraude éclatant. Depuis le premier jour, ses yeux l'avait fait fondre, ce regard si fort et unique qu'elle avait envers lui, autant que cette couleur si rare qu'ils avaient, jamais il ne pourrait s'en détacher. Les siens se fermèrent quand elle enleva un plus gros morceaux de vitre, quel idée idiote il avait eu aussi de détruire ce mirroir.

Scott se posait plusieurs questions, mais il préféra ne rien demander pour le moment, il voulait vivre pleinement cette retrouvaille. Caressant toujours sa joue, il ne pouvait pas s'empêcher de poser ses petits baisers sur ses douce lèvres. Après un moment il cessa tout de même et il la blottit contre lui, prenant une grande inspiration pour s'imprégner de son odeur. Évidemment, il ne fut pas étonné de ne pas retrouver la bonne odeur de son parfum, elle n'était surement pas venue en mettre depuis son retour. Ce parfum, il lui avait offert à leur dernier noël. Il avait remarquer alors qu'ils avaient été faire un peu de shopping (Et oui, quand elle le supplie, il ne peut que dire oui!), qu'elle avait trouver qu'il sentait très bon. Et sa grande mémoire lui avait fait rappeller et ce fut donc un des cadeaux qu'il avait offert à sa belle rouquine.

« Pitié, Scotty… Excuse-moi… Excuse-la… »

Excuse-la? De quoi? Excuser qui? C'est alors qu'il comprit tout. Elle avait donc refait surface. Phoenix...

Il se défit à peine de leur étreinte, simplement pour regarder Jean et il posa un baiser sur son front avant de passer une main dans ses cheveux.

" Tout va bien aller Jeannie, je ne t'en veux pas et je ne lui en veut pas non plus" Dit-il d'une voix réconfortante.

Cela faisait bien 2 ans qu'ils n'en avaient pas reparlé, ou du moins, pas depuis un des cauchemard de Jean. Il c'était bien douté que Phoenix tentait de refaire surface, il l'avait sentit.Depuis quelques temps Jean avait semblé distante et inquiète. C'était donc ça qu'il avait sentit à Alkali Lake, alors qu'il embrassait Jean, ou plutôt Phoenix, leur lien c'était soudainement coupé, et il avait enttendu ce cri dans sa tête, le cri du Phoenix...Jamais le mutant l'avait craint, à vrai dire, il c'était plutôt habitué à elle. Phoenix faisait partie de Jean, et il le savait parfaitement.

Jean lui parla alors de sa main, qui saignait encore. À vrai dire, il l'avait complétement oubliée, mais maintenant que la mutante lui en parlait, il sentait nettement la douleur lui élancer et un étourdissement le prendre. C'est qu'il commencait a avoir perdu quand même beaucoup de sang et la fatigue n'aidait pas vraiment.

" À vos ordres docteur " Dit Scott en lui souriant et lui volant un baisé avant de se lever.

Il perdit l'équilibre quelques secondes en se levant mais se rattrappa au mur pour ensuite marcher vers l'infirmerie, bien surveillé par Jean. Arriver, il s'assoya sagement sur un des lits et remarqua combien la pièce était vide.

"Où sont tes choses?" Dit-il, étonné de ne rien voir, alors qu'à l'habitude tout était remplit à rebord!

Quand Jean s'approcha de lui, il posa sa main non blessé sur sa taille et lui souria, posant un baiser dans son cou.

"Je suis quand même venu jusqu'ici en pyjama...je mérite bien un autre baiser non?"

Scott ne voulait pas du sexe en ce moment, simplement de l'amour, de simple petit geste qu'ils faisaient à tout les jours avant d'être séparés. Il est vrai qu'en publique, il était un peu plus reservé, il lui tenait la main, lui donnait quelques bisous, la prenait par la taille. Mais c'était simplement une question de vie privée. Il trouvait que s'embrasser langoureusement en plein milieu d'un couloir c'était un peu exagéré. Quoique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/scott-summers-t25.ht
Cerebro
Fondateur & Designer

avatar

Féminin
Nombre de messages : 471
Age : 26
Date d'inscription : 26/04/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
1000/1000  (1000/1000)
Relations:

MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Mar 6 Mai - 11:38


    Dans la profondeur d'un regard se cachent de nombreuses émotions, des sentiments qui oralement ne pourraient se traduire que par des "Je t'aime, tu ne sais jusqu'à quel point"... Mais tous les mots doux du monde ne seraient jamais à la hauteur pour traduire cette passion tendre et simple qui les tenait depuis toujours liés... Le feu de l'amour n'avait cessé de brûler en eux, et ce depuis leur adolescence. Le jour où Jean rencontra Scott, elle eu ce coup de foudre que l'on a qu'une fois dans sa vie, qui fut lui-même réciproque. Il était son pemier amour, son âme soeur, l'homme auprès duquel elle souhaitait passer le reste de ses jours.

    C'est la culpabilité qui la rongea lorsqu'elle le vit dans sa chambre, à genoux, la main ensanglantée et les larmes aux yeux. Etrangement, elle avait plutôt pitié de lui qu'autre chose : Sans le savoir, elle l'avait trompé. Elle avait osé... Elle s'était laissée aller avec Logan, trop attirée par lui pour ne pas succomber à ses pulsions...

    Que faire ? Honnêtement, elle n'en savait rien et n'en avait rien à faire... Scotty était avec elle, et elle ne voulait briser pour rien au monde ce moment intime de leurs retrouvailles.

    Elle s'excusa de lui avoir fait tant de peine, et tant de mal... Mais celui-ci réagit positivement, il lui embrassa même le front.


      " Tout va bien aller Jeannie, je ne t'en veux pas et je ne lui en veut pas non plus" Dit-il d'une voix réconfortante.


    Un sourire radieux s'esquissa sur son visage. Cyclope était au courant depuis le début de cette "seconde Jeannie" qui se cachait en elle, et le jour où il lui avait demandé de sortir avec elle, il avait en quelque sorte accepté de sortir avec Phoenix aussi... Situation plutôt tendue mais, quel est le réel prix de l'amour ? Lorsqu'elle faisait des cauchemars par sa faute, il était toujours le premier à se réveiller pour lui apporter calme et réconfort. Même si Phoenix le repoussait, il parvenait toujours à la remettre à sa place en lui disant ce qu'elle avait envie d'entendre... Il la connaissait mieux que personne.

    Sa main n'allait pas mieux, elle empirait. Légèrement affolée, elle décida de le mener jusqu'à l'Infirmerie pour pouvoir mieux s'occuper de lui.


      " À vos ordres docteur "


    Un baiser, puis ils se levèrent. Il vacillait, prêt à s'évanouir... Il perdait trop de sang. Sans attendre elle l'aida à marcher et une fois arrivés elle le fit s'allonger sur la banquette, dans la pièce vide.

      "Où sont tes choses?"


    Elle soupira... Il fallait impérativement qu'elle récupère son matériel...

      "Hank les a prises depuis mon départ. J'attend toujours qu'il me les relivre."


    S'approchant de lui, il la prit par la taille et l'embrassa au cou. La porte de l'infirmerie se ferma presque aussitôt, se vérouillant même : Grâce à sa télékinésie, bien entendu. Ils étaient à présent seuls et ne pouvaient être dérangés, dans un élan de joie elle alla s'asseoir sur ses genoux.

      "Je suis quand même venu jusqu'ici en pyjama...je mérite bien un autre baiser non?"


    Un sourire en coin, elle l'embrassa également, cette fois bien plus longuement... Et même langoureusement... Mais du fil et une aiguille ainsi qu'une compresse volant près d'eux brisa cet instant.

      "Tu en auras plus si tu me tends ta main."

_________________



Compte Administrateur,
anciennement Docteur Grey.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyclope
X-men confirmé de catégorie 5
avatar

Féminin
Nombre de messages : 118
Age : 28
Date d'inscription : 28/04/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
0/0  (0/0)
Relations:

MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Sam 10 Mai - 19:58

Scott continua de lui caresser les cheveux, la voir sourire ainsi lui réchauffait le coeur. Elle avait un de ses magnifiques sourire, celui qui reste gravé à jamais dans la mémoire. Sa main se rendit à sa joue, qu'il caressa avec douceur, ses yeux perdu dans les siens. Se perdre dans ses yeux, chose qu'il faisait si souvent, jamais il ne s'en lassait. De longues minutes silencieuses, où ils ne faisaient que se regarder. Dans ces moments, Scott avait l'impression que leur lien était plus fort que jamais, que rien ne pourrait les séparer et qu'ils ne faisaient qu'un.

"Hank les a prises depuis mon départ. J'attend toujours qu'il me les relivre."

Scott soupira à son tour, pourquoi donc avoir tout prit cela? Parfois, des gens l'exaspérait sérieusement. Le mutant eu un sourire malicieux quand Jean vint s'asseoir sur ses genoux alors qu'il entendait la porte se verouiller. Il ne se fit pas prier et prolongea le baiser, devenu langoureux. Sentir ses lèvres contre les siennes, il se sentait revivre, respirer. Il échappa un grognement quand elle se détacha de ses lèvres mais ne se laissa pas faire, il les rattrappa pour l'embrasser tout aussi langoureusement, et lui sourire, satisfait.

"Tu en auras plus si tu me tends ta main."

Le mutant garda son visage à quelques centimètres du sien et il entortilla une de ses mèches de cheveux autour de son doigt, la détaillant.

"Plus tu dit?"

Il rigola faiblement et lui tendit sa main blessée, ce qui le fit grimacer. Le tissu blanc était devenu complétement rouge. Décidemment, il ne s'était pas raté. En temps normal, il aurait eu droit à un petit discourt de la part de Jeannie sur le fait qu'il est trop dur avec lui même et qu'il aurait dpu faire attention, mais la situation était trop grande pour qu'il y est droit, du moins, pour le moment. Alors que Jean s'attardait à sa main, Scott posa l'autre sur sa cuisse, qu'il caressa en la regardant, elle travaillait avec précision. Il n'avait pas besoin de dire de vive voix combien il la trouvait belle ainsi, puisque leur lien le faisait à sa place. C'est ce qui faisait que leur relation était aussi forte et inébramlable. Le lien qu'ils avaient transmettait leur sentiments à l'autre, ce qui est plus fort que tout au monde. Les mots ne sont rien comparer à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/scott-summers-t25.ht
Cerebro
Fondateur & Designer

avatar

Féminin
Nombre de messages : 471
Age : 26
Date d'inscription : 26/04/2008

Mutant life
Métier:
Jauge de pouvoirs:
1000/1000  (1000/1000)
Relations:

MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Mer 14 Mai - 22:51


      Comme a dit Colette, il y a deux sortes d'amour : l'amour insatisfait, qui vous rend odieux, et l'amour satisfait, qui vous rend idiot… Jean se laissait donc aller idiotement dans ses bras, amoureusement, tout comme au premier jour, ou lors de leur première fois… Elle avait tout vécu avec lui, depuis sa tendre enfance, en passant par son adolescence jusqu’à sa vie d’adulte. Il la connaissait par cœur, ses petites manies, son caractère… Ses qualités, ses défauts. Scott était un des rares hommes à savoir réellement qui elle était, il pouvait presque prévoir chacune de ses réactions : C’est ainsi, lorsque l’on est âme sœur.

      Comment ne pas lui sourire, à lui, qui détenait les clés de son cœur ? Elle se sentait si bien auprès de lui, elle se sentait comme protégée… Pour rien au monde elle n’aurait voulu quitter ses bras, pour rien au monde elle ne serait sortie de l’Infirmerie.

      Elle se délectait de ses baisers, comme on se délecte d’un pot de nutella après un mois de régime drastique. Au moins, ses doux baisers ne lui faisaient pas prendre de kilos, son corps de rêve restant intact, elle les consommait donc sans modération (^^)… Mais il ne fallait oublier qu’il était blessé, et qu’elle devait s’occuper de lui. Elle tenta de décoller ses lèvres des siennes mais il revint de plus belle à la charge : Elle ne put s’empêcher de le suivre encore, jusqu’au moment où elle lui pris le bras.


        "Plus tu dit?"


      Il entortillait une de ses mèches rousses autour de son doigt puis lui mis la main sur sa cuisse. Un sourire réconfortant s’esquissa, et avant d’enfoncer l’aiguille dans sa main pour le recoudre, elle l’embrassa une nouvelle fois.

        « Courage, mon cœur… Dis-toi que c’est bientôt fini »


      Après avoir pris soin de le désinfecter, elle commença à le recoudre

    _________________



    Compte Administrateur,
    anciennement Docteur Grey.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Cyclope
    X-men confirmé de catégorie 5
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 118
    Age : 28
    Date d'inscription : 28/04/2008

    Mutant life
    Métier:
    Jauge de pouvoirs:
    0/0  (0/0)
    Relations:

    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Ven 16 Mai - 4:00

    Scott ne se préoccupait plus du tout de ce qui se passait autour de lui, tout ce qui l'importait, c'était d'être contre son âme soeur, sa Jeannie. Un couple qui dure aussi longtemps, les gens ne croient plus à ca. Pourtant, ils en étaient la preuve. Scott ne comptait pratiquement plus les années, pour lui, chaque jour passé en sa compagnie était comme le premier, toujours aussi enflammé, et c'Est ce qu'il aimait tant dans leur relations. Rien ne changeais, ou du moins, les sentiments étaient les mêmes, jours après jours. Ils se comprenaient, se cajolaient, s'écoutaient. Bref, la relation rêvé.

    Quand Jean prit son bras, c'est là que Scott se rendit vraiment compte de la douleur. Il ferma les yeux un moment pour se calmer, la main lui élancant, et lui brûlant. Quand il sentit l'aiguille entrer dans sa peau, il se mordilla la lèvre inférieur. Oui, il était endurant à la douleur, mais là, c'était vraiment pas agréable. Alors qu'il allait ouvrir les yeux, Scott sentit les lèvres de Jean se poser sur les siennes, surement pour le faire changer d'idée, ce qu'il apprécia fortement. Le mutant réouvrit les yeux après le baiser mais n'osa pas regarder la blessure. Non pas que cela le dégoûait, mais douloureux comme c'était, il préférait ne pas regarder et se concentrer sur le visage de son amour.

      « Courage, mon cœur… Dis-toi que c’est bientôt fini »


    Sa douce voix le fit sourire, elle avait cette façon si rassurante de parler, de dire les bons mots. Scott se mordilla de nouveau la lèvre inférieure, disont que ce n'était pas très agréable, sentir cette aiguille lui traversé la peau. Un soupir de soulagement se fit enttendre quand Jean eu enfin finit de le recoudre. Il posa sa main sur sa joue, lui faisant tourner la tête vers lui pour poser l'autre dans son dos pour qu'elle ne tombe pas et l'embrassa longuement, amoureusement. Sa main glissa dans ses cheveux rouges, alors qu'il détacha ses lèvres des siennes, le temps de reprendre son souffle et il lui souria, posant un baiser sur son nez.

    "On peux oublier ma main maintenant?" Sussura-t-il dans son oreille, avant de nicher sa tête dans son cou, où il posa de nombreux baisers.

    C'était de l'amour pur, de l'amour sincère et vrai qu'ils éprouvaient l'un envers l'autre. Entre eux, il n'y avait plus de secret, quand quelqu'un soupirait, l'autre devinait bien vite pourquoi, et savit l'encourager ou le consoler. Un seul regard disait tout, exprimait tout.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/scott-summers-t25.ht
    Cerebro
    Fondateur & Designer

    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 471
    Age : 26
    Date d'inscription : 26/04/2008

    Mutant life
    Métier:
    Jauge de pouvoirs:
    1000/1000  (1000/1000)
    Relations:

    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Ven 6 Juin - 1:08


      Il frémissait, serrait ses dents blanches, ainsi que ses poings : Scotty ne se sentait pas bien, cette situation lui était tout sauf agréable. Enfin, il fallait tout de même qu’il se fasse soigner, recoudre, car sinon ses blessures auraient des risques de s’infecter et donc s’aggraver… Le moment le plus difficile à passer fut bien entendu celui où elle eu à lui retirer à la pince les bouts de verre incrustés dans sa main… Elle n’avait pas le temps de l’anesthésier, même localement : Il perdait bien trop rapidement de sang.

      Elle avait du mal à le voir souffrir de la sorte, il avait déjà du tant s’en vouloir, alors qu’il n’y était pour rien, que tout était de la faute de sa fiancée qui avait malencontreusement « perdu les pédales » . . . Pour donc ne supportait-elle en aucun cas la vue de ce sang qui coulait de la main de Cyclope ? Elle avait déjà vu bien pire ! Elle se souvenait encore du jour où une vingtaine d’élèves avaient eu à accomplir un entraînement dans la salle des dangers avec Logan et qu’après un incident technique encore inexpliqué, un des câbles retenant une des plateformes de simulation lâcha prise et tomba sur quinze jeunes gens du groupe. Jamais dans toute sa carrière elle ne du autant désinfecter et recoudre … L’infirmerie était alors une véritable marre de sang de petits mutants innocents.


        "On peux oublier ma main maintenant?" Lui murmura-il.


      Elle coupa enfin le fil et pu entendre un soupir de la part de son fiancé, qui montrait son soulagement… Il allait mieux, vraiment.

      Jean senti sa main aller sur sa joue puis glisser dans sa chevelure de feu, et alors qu’elle souriait timidement, les doux baisers de Scotty reprirent. Il se nichait dans son cou, posant sa tête contre son cœur : Elle aimait cette sensation de chaleur que son étreinte lui procurait.

      Mais petit à petit, ces douceurs prenaient un arrière goût amer, et cette température forte la brûlait… Elle ferma les yeux pour tenter de résister, mais une seule image lui vint alors : Wolverine. Une claque, elle venait de recevoir une immense claque. Elle ne pouvait mentir à Scott, elle ne savait quoi faire, elle ne savait vers qui se tourner…


        « Je… Scott s’il te plaît… Il… Il faut qu’on parle. »


      En général, quand dans un couple, un des deux concubins emploie cette phrase, rien de bon ne suit. Le ton qu’elle employa se trouva être bien plus grave, et elle se détacha même de lui, afin de le regarder droitement.

    _________________



    Compte Administrateur,
    anciennement Docteur Grey.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Cyclope
    X-men confirmé de catégorie 5
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 118
    Age : 28
    Date d'inscription : 28/04/2008

    Mutant life
    Métier:
    Jauge de pouvoirs:
    0/0  (0/0)
    Relations:

    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Dim 8 Juin - 8:27

    Scott gimaca, malgré que Jean est terminée de lui recoudre la main, elle restait douloureuse. Secouant la tête, il n'y pensa plus et se concentra entièrement sur sa bien aimée. Bon sang, il avait l'impression que tout ce temps loin d'elle la rendait encore plus belle, qu'il en était encore plus amoureux, même si cela était pratiquement impossible. Il ne voulait qu'une chose en ce moment même ; être avec elle, l'embrasser et ne plus jamais la quitter. Le mutant passa sa main sous son chandail, lui caressant le bas du dos. Plus il l'embrassait, plus ses baisers devenait rapproché et dispersé. Il alla en poser quelques uns dans le creux de son décolté, avant de revenir à ses lèvres et l'embrasser langoureusement. Sa main désormais rendu à ce qui était au dessous de son chandail, les paroles de Jean lui fit cesser tout mouvement, même sa respiration.

    Cette phrase, si redoutée soit-elle, n'avait jamais été dit par un ou l'autre. Toute ces années, sans jamais la prononcer une seule fois Le ton que la belle mutante avait pris lui avait littéralement glacé le sang, et sa main sortit de sous le chandail de Jean. Quand cette dernière se détacha de lui, il sentit un pincement au coeur. Elle avait dit et fait trop de choses en quelques secondes et cela paniquait presque Scott. Ses sourcils était froncés, et le mutant tentait de chercher dans le regard de Jean une quelquonce explication à tout ceci. Peut-être dramatisait-il dans sa tête, mais il avait l'impression que ce qu'elle allait dire ne le laisserait pas indifférent, et que ce serait bien loin d'être quelque chose de joyeux. Sa main se posa sur la joue de sa fiancée, son pouce la caressant doucement.


    "Qu'est-ce qu'il y a Jean?..."

    Il ne savait aucunement ce qu'elle allait lui dire, mais ce qu'il savait très bien, c'est que le ton qu'elle avait prit l'inquiétait sérieusement et que les secondes s'étant écoulés depuis semblaient durer une éternité. Pourquoi, soudainement avait-elle dit cela, alors qu'ils venaient à peine de se retrouver après une si longue séparation, et que tout semblait aller pour le mieux, du moins, pour le moment.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/scott-summers-t25.ht
    Cerebro
    Fondateur & Designer

    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 471
    Age : 26
    Date d'inscription : 26/04/2008

    Mutant life
    Métier:
    Jauge de pouvoirs:
    1000/1000  (1000/1000)
    Relations:

    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Mar 10 Juin - 0:23


      Manifestement le retour de Cyclope changeait toutes ses donnes… Elle qui comptait enfin rester avec Logan, c’était mal parti. Mais que devait-elle fait, aussi ? Oublier ces deux jours fabuleux en sa compagnie, ou oublier toutes ces années rythmés par d’innocents flirts avec Scotty ?

      Ce regard qu’ils échangeaient la déstabilisait : Ils s’observaient l’un l’autre, dans le blanc des yeux… Comme si chacun attendait une réaction de la part de l’autre, l’un se demandant ce qui se passait et l’autre comment avouer une des plus grosses bêtises de sa vie. Ce que Jean s’apprêtait à dire allait bouleverser leur relation à jamais. De quoi allait-il la traiter ? D’ingrate ? Pour avoir fait l’amour à un homme juste après avoir appris la mort de son bien aimé ? Il n’avait peut-être pas tort, mais il fallait bien se lancer, car cette situation telle qu’elle ne pouvait plus durer.

      Plus un mot, plus un souffle. Tout s’était arrêté. Jeannie avait dit la phrase à ne jamais dire, la phrase qu’elle n’avait encore jamais dite, d’ailleurs. Mais tout à coup, ce silence pesant se retrouva brisé, par un rire.


        "Qu'est-ce qu'il y a Jean?..."


      Rien qu’un malheureux rire, ce fut tout ce qu’elle trouva. Qu’attendait-elle, pour tout lui dire ? Elle en tremblait, elle ne pouvait pas. Son rire était d’un nerveux poussé, il en devenait naturel. Une fois calmée, elle afficha un petit sourire en coin, tout simplement.

      Elle ne pouvait le lui dire, il suffit d’être logique ! Qui est l’amour de sa vie, bon sang ? Un vagabond amnésique qu’elle ne connaît que depuis trois malheureuses années, ou bien le doux Scotty, avec qui elle partage chaque instant de sa vie depuis l’aube de son adolescence ? Ensemble, ils avaient déjà traversé tant d’épreuves, et connu tant de petits bonheurs. Elle se souvenait encore du jour où Cyclope acquérait sa première visière de Quartz-Rubis : Il était si heureux, il pouvait enfin ouvrir les yeux après deux années entières de non voyance totale. Jamais elle n’oublierait ce regard surpris qu’il posa sur elle, et ces quelques mots qui sortirent de sa bouche, quelque chose comme « Wow, c’est vraiment toi, Grey ? ».


        « Et bien, nous sommes tous les deux ici, sains et saufs, à se bécoter comme si rien ne s'était passé, alors qu'on ne s'est pas revus depuis si longtemps et que tout est de ma faute... Je remercie le ciel de t'avoir sauvé. »

    _________________



    Compte Administrateur,
    anciennement Docteur Grey.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Cyclope
    X-men confirmé de catégorie 5
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 118
    Age : 28
    Date d'inscription : 28/04/2008

    Mutant life
    Métier:
    Jauge de pouvoirs:
    0/0  (0/0)
    Relations:

    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Jeu 12 Juin - 2:53

    Scott caressait la joue de Jean sans vraiment s'en rendre compte, trop concentré sur son regard. Il tentait d'y trouver des réponses, mais rien, ou pratiquement. Il était rare que Jean laissait trensparaître quelquonque sentiment de par son visage ou son regard. Il fallait donc la connaître et reconnaître chaque petit signe. Cette fois, rien. Parcontre, par leur lien Scott sentait une certaine nervosité de la part de son amoureuse. Pourquoi? Il n'en avait pas la moindre idée, mais ce silence commencait à le rendre fou. Le mutant avait d'abord cru que Jean voulait discuter de Phoenix, mais elle n'aurait pas pris ce ton de voix aussi grave et sérieux, elle aurait simplement eu à le regarder et il aurait immédiatement compris, mais là, non.

    Son rire le fit sursauter légèrement, puisqu'il était perdu dans ses pensées. Pourquoi riait-elle, soudainement? Il en avait aucune idée, et cela le débousselait quelque peu, tout en le rassurant. Ce petit réconfort partit bien vite puisqu'il la sentit trembler entre ses bras. Scott ne savait plus quoi penser, le comportement de sa tendre le prenait au dépourvu et il n'avait aucune idée de la raison pour laquelle elle agissait ainsi. Peut-être le choc du retour? Il n'en savait rien. Alors qu'il passait une main dans les cheveux de Jean, pour tenter de la calmer, son rire un peu trop nerveux à son goût, ce dernier devint plus doux, plus beau et détendu.

    Scott répondit à son sourire, puis le silence était de nouveau tomber. Ce silence-ci semblait moins lourd. Cyclope préféra ne pas parler, si Jean voulait dire quelque chose, elle le dirait quand elle serait prête et il ne lui metterais pas de pression. Scott n'était pas du genre à mettre de la pression sur quelqu'un, encore moins Jean. Si la personne voulait parler, elle en était libre, n'importe quand, il était toujorus ouvert et patient. Un nouveau ourire ce forma aux mots de sa fiancée. Oui, ils étaient sains et saufs, ensemble, et c'était un miracle. Pour le reste, il n'était pas du même avis qu'elle. Jean se mettait souvent tout sur le dos, et Scott y était habitué.


    "Jean..."

    Il lui releva doucement la tête, du bout des doigts et posa un baiser sur son front avant poser le sien contre ce dernier.

    "Ne dit pas ça...d'accord? Ce n'est aucunement de ta faute, tu n'y pouvais tout simplement rien, ne te met pas une telle pression sur les épaules. Nous sommes ici, tout les deux, et c'est tout ce qui compte, d'accord?"

    Le mutant lui fit un nouveau sourire. Il savait qu'elle avait besoin de l'enttendre, même si elle ne l'admetterait surement pas. Ce retour de Phoenix le tracassait quelque peu, mais hors de question de le laisser paraître, si lui était inquiet, Phoenix le sentirais forcément et utiliserais rapidement son point faible si jamais elle décidait de refaire surface, et ca, il ne pouvait pas se le permettre. Il devait avoir le dessus sur elle, pour tout au moin la raisonner dans une éventuelle apparition.

    Scott secoua la tête, il venait de faiblir en y pensant, et il ne voulait pas que Phoenix le ressente, malgré qu'elle semblait endormit. Le mutant plongea son regard au loin, pensif. Un mince sourire apparut à son visage et il revint au regard de Jean quelques secondes plus tard,lui prenant la deux mains et la regardant droit dans les yeux.


    "Jean...depuis longtemps j'y pense, avant même Alkali Lake...depuis les années que nous sommes ensemble, que nous traversons tout ensemble, que ce soit difficile, joyeux ou triste, tu sais que je t'aime à en mourrir, tu est une partie de moi, la raison pour laquelle je me lève le matin, la raison pour laquelle quand je combat je ne veux pour rien au monde perdre, car je veux retourner à tes côtés, te voir, enttendre ta voix. Depuis le premier jour, mon coeur bat pour toi, et je t'aime toujours autant, même plus à chaques jours."

    Le mutant pris une pause, lui caressant les deux mains. Il lâcha un long soupir, tentant de se calmer. Il ne savait pas pourquoi il était aussi nerveux, pourtant le mutant n'avait aucune raison de s'en faire, mais il avait cette petite boule dans la gorge. Scott releva la tête vers Jean, un sourire au lèvres.

    "Jean Elaine Grey...veux-tu être ma femme?"

    Voilà, il l'avait dit, ces mots qu'il se répétait en boucle avant Alkali Lake, pour être sur de bien le dire, qu'il avait souvent tenter de dire mais sans succès.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/scott-summers-t25.ht
    Cerebro
    Fondateur & Designer

    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 471
    Age : 26
    Date d'inscription : 26/04/2008

    Mutant life
    Métier:
    Jauge de pouvoirs:
    1000/1000  (1000/1000)
    Relations:

    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Sam 14 Juin - 1:09


      Jeannie venait de faire le premier pas, elle était prête à tout lui avouer, avec sincérité … Il lui fallait se débarrasser à tout prix de cette boule chaude qu’elle contenait au fond de son ventre et qui la mettait mal à l’aise. Elle avait passé deux jours merveilleux à se reposer auprès de Wolverine, et cela, elle ne pouvait pas le renier. Jamais elle ne s’était autant détendue, jamais elle ne s’était vraiment laissée aller : Elle avait découvert ce que c’était que de s’allonger dans un bon lit et de se prélasser dans les bras d’un mutant, insouciamment, sans se poser la moindre question sur le lendemain…

      De la trahison, de la propre trahison envers lui-même. Jean refusait toujours d’admettre son amour pour Logan. Après tout, elle n‘avait pas réellement trompé Scott, puisqu‘elle n‘était pas au courant de son retour, à lui aussi, lorsqu‘elle s‘était retrouvée au chaud dans ses bras, au fond de son lit. Elle venait donc de sauver les meubles, en contournant le sujet, expliquant tout en riant nerveusement qu’elle se sentait bien coupable, mais uniquement de sa disparition…Tout s’était bousculé dans sa tête. Pourtant, rien ne paraissait sur son visage. Elle ne pouvait le lui dire, non, elle ne pouvait le quitter pour Logan… C’était de la pure folie, du délire, quelque chose d’impensable.


        "Jean... Ne dit pas ça...d'accord? Ce n'est aucunement de ta faute, tu n'y pouvais tout simplement rien, ne te met pas une telle pression sur les épaules. Nous sommes ici, tout les deux, et c'est tout ce qui compte, d'accord?"


      Rien au monde ne la rassurait plus que d’entendre son Scott lui dire les mots qu‘elle avait besoin d‘entendre, non seulement pour la déculpabiliser, mais aussi pour lui faire mettre de côté ses remords en les oubliant. Ce lien si fort qui les liait avait fait d’eux, deux âmes sœurs parfaites. Il était fait pour elle, comme elle était faite pour lui. Chaque personne censée les côtoyant le dira sans hésiter : Jeannie et Scotty, Scotty et Jeannie, le couple parfait, inséparable, et ce jusqu’à la mort, ou plutôt jusqu’à Alkali Lake…

        "Jean...depuis longtemps j'y pense, avant même Alkali Lake...depuis les années que nous sommes ensemble, que nous traversons tout ensemble, que ce soit difficile, joyeux ou triste, tu sais que je t'aime à en mourrir, tu est une partie de moi, la raison pour laquelle je me lève le matin, la raison pour laquelle quand je combat je ne veux pour rien au monde perdre, car je veux retourner à tes côtés, te voir, enttendre ta voix. Depuis le premier jour, mon coeur bat pour toi, et je t'aime toujours autant, même plus à chaques jours."


      Où allait-il ainsi ? Où voulait-il en venir . . . ? Ces mots prenaient des airs très officiels, peut-être même trop à son goût. Il avait une idée derrière la tête. Serait-ce possible… ?! Non ! . . . Si.

      Il posa ses douces mains sur son visage pour le caresser avec un énorme sourire. Jeannie le lui rendit immédiatement en mordant sa lèvre inférieure. Malgré ce sourire radieux, elle pouvait toutefois dire non. D’un seul coup, les craintes et doutes du mutant pourraient se dissiper ou… S‘aggraver. Scott avait maintenant les lèvres de Jeannie sur les siennes créant ainsi un long baiser. Ce contact portait en elle un sentiment de bien être. Afin de s’assurer que tout ceci n’était point un de ses nombreux rêves, la télépathe posa ses mains sur le dos de son bien-aimé et le rapprocha de lui. Perdre le souffle, ce n’était pas sa préoccupation. Elle voulait garder ce moment le plus longtemps possible. Sentir ses mains sur sa nuque et surtout sa chaleur corporelle, qui rendit cet instant encore plus magique …à en perdre la raison.


        "Jean Elaine Grey...veux-tu être ma femme?"


      Sur ces mots, la rouquine bondit littéralement sur ces lèvres …Que Cyclope lui demande enfin cela, après près de quinze interminables années de fréquentation…était tout bonnement incroyable.

      Les yeux braqués sur lui. Elle exprimait tout à coup la panique. Elle tentait de chercher ses mots…C’est dans ce genre de situation que l’on voudrait devenir tout petit et oublier les questions. Affolée, elle baissa la tête et tenta de trouver les mots justes. Elle ne voulait pas dire quelque chose d‘idiot alors qu‘elle connaissait le moment le plus important de sa vie, elle avait juste apprécié ce baiser, comme tous les autres qu‘ils s‘étaient déjà donné, comme tous les autres qu‘ils se donneraient encore … Elle l’aimait, tout simplement. Par contre, sachant qu’elle allait probablement rejeter Logan à cause de cette liaison qui s’officialisait, elle ne souhaiterait pas revivre cet instant deux fois. Elle avala sa salive et releva sa tête en le regardant presque sérieusement… Elle le fixa dans le blanc des yeux avant de poser quelques baisers dans le cou de son fiancé. Bagues, feux d’artifices ? À quoi bon, tant qu’on a l’amour…


        « Oh… Scotty… Est-ce-là encore un de mes rêve ? Murmura-t-elle tendrement à son oreille. Oh que oui, je le veux… Plus que tout au monde… »


      Encore un regard, un seul... Elle n'en voyait pas la fin, elle ne parvenait plus à se détacher de ses deux verres rouges... Elle devinait à peine ses deux grands yeux bleus...

        « Retire-les, s'il te plaît . »

    _________________



    Compte Administrateur,
    anciennement Docteur Grey.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Cyclope
    X-men confirmé de catégorie 5
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 118
    Age : 28
    Date d'inscription : 28/04/2008

    Mutant life
    Métier:
    Jauge de pouvoirs:
    0/0  (0/0)
    Relations:

    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Dim 15 Juin - 0:11

    Scott sentit les mains de Jean se poser dans son dos, pour le rapprocher encore plus d'elle. Le baiser devenait long et plus les secondes passaient, plus le baiser lui semblait merveilleux et pour rien au monde il ne voulait détacher ses lèvres de celles de sa tendre. Quand, à contre coeur, le baiser se brisa, Scott pris une grande inspiration et regarda Jean, comme si il lisait en elle. Il avait l'impression de voler, que plus rien ne pouvait les déranger. Ils étaient seuls, et Scott se sentait léger, calme et amoureux par dessus la tête. La mutante avait ce don de le faire fondre d'amour pour elle, d'être pratiquement dépendant d'elle. Depuis leur rencontre, il avait cette petite hâte, cette petite excitation en lui lorsqu'il savait que après son cours, ou bien l'après-midi de shopping de Jean il allait la voir arriver, aussi belle qu'avant leur dernière rencontre, et qu'ils seraient de nouveau réunis. Ce petit sentiment, Scott ne l'avait jamais perdu et il savait que le jour où il ne l'aurait plus, tout basculerait.

    Quand enfin il fit sa demande, la réaction de Jean le surpris, mais il en fut plus que rassuré. Elle ne lui avait pas encore dit le fameux oui, mais ce baiser lui semblait révélateur. Heureux, il prolongea ce dernier, qu'il trouvait magique, différent et tout simplement unique de tout les autres. Quand finalement ils se séparèrent, Scott la regarda, attendant qu'elle parle. Jean semblait être pensive et ne pas savoir quoi dire. Le mutant ne s'en inquiéta pas, après tout, il venait tout de même de la demander en mariage! Pourquoi donc ne pas l'avoir fait avant? Cyclope n'était pas vraiment du genre, on sort ensemble, on se marie. Pour lui, le mariage est plutôt quelque chose de plus dans une relation, qui ne doit pas être une obligation, mais simplement quelque chose que le couple veut. Cette demande, il y avait souvent pensé, mais il ne trouvait pas le moment propice. La bague était par contre acheté depuis près de 5 ans, et bien caché. Il l'avait vu, un jour où il était aller faire un peu de shopping et qu'il se cherchait une montre neuve. Malgré sa vision rouge, cette bague, dans le présentoir, lui semblait magnifique et unique. Il n'avait même pas hésité et l'avait pris, c'était celle-là qu'il voulait lui offrir, et aucune autre.


    Scott lui caressa doucement les cheveux quand elle baissa la tête, ce qui l'inquiéta quelque peu, soudainement. Après tout, l'arrivé de ce fameux Logan avait ébranlé leur couple, et il avait craint à un moment de voir Jean s'éloigner de lui de plus en plus. Il avait souvent dû se retenir lorsqu'il les voyaient ensemble, pour ne rien faire. Jaloux? Cela était une des facettes de sa personnalité. Jean lui avait bien fait comprendre qu,il éxagérait parfois, mais c'était plus fort que lui, voir cet bête tourner autour de sa Jeannie le rendait fou. Même Tornade semblait avoir remarquer le manège de nouvel arrivant, Scott l'avait bien remarqué. Qu'il soit son ami, il n'en n'aurait pas fait un cas, mais qu'il tente de lui prendre, car c'était bien ce qu'il semblait vouloir faire, hors de question. Le mutant n'était pas possessif, loin de là, mais il savait qu'il avait de quoi s'inquiéter. Cette demande en mariage n'était pas en raison de Logan. Il ne faisait pas ça pour le dissuader de s'approcher de Jean, quoiqu'il espérait, mais bien car il était fou amoureux de cette dernière et qu'il ne voyait pas pourquoi il n'aurait pas fait cette demande. Jean posa quelques baisers dans son cou, ce qui le fit frissonner et il ferma les yeux, lui passant doucement sa main dans ses doux cheveux.

    Quand enfin Jean ouvrit la bouche, Scott ouvrit les yeux et un large sourire apparut à son visage, alors que ses yeux s'embuèrent quelque peu, mais aucune larmes en sortit. Elle avait dit oui, ils allaient s'unirent, à jamais. Scott aurait pu le crier au monde entier tellement il était heureux. Son regard se plongea dans le sien, alors qu'il posa un baiser sur son nez.

    "Je t'aime, Jean."

    Il n'arrivait tout simplement plus à cesser de la regarder, il lui sourait faiblement, perdu dans son regard émeraude. Il en savait la couleur, mais jamais il l'avait vu, malgré qu'il puisse très bien se l'imaginer. Son regard n'était pas une barrière entre eux, mais parfois, Scott pouvait royalement détester son pouvoir, de ne rien voir ainsi, simplement pouvoir imaginer. Ce long regard n'en voyait pas la fin, et il ne s'en lassait pas, de la regarder ainsi. Jean lui demanda alors d'enlever ses lunettes. Un pur suicide? c'était exactement ce qu'il en pensait. Elle savait très bien que sans ses lunettes, si ses yeux n'était pas fermer, tout exploserai. Mais elle semblait sincère et sérieuse. Jean voulait vraiment qu'il les enlèvent. Voyant qu'elle ne disait rien et semblait attendre qu'il le fasse, Scott enleva ses lunettes, mais ses yeux restèrent solidement fermés. Hors de question de les ouvrir avec Jean tout juste devant lui.

    "Tu sais bien que je ne peux pas ouvrir les yeux."

    À ce moment, un picotement aux yeux le fit froncer les sourcils. Quelque chose venait de se produire, mais quoi, il n'en savait rien. Mais par qui, il le savait très bien. Qui d'autre que Jean aurait pu causer ce picotement étrange? C'est après quelques secondes qu'il tourna la tête vers la droite, sachant que seul un mur y était, et se risqua à ouvrir peu à peu un oeil. Rien. Pas un seul rayon. Mais surtout, de la couleur.Le mur n'était pas rouge, mais bien d'un blanc cassé. Intrigué, il ouvrit l'oeil gauche tout aussi lentement. Encore rien. Scott cligna quelques fois des yeux, autant de lumière et de couleur lui étant inhabituel. Il tourna alors la tête vers Jean et son coeur se mit à battre un peu plus rapidement. La femme de sa vie était devant lui, ou plutôt sur lui, et il ne la voyait pas en rouge, mais bien en couleur. En ce moment, le mutant ressemblait à un petit enfant qui voit quelque chose pour la première fois. Autant d'années à voir que du rouge, il ne se souvenait plus de ce que c'était, voir ainsi. Du bout des doigts, il caressa son visage, du front, il descendit doucement à son nez, et ainsi de suite. Cyclope n'avait toujours pas lâcher son regard, qu'il trouvait tout simplement magnifique.

    Un sourire apparut sur son visage et il l'embrassa soudainement, ses deux mains sur son visage le baiser était fougueux et de plus en plus langoureux. Il était aux anges. Jean venait d'accepter de l'épouser, et, surement juste pour quelques minutes mais peu importe, lui avait rendu la vue. Après ce long et merveilleux baiser, Scott continua de la regarder, de haut en bas. Alors qu'il lui caressa ses cheveux de flammes, il lui souria.

    "Tu est tellement belle" Dit-il avant de l'embrasser courtement.

    Son regard descendit à son chandail et il rigola faiblement.

    "En plus tu a de très bon goût!"

    Scott examina les alentours, intrigué. Même si il conaissait l'infirmerie par coeur, tout semblait nouveau vu ainsi, et rien n'échappait à son regard. Le regard du mutant revint sur son visage et il ne pu résister à l'embrasser de nouveau, alors qu'une main dans son dos, il se coucha et la fit également se coucher, ne se détachant pas pour autant de ses lèvres.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/scott-summers-t25.ht
    Cerebro
    Fondateur & Designer

    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 471
    Age : 26
    Date d'inscription : 26/04/2008

    Mutant life
    Métier:
    Jauge de pouvoirs:
    1000/1000  (1000/1000)
    Relations:

    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Lun 16 Juin - 1:50


      Oui, elle lui avait dit oui… Ce simple mot qui allait les unir officiellement, pour toujours… Comme les milliards d’autres couples qui l’avaient déjà été. Pourtant, Jean se sentait unique, elle ressentait une joie qu’elle n’avait encore jamais ressentie… Aussi forte que celle ressentie le jour où il lui avait demandé de sortir avec lui ? Pas vraiment, non… C’était bien plus fort, bien plus intense et violent : Il venait de la demander en mariage, chose qui n’était pas à prendre à la légère, c’était plus que sérieux.

        "Je t'aime, Jean." Continua-t-il à dire tout en la caressant.


      Il pensait si fort, cela lui faisait mal à la tête… D’ailleurs, ses pensées lui glacèrent même le sang qui s’empressa de faire trois tours rapides dans ses veines. Il pensait à Logan, et comment ! Il avait des doutes, serait-ce possible ? Il semblait douter de sa rouquine, était-ce donc uniquement pour cela, sa demande ? Ce sentiment n’était gère plaisant, il lui donnait même chaud. Coupable d’un crime que son fiancé soupçonnait pour le futur, qu’y a-t-il de plus insupportable ? Il était certain qu’au moment de l’adultère, elle n’était pas consciente de tous les faits présents, mais cela n’excusait en réalité rien. Elle ne voulait en aucunement qu’il ait encore des doutes, cela serait de suicide, il lui fallait donc absolument trouver quelque chose à dire, histoire de lui faire oublier ses doutes et ses regrets.

        « Scotty… Ce oui veut dire que je veux vivre à tes côtés, jusqu'a ma mort... Partager encore tant de beaux moments ensemble, juste toi et moi... Je ne pourrais pas vivre heureuse, si tu n'es pas auprès de moi.. Mon choix est fait depuis le début, c’est toi, toi et personne d’autre… Tu entends ? »


      Ses joues perlées de larmes étaient plus rouges que jamais, elle avait tellement honte de lui mentir de la sorte, mais c’était vrai : Son choix était porté sur lui depuis le jour de leur rencontre, et ce n’était pas Logan qui allait y changer quoi que ce soit. Elle parlait doucement mais elle ne pouvait pas s'empêcher de sourire. Cela faisait tellement longtemps qu'elle espérait que Scott la demande en mariage.

        "Tu sais bien que je ne peux pas ouvrir les yeux."


      En effet, elle lui avait demandé de retirer ses lunettes… À contrecoeur, il hésitait. Bienheureusement il avait fini par comprendre qu’elle était sérieuse et les avait retiré. Jean ne put alors s’empêcher de laisser s’échapper un rire en le voyant tout choqué par tant de couleurs : Lui qui voyait sans cesse rouge à cause de ses lunettes de quartz rubis teintées, pouvait enfin observer le monde sous son vrai jour… Il avait deux yeux absolument magnifiques, d’un bleu azur sublime… Elle en restait d’ailleurs bouche bée.

        "Tu est tellement belle. En plus tu a de très bon goût!" Dit-il avant de l’embrasser à nouveau, langoureusement.


      Toujours subjugué par sa vision améliorée des couleurs, Cyclope amusait Jean : Il avait le regard d’un enfant qui découvrait subitement une montage de jouets qui étaient sous son nez depuis pourtant des années. Soudainement il l’embrassa de plus belle, puis la pris par le bas du dos avant de la coucher et de se coucher sur elle. Leurs lèvres étaient comme liées, peu importe si le souffle lui manquait, elle ne pouvait plus s’arrêter. Prise par les nerfs et le sang, elle ne prit pas la peine de vérifier si elle avait déjà fermé le verrou de l’Infirmerie alors qu’elle lui retirait rapidement par télékinésie ses vêtements : Les molécules se désintégrant en quelques dizaines secondes. Encore un baiser, puis le souffle coupé par ce partage si exceptionnel et physique de leur amour qui s’étouffa après 45 bonnes minutes.

      Après cette action folle, Jeannie était paisiblement endormie dans les bras musclés de son futur mari, si bien endormie d’ailleurs, qu’on aurait pu croire que rien n’aurait pu troubler son si profond et agréable sommeil. Tout en dormant elle caressait lentement Cyclope, presque inconsciemment. Elle rêvait bien sûr de lui… Tous les deux, heureux, sur une plage, le soleil se couchant… Des grains de sable blanc, doux et chauds s’envolant lentement au contact du vent frais. Ils s’embrassaient tendrement devant ce spectacle infiniment magnifique, avec l’océan d’un bleu aussi azur que ses yeux qui leur tendait les bras. Tout à coup il se levèrent en riant et commencèrent à tournoyer en allant plonger dans l’eau…

      C’est alors que brusquement, il y eut un bug, une rature, une fausse note dans la mesure. Que se passait-il ? Qu'en était-il ? Où était l'erreur ? Vite, un effaceur ! Effacer, pour tout recommencer. Comme sur une feuille où l'encre aurait formé une lettre trop mal tracée... Elle recommence en vain, car le problème reste le même, tout est déjà pourrit avant même qu’elle ne sème... De la mauvaise graine direz-vous !
      Mais c'est la seule qu‘elle ai, elle l'avoue... Elle détruirait donc ce monde pour le refaire ? Mais même les gravats viennent de l'enfer. La maladie, la famine, les pleurs, les maux... Ils reviennent tous en armée, pour tout gâcher à nouveau ! Alors elle recommence encore, elle rajoute, elle supprime, pour savoir ce qui pourrait rendre l'histoire meilleur.

      Les yeux s’ouvrent une fois de plus, mais le cauchemar continue intérieurement, extérieurement on se réveille… Elle ne contrôle plus les yeux de Scott : Celui-ci les ouvre et le plafond saute alors. Il n’a pas le temps de les refermer que Jean se précipite sur lui et lui remet sa visière de combat.

      Même encore choqués, les corps se lâchent doucement, les regards se croisent avec peur, panique, et on fini par se reprendre dans les bras.


        « Tu… Est-ce que ça va aller ? »

    _________________



    Compte Administrateur,
    anciennement Docteur Grey.

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Cyclope
    X-men confirmé de catégorie 5
    avatar

    Féminin
    Nombre de messages : 118
    Age : 28
    Date d'inscription : 28/04/2008

    Mutant life
    Métier:
    Jauge de pouvoirs:
    0/0  (0/0)
    Relations:

    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   Mer 18 Juin - 14:25

    Il avait pensée trop fort, beaucoup trop fort. Résultat, Jean avait tout capter. Scott baissa la tête en voyant ses larmes, honteux. Oui, honteux d'avoir pensée aussi fort à Logan en précense de Jean. Elle n'avait pas à supporter ca. Cette demande était bien loin d'être en raison de Wolverine, oh que non. Le mutant l'aimait plus que tout, voilà pourquoi il l'avait demandé en mariage. Si elle aimait vraiment Logan, même mariée elle pouvait aller le rejoindre, alors non, il ne la demandait en mariage en aucune cas pour cette raison. Ces paroles le rassurèrent, et un faible sourire vint se poser sur ses lèvres alors que du revers de la main, il essuya les joues mouillés de sa futur femme. Scott hocha la tête à sa dernière phrase et posa un baiser sur son front.

    "Oui, on en vivra de nombreux encore, tout les deux"

    Le fait de voir tout en couleur rendait le comportement de Scott plutôt enfantin. En effet, de voir tant de chose le dépassait et il ne pouvait qu'observer avec intrigue et joie la vue qui s'offrait à lui. Le rire de Jean le fit sourire de plus belle et il lui caressa le bras, posant un baiser sur sa main. Ce rire, le mutant ne s'en lassait jamais. Le fait de voir Jean si heureuse gonflait son coeur de joie. Il resta silencieux un moment, à la contempler.

    Une fois allongé sur le lit, Scott ne s'arrêtait plus. Baiser par dessus baiser, les futurs mariées ne se lâchaient pas. C'est qu'une année complète sans se voir et s'embrasser, c'était énorme. Surtout qu'ils étaient reconnuent pour ne pas être capable de passer plus de deux jours éloigné l'un de l'autre. Le mutant sentit son chandail s'enlever et il ne se fit pas prier pour faire de même avec celui de Jean. Scott s'était attaqué au cou de la mutante, qu'il couvrait de baisers.

    C'est après plusieurs minutes que Scott ferma les yeux, un sourire au lèvres, Jean blottit contre son torse. Il les réouvrit et vit la mutante, endormi. Scott lui caressa doucement le visage, la contemplant. Jamais il ne se lassait, de la regarder dormir ainsi, paisiblement. Il se laissa doucement emporter dans les bras de la morphée à son tour, épuisé par tant d'action. Heureusement que la porte était vérouillé, car si un élève passait par là, il serait plutôt choqué de la scène de deux professeurs endormis dans l'infirmerie. La respiration de Scott était tranquillement redevenu normal, et il avait un sommeil paisible, sans rêve. Avec les années, Scott avait naturellement développé un sommeil léger et réparateur. Ainsi, tout bruit ou mouvement suspect le tirait de son sommeil et il pouvait agir rapidement.

    C'est environ une dizaines de minutes plus tard que Scott sentit Jean s'agiter contre lui. Il ressera quelque peu leur étreinte, lui caressant les cheveux. Désormais complétement réveillé, Scott ouvrit les yeux, le fait qu'il n'avait pas de lunettes lui était complétement sortit de la tête et il aurait dû y penser. En effet, les yeux braqués sur le plafond, son pouvoir se déploya à pleine capacité. Le temps qu'il réagisse et ferme les yeux, les dégâts était bien importants. Désormais aveugle, il voulut tâter les alentours pour trouver ses lunettes mais il sentit Jean les poser sur ses temps. Heureusement, ils n'avaient pas été brisés. Jean blottit tout contre lui, il la regarda, inquiet avant de s'examiner rapidement. Seul sa main l'élancait puisqu'il c'était appuyé dessus pour ne pas tomber. Il la regardait, c'est pour elle qu'il avait peur.

    "Ça va, simplement quelques égratignures, rien de bien grave, toi?"

    Il lui caressa les cheveux avant de regarder les alentours un moment. Ses yeux avait prit quelques secondes à se réhabituer au rouge et il soupira. Une vrai catastrophe. Il fallait avouer qu'ils avaient été chanceux, puisqu'un gros morceaux du plafond était tombé, à quelques centimètres d'eux. Heureusement, tout juste en haut, c'était un couloir et personne ne s'y trouvait. Son regard se posa de nouveau sur Jean et il se passa les mains au visage.

    "En plus de ne plus rien avoir dans l'infirmerie, maintenant, on en a plus!"
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://xmen-thecure.1fr1.net/x-men-f38/scott-summers-t25.ht
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: I'm not living without you { Jean   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    I'm not living without you { Jean
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » [Racine, Jean] Phèdre
    » Tous à Matha, de Jean-Claude Denis
    » Jean d'Ormesson
    » [Diwo, Jean] La Fontainière du Roy
    » Jean Teulé : Le magasin des suicides, Charly 9 et autres romans

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    { X-Men : The Cure :: { Institut Charles Xavier :: Premier étage :: Infirmerie-
    Sauter vers: